CLASSIC

Aston Martin Ulster : espèce protégée

Mercredi 13 mars 2019
Retour

On connaît plutôt bien les modèles Aston Martin de l’ère David Brown, notamment grâce à leurs apparitions dans une tripotée de James Bond. En revanche, il faut être plutôt calé en anglaises “pre-war” pour être capable de converser sur les modèles d’avant-guerre de la petite marque britannique. Il existe pourtant un modèle, très rare, qui émerge : l’Aston Martin Ulster, dont le batteur des Pink Floyd, Nick Mason, possède 3 exemplaires et dont tous les exemplaires produits existent encore aujourd’hui, preuve de son succès en collection.

Tout commence avec Le Mans. Après plusieurs tentatives avec l’International (en 1929) et la 1500 Le Mans (en 1933), Aston Martin aligne en 1934 des voitures spécialement préparées pour l’endurance, des “LM” dotées d’un châssis allégé et d’un 4 cylindres 1,5 litre développant entre 80 et 90 chevaux. Les 3 châssis (LM11, LM12 et LM14 évitant par superstition le nombre 13) échouent une fois encore, mais la petite firme décide de se servir de cette base plutôt prometteuse pour participer à l’Ulster Tourist Trophy, en Irlande du Nord.

Petit problème : la réglementation de cette compétition oblige à conserver l’aspect le plus proche de la série (celle des 1 ½ dont elle dérive). Pour se faire, la LM11 et la LM12 vont récupérer un nouveau châssis plus lourd que celui conçu pour Le Mans. Une nouvelle voiture, la LM17, va aussi être construite pour l’occasion.

Lors des années d’infortune, les Aston Martin étaient peintes du fameux “British Green Racing”. Augusto Cesare Bertelli, directeur technique italien de la marque anglaise, prend une décision radicale : pour conjurer le sort, les 3 voitures engagées dans l’Ulster Tourist Trophy prendront le départ peintes en rouge, couleur habituelle des italiennes. Superstition ? Peut-être, mais contre toute attente, les 3 Aston Martin remportent la compétition par équipe, obtenant les 3ème, 6ème et 7ème place, devançant de grosses Lagonda M45 de 5 litres de cylindrée.

Dans la catégorie 1 500 cc, les 3 Aston se classent 2ème, 3ème et 4ème, prouvant la compétitivité de leur moteur 4 cylindres à arbre à cames en tête unique et ses deux carburateurs SU développant 85 chevaux. Malgré leur châssis renforcé par rapport au Mans, elles ne pèsent que 940 kg et s’avèrent particulièrement agiles ainsi qu’endurantes à la fois : une voiture parfaite pour la compétition client.

D’ailleurs, Aston Martin, encouragée par cette victoire par équipe en Irlande du Nord, lance une série de voitures dérivées de ces 3 compétitrices et destinées à des gentleman drivers. A cette époque, on venait sur les circuits au volant de sa propre voiture de course. Prénommé Ulster, en hommage à cette première course encourageante, le nouveau modèle séduit par ses performances, son endurance, sa tenue de route et son freinage très efficace.

Au total, 23 Ulster seront produites entre 1934 et 1935, en comptant les 3 voitures du début. La compétition continuera pour les Ulster, avec en 1935 une victoire de classe aux Mille Miglia, une 12ème place au Mans et une 3ème place au Tourist Trophy. Enfin, en 1938, une Ulster remporte le Bol d’or.

L’Ulster est certes rare aujourd’hui et coûte particulièrement chère (LVA parle d’une cote à 750 000 euros mais, en 2017, une Ulster proposée aux enchères par Bonhams s’est vendue 2 millions d’euros), cependant il s’agit d’une voiture iconique des sportives britanniques d’avant-guerre et l’une des plus connues des Aston Martin “pre-war”. En outre, elle bénéficie d’un taux de conservation exceptionnel : les 23 exemplaires existent toujours aujourd’hui, notamment donc dans la collection de Nick Mason.

 

Caractéristiques techniques

CLASSIC

Aston Martin Ulster

1934 - 1935

Motorisation

Motorisation 4 cylindres en ligne, 8 soupapes
Cylindrée 1 481 cc
Alimentation 2 carburateurs SU
Puissance 85 ch à 5 250 trs/min
Couple 136 Nm à 4 750 trs/min

Dimensions

Longueur 4 216 mm
Largeur 1 651 mm
Hauteur nc
Poids à vide 940 kg

Transmission

Roues motrices Arrière
Boite de vitesses BVM à 4 rapports

Performance

Vitesse max 162 km/h
0-100 km/h nc
Production 23 ex

Tarif

Cote 2018 (LVA) 750 000 à 2 000 000 euros

Articles associés

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire