Alfa Romeo 155 TI-Z / GTA-Z : des Zagato pour le Japon !

Mardi 24 novembre 2015
Retour

La 155 n’est assurément pas l’Alfa Romeo la plus mythique et désirable de la fin du 20ème siècle, à tort ou à raison. Décriée par les Alfistes, elle commettait le crime de lèse-majesté ultime en dérivant de la plate-forme Tipo, en adoptant la traction avant (contrairement à sa devancière, la 75), et en puisant dans la banque d’organes Fiat pour tous ses moteurs. D’Alfa Romeo, elle n’en avait que le nom !

Le concept GTA de 1992, qui donnera naissance à la GTA DTM, et inspirera Zagato et Ercole Spada
Le concept GTA de 1992, qui donnera naissance à la GTA DTM, et inspirera Zagato et Ercole Spada

Présentée en 1992, elle ne sera produite que jusqu’en 1997, date à laquelle la 156 rendit un peu son lustre à la marque au trèfle grâce à son style très réussi (elle restait pourtant une traction, comme quoi!). Pourtant, Alfa n’avait pas négligé ses clients « sportifs » et soucieux de performances : la 155 offrait à ses clients la possibilité d’opter pour un V6 de 2,5 (ceui de la GTV6) avec 166 ch tout de même, mais aussi (surtout?) une version Q4 à transmission intégrale (celle de la Lancia Delta) et moteur 2 litres 16 soupapes de 190 ch (dérivé -mais dégonflé- de celui de la Delta là encore).

Une Alfa Romeo 155 TI-Z dans les rues au Japon
Une Alfa Romeo 155 TI-Z dans les rues au Japon

Bien entendu, ces deux versions ne satisfont pas totalement les amateurs du Biscione et ne font pas oublier la 75 6V America (lire aussi : Alfa Romeo 75 6V America). Ces débuts controversés donnent des idées au carrossier Milanais Zagato, toujours sur le coup (même si ça commençait sérieusement à sentir le roussis financièrement parlant) pour proposer des versions « différentes » aux constructeurs italiens (Alfa justement, avec le duo SZ/RZ, lire aussi : Alfa Romeo SZ, Ferrari avec la 348, lire aussi: Ferrari 348 Elaborazione ou Lancia avec la Hyena, lire aussi : Lancia Hyena), japonais (avec l’aventure Nissan/Autech, lire aussi : Autech Stelvio) ou anglais (avec Aston Martin, lire aussi : Aston Martin V8 Zagato).

Notez comme la TI-Z devient musclée avec ses pare-chocs remodelés et ses ailes élargies !
Notez comme la TI-Z devient musclée avec ses pare-chocs remodelés et ses ailes élargies !

Dès 1993, avec le concours d’Ercole Spada qui officie alors pour le Z, Zagato propose une version « survitaminée » et body-buildée de la 155, dénommée TI-Z (Tourism International Zagato), inspirée du prototype 155 GTA de 1992. Aileron arrière, pneus de grandes dimensions, passages de roues retravaillés, ailes élargies, nouveau pare-chocs avant et arrière, la 155 TI-Z respire le sport. Basée sur la Q4, elle reçoit le moteur non-dégonflé de la Delta Intégrale (lire aussi : Lancia Delta HF Integrale), soit 215 chevaux ! 25 de mieux que la Q4, c’est toujours ça de pris. Etrangement, les appendices aérodynamiques rajoutés par Zagato virilisent la 155, sans nuire à son look, la faisant ressemblant aux GTA courant le DTM.

L'aileron n'est pas si moche que cela !
L’aileron n’est pas si moche que cela !

Zagato espère bien obtenir le feu vert d’Alfa pour la production en série de la 155 TI-Z, et présente son modèle au salon de Genève 1994. La décision tarde à venir, et Zagato, comme un appel du pieds pressant avant la possible faillite, présente alors une version un peu plus musclée d’apparence, la 155 GTA-Z, avec des voies encore élargies. Mais Alfa Romeo, en pleine préparation du projet 932, qui donnera naissance à la 156, préfère ne pas donner suite. Serait-ce la fin de la 155 sauce Zagato ? Pas tout à fait.

155 TIZ 05

Malgré la faillite et l’arrêt de l’usine d’assemblage de Zagato, Luca Zagato, petit fils du fondateur de la carrosserie, à la tête de Z Automobili, décide de produire une petite série de ces TI-Z/GTA-Z. Son idée ? Vendre aux japonais riches et friands d’Alfa ces versions un peu spéciales : après tout, Nissan avait bien réussi à refourguer plus de 200 Autech Stelvio signée Zagato ?

155 TIZ 03

Au total, on estime que 21 TI-Z/GTA-Z ont été produites entre 1995 et 1997, en plus des prototypes TI-Z (1 ou deux exemplaires, le mystère demeure) et GTA-Z (1 exemplaire). Et c’est là que les choses se compliquent. Il y aura 20 TI-Z, et une seule GTA-Z. 13 exemplaires seront fabriqués sur la base de la 155 Twin Spark 2 litres de 170 ch, en traction, 6 exemplaires le seront sur la base de la Q4, et un seul exemplaire sur la base de la V6 ! Un dernier exemplaire reste mystérieux concernant sa motorisation. Entre 1 et 3 exemplaires seront dotés d’une boîte automatique d’origine Mazda 3 vitesses. Si un tel modèle vous tente, il vous faudra donc partir en chasse au Japon, seul pays où il fut vendu (notamment par S&S Corporation).

Sources: Machi-Machina (esse_quattro)

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

2 commentaires

Renaud

Le 03/01/2016 à 16:07

Dommage que la 155 ne bénéficie pas de la meme aura qu’une 75 ! Je trouve la ligne, dessiné par Ercole Spada, bien plus séduisante et agressive que la 156. Concernant les moteurs, seul les 16 soupapes sont issues des Serie-B Fiat « Pratola Serra », les 8 soupapes dérivant quant à eux du bon vieux Twin Cam Alfa !

Eric

Le 03/03/2016 à 10:33

J’adore la 155 ! Celle là encore plus !

Laisser un commentaire