309 GTI Turbo « 165 » : peut être la plus rare des Peugeot

Publié le jeudi 6 novembre 2014.
Mis à jour le samedi 10 novembre 2018.
Retour

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une vraie rareté, sur laquelle peu d’informations circulent, et dont peu d’entre vous avaient déjà entendu parler. Il s’agit de la Peugeot 309 GTI Turbo. Non, vous avez bien lu, la 309 GTI Turbo ! Et il ne s’agit pas d’une élucubration d’un préparateur plus ou moins farfelu, mais bien d’une Peugeot officielle et vendue à l’époque dans le réseau Peugeot !

Comme pour sa petite sœur la Peugeot 205 GTI 1,6 « kit PTS » (lire aussi: 205 GTI « kit PTS »), la 309 GTI 8 soupapes recevra un kit Peugeot Talbot Sport (PTS donc), mais comprennant lui un turbo. Et pourquoi donc me direz-vous ? Là où la 205 recevait ce kit pour donner un peu plus de puissance (125 ch) aux amateurs de sensations fortes, la 309, elle, le recevait pour des raisons plus bassement pratique : l’homologation.

En 1988, les 309 doivent remplacer les 505 dans les coupes de promotions de Peugeot (les Cup, lire aussi : 505 Production). Une centaine de 309 Cup seront construites entre fin 87 et 88. La GTI 16 n’est encore qu’au stade de projet, et la meilleure façon de donner un peu plus de puissance à ce moteur 1,9 8 soupapes, c’est de lui coller un Turbo. Les 309 Cup verront donc leur puissance passer à 180 ch, et leur poids sous les 800 kg, donnant de petites bombes prêtes à en découdre sur circuit.

Afin d’homologuer sa voiture de compétition/promotion, Peugeot doit en dériver une version civile. Si elle reprend totalement les habits de la GTI 8S normale, sans changement notoire, elle reçoit donc ce XU9JA doté du turbo, faisant passer la puissance de 130 à 165 chevaux. A dire vrai, cela déçoit après coup, puisque nous connaissons la GTI16 recevant le moteur 1,9 de la 405 Mi16 de 160 chevaux. Mais le vrai intérêt de cette voiture, c’est son couple, lui permettant des accélérations folles.

Seuls une dizaine d’exemplaires civils recevront ce kit PTS Turbo 165 en 1988, rendant cette voiture ultra rare. En 1989, l’arrivée de la GTI 16 (lire aussi: Peugeot 309 GTI 16) et le développement des 309 Cup sur cette base la rendra caduque. En chercher une peut devenir la quête d’une vie, mais vous pouvez aussi tomber dessus par hasard ! En tout cas, désormais vous saurez qu’il existe bien une Peugeot 309 GTI Turbo !

[EDIT 7/11/2014]

Quelques petites précisions sur cette 309 pas comme les autres:

– Non, il ne s’agit pas d’une légende urbaine. Je vous fournis donc un lien, c’est cadeau, qui pointe directement sur les articles de presse de l’époque: un super site sur la 309 GTI

– il en coûtait tout de même 50 000 F à l’époque (à rajouter au prix de la 309 GTI 8) pour se l’offrir.

– Selon les journalistes de l’époque, c’était une bombe à l’accélération, capable de rivaliser avec des sportives autrement plus « chics » et « reconnues », grâce à son couple phénoménal et à un rapport poids/puissance très favorable

– Sachez qu’à la suite de cet article, un propriétaire de 309 GTI Turbo m’a contacté. L’occasion d’en savoir plus: La Peugeot 205 Dimma de Vincent !

Articles associés

3 commentaires

ZeCarObs

Le 08/01/2016 à 15:05

Un essai de la 309 GTI Turbo : https://www.youtube.com/watch?v=U0AfZs4DQ_o

pepinorang

Le 05/10/2017 à 19:20

J’avais une 309 Turbo Cup il y a 15 ans de cela, j’avais alors la 20 aine. J’ai swappé le moteur dans un 205 GTI et un TCT dans la 309, puis ai revendu les deux autos par la suite. L’une des plus grosses erreurs de jeunesse.

Streiff Laurent

Le 17/03/2018 à 14:53

Pas clair l’histoire de l’homologation : pourquoi Peugeot en avait-elle besoin pour une coupe mono-marque mono-modèle (les homologation servent à limiter l’escalade technique entre constructeurs concurrents) ?

Laisser un commentaire