Aro 304/306 : les 4×4 limousines du Conducator

Publié le mercredi 26 août 2015.
Mis à jour le lundi 8 juillet 2019.
Retour

On aurait pu croire que la voiture préférée de Nicolae Ceaucescu était la Dacia 2000. En fait, le Conducator roumain avait une tendresse particulière pour un modèle de voiture spécifiquement réalisé pour lui : l’Aro 304 qui dans sa version modernisée prendra le nom d’Aro 306.

304 07

C’est au milieu des années 70 que Ceaucescu passe commande au célèbre constructeur roumain de tout-terrain Aro d’un modèle « présidentiel ». Le cahier des charges est clair : le véhicule doit être utilisable aussi bien à la chasse (l’une des passions du dictateur) qu’en défilé officiel.

304 06

C’est donc à Campulung, au centre de la Roumanie, que les ingénieurs d’Aro vont tenter de répondre aux désirs du grand chef ! C’est sur la base de l’Aro 244 que l’Aro 304 sera réalisé. Enfin pas tout à fait puisque le châssis sera repris sur l’Aro 320, la version longue et utilitaire du 244. Sous le capot, c’est un 4 cylindres maison, le L25, un moteur essence de 2,5 litres et 83 chevaux. Autant dire que le poids élevé du 304 ne lui permettra jamais de dépasser les 90 km/h.

304 03

Deux exemplaires seront produits entre 1977 et 1978 : une version « limousine » et une version cabriolet qui ne sera jamais vraiment utilisée. A l’intérieur, c’est grand luxe : climatisation (grâce à un petit moteur diesel à part), moquette épaisse, cuir, bois, et surtout large toit ouvrant arrière pour les défilés, spécialement conçu par Webasto , blindage et transmission intégrale.

304 04

En 1985, Ceaucescu lance la fabrication d’une version modernisée, l’Aro 306, toujours sur la même base, mais abandonnant les phares ovales à l’avant pour des phares rectangulaires, tandis que les phares arrière proviennent de l’Oltcit. Deux exemplaires seront là aussi fabriqués, pour le plus grand plaisir de Nicolae Ceaucescu, qui en était très fier.

304 05

En octobre 1989, alors que la révolution gronde un peu partout en Europe de l’Est, et qu’elle se profile tout particulièrement en Roumanie, l’Aro 306 sera au cœur d’un incident diplomatique : Mickael Gorbatchev, alors aux commandes de l’URSS, en visite officielle en Roumanie, avait fait venir ses propres limousines ZIL, tandis que Ceaucescu insistait pour défiler dans son cher Aro 306. Drôle de petite « guéguerre » alors que l’Europe va bientôt exploser. Mais le Conducator obtint gain de cause, et Gorby défila dans Bucarest en Aro 306.

Le 306 fut au coeur d'une mini tempête diplomatique !
Le 306 fut au coeur d’une mini tempête diplomatique !

En décembre 1989, la Révolution roumaine balaya tout sur son passage, et les Aro 304/306 furent remisés pas le nouvel Etat Roumain. Elle seront revendus aux enchères en 2002. Aro tenta d’en racheter un exemplaire pour son musée, remporta l’enchère, mais ne put jamais payer la somme (l’entreprise était alors en grande difficulté). Si vous recherchez un Aro 304 ou 306, c’est sans doute plus pour sa valeur historique que technique ou stylistique. Il doit être possible, en cherchant très bien, d’en trouver un exemplaire en Roumanie. Une réplique existe aussi en Bulgarie !

Images: Auto-bild.ro

Articles associés

1 commentaire

Filipe

Le 27/08/2015 à 12:16

Etonnant, le matricule 304 sur l’aile avant du…véhicule semble tout droit sorti de chez Peugeot. Pas de petites économies.

Laisser un commentaire