Peugeot 504 Coupé : l’italienne de Sochaux.

Mercredi 26 mars 2014
Retour

Si vous lisez ce blog depuis le début, vous aurez remarqué assez facilement mes influences. Mes souvenirs d’enfance ont largement contribué à façonner mes goûts automobiles. Pour ne rien vous cacher, j’aimais la 504, la trouvant statutaire , élégante et si française (lire aussi : Peugeot 504). Mais lorsque je découvris pour la première fois sa version coupé (je ne vous parle même pas de ma première rencontre avec le cabriolet), j’en tombais aussitôt amoureux, malgré ses origines italiennes.

504 03

J’en avais trouvé une à deux pas de chez moi, marron chocolat, V6, superbe, qui m’avait titillé pendant quelques jours. La raison l’emporta, sachant la gloutonnerie du V6 PRV, et cherchant surtout une « daily driver ». Mais je vous l’assure, si un jour je fais fortune, il y en aura une dans mon garage.

504 06

Pourtant, la 504 coupé (et encore moins la 504 cabriolet) n’a rien d’un foudre de guerre, avec selon les moteurs, une puissance de 97 ch (2 litres) à 144 ch (V6 2,7)… Ce ne sont pas ses qualités mécaniques qui m’attirent irrémédiablement. Non, juste sa ligne à se damner signée Pininfarina (les 504 coupés et cabriolet furent fabriquées chez le sorcier italien), son parfum seventies avec ses sièges en velours côtelé, sa tendance au marronnasse, ses compteurs ronds et son incongruité dans la gamme Peugeot ultra conservatrice de Peugeot à l’époque.

504 02

Peut-être est-ce justement cela qui me plaît : Peugeot, marque si conservatrice, nous a toujours surpris par un coup de génie ou une intuition géniale, qui donneront naissance à la 504 coupé dans les années 70, mais aussi à la 205 GTi dans les années 80, ou la 406 coupé dans les années 90 (lire aussi: Peugeot 406 Coupé). Sérieux Peugeot ? Oui mais pas toujours.

504 04

Evidemment, la 504 coupé consomme comme un pilier de comptoir (en pleine crise du pétrole, c’est gênant), mais elle a un look. Les collaborations entre Peugeot et Pininfarina donneront toujours des voitures d’exception. Encore aujourd’hui, sa ligne, bien que datée, séduit. J’en ai vu une dernièrement sur un parking anonyme d’un supermarché qui l’était tout autant et je peux vous assurer qu’elle attirait l’oeil.

504 05

Pininfarina fabriquait dans ses usines les coupés et cabriolets, et proposa une version break de chasse, la Riviera (lire aussi: Peugeot 504 Riviera), qui malheureusement resta sans suite. C’est pourtant celle que je désire par dessus tout. Aujourd’hui, la 504 Coupé est devenu une source d’inspiration pour la marque Peugeot, qui n’hésite pas à s’en inspirer pour son concept car e-Legend présenté au Salon de Paris 2018.

Galerie d'images

Voir toute la galerie

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Contenu alimenté par

Articles associés

3 commentaires

B31

Le 16/01/2016 à 13:17

Merci pour cet article

Petite précision : V6 a eu 2 puissances : 136cv pour la version carburateurs et 144 cv pour l’injection.

Autre remarque : les 504 coupe/cab ont le record de durée et production pour des séries dites « limitées  » : de 1969 à 1983, soit 15 ans

Vinnie

Le 07/06/2016 à 15:23

Mon petit frère est l’heureux possesseur de la dernière 504 V6 à carburateur 🙂

Céladon

Le 03/02/2018 à 19:12

J’en ai eu une, série 1, j’adorais ses phares, mais le moteur a rendu l’âme, il a été remplacé par un Indénor provenant d’un J?, mazout évidement, puis par un turboD de 604, cela rentrait tout juste, j’ai du découper l’isolant,le rapport de pont a été modifié, pour pas cher de gazole elle taillait bien l’autoroute, ah oui, après le passage aux Mines elle était homologuée comme Proto.
Un superbe bleu ciel métallisé.
Pour la petite histoire, derrière le dossier arrière, avant le réservoir, il y a un chouette espace pour ranger les outils, le bazar habituel qui encombre le coffre.
Le plus agaçant, le frein à main, tout à gauche, sous le tableau de bord, …et il est fragile autant que peu efficace.

Laisser un commentaire