Alpine Célébration: un air de « déjà-vu » !

Publié le samedi 13 juin 2015.
Mis à jour le vendredi 5 juillet 2019.
Retour

Ca y est. Comme prévu, le concept car Célébration annonçant la future Alpine (attendue pour 2016) a fait se premiers tours de roues officiels au Mans, en prélude de la célèbre course d’endurance, précédé d’une A110 toute fluette à ses côtés. Si la Berlinette n’a jamais couru au Mans, de nombreuses Alpine ont foulé l’asphalte mancelle depuis près de 50 ans, et cette année encore, l’écurie Alpine-Signaltech (sise à Bourges, ma ville natale, il faut le préciser) défend les couleurs bleues du constructeur automobile dieppois. D’où l’opportunité de présenter la future routière de la marque dans la Sarthe.

2015 06
AW 380 02

A première vue, le dessin est plutôt réussi, bien que quelques détails choquent un peu, comme l’arrière un peu haut, et surtout la taille de l’engin qui laisse imaginer qu’il n’ira pas lutter contre les Alfa Romeo 4C ou les Lotus Elise. La différence de taille avec l’A110 est d’ailleurs frappante sur les photos de ceux qui ont pu l’apercevoir sur le circuit manceau.

AW 380 04
2015 05

Mais rapidement, quelque chose m’intrigue. J’ai l’impression d’avoir déjà vu ce proto, et ce n’est pas le Renault Dzire transformé en Alpine présenté à Monaco, juré. Mais où donc avais-je pu le voir ce dessin, puisque je ne suis pas encore totalement dans le secret des dieux, et surtout pas chez Alpine…

2015 07
aw 380 01

D’un coup, cela m’est revenu ! Bon sang mais c’est bien sûr : rappelez-vous, en décembre 2014, le carrossier Maggiora renaissant, associé à Vioti, présentaient au salon de Bologne leur interprétation d’une Willys Interlagos moderne (lire aussi :Les cousines étrangères de la Berlinette), assez réussie. J’en avais d’ailleurs fait un article à ce moment là, à lire ici : Willys Interlagos AW380.

aw 380 07
2015 08

Je n’avais pas compris à l’époque pourquoi Alpine était si gênée par cette berlinette franco-brésilienne devenue italienne par la magie du monde moderne. Des rumeurs ont couru, laissant entendre que Bernard Ollivier, le grand patron, était même très fâché par cette présentation.

2015 03
AW 380 03

A la vue des images, je comprends mieux. Car les deux modèles sont assez proches niveau design. Etrangement, on n’entend plus parler de la Willys Interlagos AW380. Alpine aurait-elle fait pression ? Toujours est-il qu’il aura fallu plus de 6 mois pour voir enfin la nouvelle Alpine, qui devrait être à 90 % identique de série.

En attendant, si la nouvelle Alpine n’est pas désagréable à regarder (j’attends de voir de près et de connaître ses spécifications), elle laisse la drôle impression d’un déjà-vu pas génial pour l’image de marque déjà écornée par le désastre de l’association avec Caterham, et par 20 ans d’absence en concession depuis la fin de l’A610 (lire aussi : Alpine A610).

Depuis cet article, l’Alpine A110 est sortie et nous avons pu l’essayer : l’essai de l’Alpine A110

 

Articles associés

4 commentaires

fab

Le 13/06/2015 à 15:51

Les berlinettes ont couru leMans comme l A310, et l A610.

Paul

Le 13/06/2015 à 15:53

L’310 et l’A610 ne sont pas des berlinettes 😉 Mais effectivement, je me souviens même d’une belle A610 Legeay Sport !!!

Paul

Le 13/06/2015 à 15:55

Mea culpa, des A110 en 68 notamment 😉

Tom

Le 15/06/2015 à 12:00

Alpine au Mans … si il y’a avait bien un événement à ne pas manquer c’est bien Le Mans !
Ils ont mis en courses 1 seule voiture qui n’a même pas finie.
C’est triste de voir que les constructeurs français n’ont pas de « couilles » (passez moi l’expression).

Laisser un commentaire