Aston Martin Shooting Brake : plus chic tu meurs.

Dimanche 6 avril 2014
Retour

Ce n’est qu’en 1992 que je tombais vraiment amoureux d’Aston Martin, en dévouvrant la Virage Shooting Brake. J’avais trouvé là le véhicule le plus chic, le plus original et le plus exclusif (et sans doute l’un des plus cher aussi) que l’on pouvait imaginer. Pour la modique somme de 2 millions de francs de l’époque, vous disposiez du véhicule idéal pour aller jouer au golf. Si le véhicule est rare, de nombreuses versions ont existé, en 3, 4 ou 5 portes (lire aussi : Virage Saloon et Les Vacances). Je suis donc allé à la chasse aux infos, pour voir combien il y en avait vraiment.

Basé sur la Virage (qui déjà coûtait 1,2 millions de francs), le Shooting Brake ne fût fabriqué qu’à 5 ou 6 exemplaires : les deux prototypes (un vert anglais et un bordeaux), et 3 à 4 transformations sur la base de Virage d’occasion. Le Shooting Brake était en effet réalisé sur commande par le département « personnalisation » d’Aston Martin, Works Services.

02VirageSB

Il semblerait que 3 exemplaires de Shooting Brake furent réalisés avec la face avant de la Virage Vantage par Roos Engineering (www.roosengineering.ch), un spécialiste suisse de la marque anglaise. A la fin des années 90, Works Services construisit deux Aston Martin V8 Sportsman Shooting Brake sur la base de la V8.

En cherchant des infos sur ces Shooting Brake vraiment rares, j’ai découvert des dérivés de la Virage que je ne connaissais pas, ou que je croyais juste n’être que des études de styles. Ainsi, en 1994, Aston Martin Works Services présentait une berline 4 portes et un break 5 portes, portant le logo Lagonda, et se nommant Virage Lagonda Four door Saloon, et Virage Lagonda Five door Shooting Brake. 6 exemplaires de chaque furent réalisés pour une famille royale (Brunei ? Moyen Orient?), et un 1 exemplaire supplémentaire de la 4 doors fut livrée à un client fortuné. 2 exemplaires supplémentaires de « 4 doors » furent commandés avec quelques modifications (notamment l’utilisation du V8 6,3 litres de 465 ch au lieu du 5,3 litres de 310ch), portant le total de ces « lagondas » à 15 exemplaires.

Lagonda 5 portes

En 1996, 3 Vantage Spécial Type 1 Four door Saloon furent réalisées sur la base de l’Aston Martin Vantage (V8 5,3 litres de 557 ch), puis 3 autres Vantage Spécial Type 2 4 door Saloon (à l’arrière plus personnel, mais pas très gracieux), les 6 pour le même client bien entendu. Pas vraiment des Shooting Brake, mais il était trop tentant de les présenter !

670176

Si l’on compte bien, ce sont au total entre 31 et 32 breaks de chasse, berlines et breaks fabriqués sur la base des Virage ou V8 entre 1992 et 1999. Vu la rareté et l’exclusivité de ces engins (surtout les 4 et 5 portes, toutes quasiment fabriquées pour une seule et même « famille royale »), vous n’êtes pas prêt d’en voir une en vente, ou alors aux enchères à des tarifs prohibitifs pour le commun des mortels. Mais on a toujours le droit de rêver non ?

670174

Je vous conseille de vous plonger dans l’excellent site Astonmartins.com/ qui vous en apprendra beaucoup sur la marque et ses modèles, y compris les plus spécifiques.

Galerie d'images

Voir toute la galerie

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Contenu alimenté par

Articles associés

4 commentaires

Patrick R

Le 19/07/2015 à 11:36

Feux arrières de 21 Nevada pour la Shooting Brake, non ? 🙂

Paul

Le 19/07/2015 à 11:36

tout à fait, sur les premiers exemplaires… Les derniers reçurent des feux ronds 😉

Guillaume

Le 12/04/2016 à 22:35

Très bel article sur une non moins belle automobile, dernier vestige d’un savoir faire quasi séculaire et qui s’est éteint après elle…la fin d’une époque mais aussi d’une marque car on l’oublie souvent mais Aston Martin ne sera plus vraiment Aston une fois les modèles V8 arrêtés. Plus de Newport Pagnell, plus de façonnage à la roue anglaise, plus de moteur vraiment maison. Du coup à force de m’en persuader, (persuaders ?) j’ai fondu un fusible et j’ai acheté une Virage (coupé) avant qu’il ne soit trop tard. Je n’en avais jamais vu une avant avant, je l’ai d’ailleurs achetée sans la voir. Un engin incroyable, trop injustement mal aimé mais dont la réhabilitation se fait progressivement.
Bravo pour votre site, bonne continuation à vous.

Suisse

Le 29/04/2018 à 17:52

J’avais lu dans une revue automobile française à la fin des années 90 l’essai d’une Aston Martin V8 Vantage V600 LM Shooting Brake dotée du moteur suralimenté par deux compresseurs et poussé à 612 bhp au lieu des 557 d’origine. Cette dernière, de couleur « British Racing Green » comme il se doit, était immatriculée en Suisse.

Laisser un commentaire