Audi 50: la citadine méconnue d’Ingolstadt

Dimanche 20 décembre 2015
Retour

L’année 1974 est cruciale pour le groupe Volkswagen qui n’est pas encore le géant tentaculaire que l’on connaît aujourd’hui. Pourtant depuis les années 60, la marque de Wolfsburg a commencé ses emplettes en rachetant l’usine d’Ingolstadt, DKW et le nom Audi en 1964, puis la marque allemande spécialisée dans le moteur rotatit, NSU, qui collabore sur ce sujet avec Citroën (lire aussi : Citroën GS Birotor). VW va réunir NSU et Audi pour finir par ne plus garder que la marque aux anneaux, NSU disparaissant en 1977.

Audi 50 05

Au début des années 70, Volkswagen est encore un peu plombée par sa monoculture de la Coccinelle ! Il est urgent d’élargir la gamme, et c’est l’une des raisons du rachat de DKW/Audi et NSU : acquérir la technologie « moderne » pour l’époque de la traction-avant. Cette révolution culturelle se perçoit dès 1973 avec la Passat, et 1974 avec la Golf ! Avouons que passer du tout à l’arrière au tout à l’avant aussi brusquement n’est pas donné à tout le monde : VW a osé changer radicalement au risque de froisser sa clientèle traditionnelle. Malgré ce virage à 180°, l’audace semble payer puisque la Golf sera un succès phénoménal à tel point qu’elle est encore la référence aujourd’hui au bout de 7 générations.

Audi 50 08

Mais revenons à nos moutons aux anneaux. Depuis 1968, Audi/NSU s’attelle à reconstruire une gamme aux côtés de la marginale Ro80 à moteur rotatif. Cela commencera par une jolie berline traction-avant, l’Audi 100 dite C1 en 1968, puis la familiale Audi 80 dite B1 en 1972. Pour compléter cet embryon de gamme, Audi se décide à lancer en octobre 1974 un plus petit modèle destiné à séduire une clientèle urbaine, ou moins fortunée, au choix, l’Audi 50. Ce modèle tombera fort à propos puisque la crise pétrolière de 1973 crée un véritable engouement pour les petites voitures (Renault 5, Peugeot 104, ou Volkswagen Golf lancée en mai 1974).

Audi 50 06

Plus petite que sa sœur de Wolfsburg, l’Audi 50 n’est disponible qu’en version 3 portes. Joliment dessinée par Marcello Gandini (Bertone) et Claus Luthe, elle offre des petits 4 cylindres de 1093 et 1272 cm3 (en finition « luxe » GLS) allant de 50 à 60 ch, soit des puissances très honorables pour l’époque et le poids de la voiture (685 kg seulement!!!).

Audi 50 02

Ce petit modèle est particulièrement bien adapté au marché, à tel point qu Volkswagen se décide à en lancer 6 mois plus tard une version sous sa propre marque, et sous le nom bien connu aujourd’hui de Polo ! A cette époque, les rôles ne sont pas encore bien définis entre les deux marques du groupe VAG. Mais c’est à cette époque que les choses vont se dessiner : malgré le succès d’estime de l’Audi 50 (180 812 exemplaires vendus entre 1974 et 1978), le groupe décide de laisser l’exclusivité des petites voitures à Volkswagen, tandis qu’Audi va lentement entamer sa montée en qualité et en gamme pour devenir 40 ans après la marque premium que l’on connaît.

Audi 50 04

A partir de 1978, seule la Polo restera donc sur le marché (elle y restera jusqu’en 1982 sous cette forme, après un restylage en 1979). Audi quant à elle ne reviendra sur le marché des citadines qu’en 2010 avec l’Audi A1, après un essai de descente en gamme raté avec l’Audi A2 en 1999 (lire aussi/ Audi A2).

Audi 50 08

Reste qu’aujourd’hui, l’Audi 50 est un petit modèle so seventies bien séduisant, peu connu du grand public, et dont la cote commence à remonter (l’effet domino de la spéculation). Si vous cherchez un daily driver urbain, décalé, rare aujourd’hui et à la ligne plutôt sympa (même si elle paraît bien fluette aujourd’hui au milieu des citadines hypertrophiées), alors n’hésitez plus : un bon moyen de rouler en Audi tout en montrant votre différence.

 

Galerie d'images

Voir toute la galerie

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Contenu alimenté par

Articles associés

18 commentaires

YO

Le 20/12/2015 à 13:57

Deux petites remarques :

– la première traction Audi était la 60 de 1965, une DKW F102 motorisée par un 4 cylindres Mercedes que VW commercialisera sous la marque Audi après le rachat d’Auto-Union
– VW n’a pas fait un virage à 360° mais à 180° 🙂

Paul

Le 20/12/2015 à 14:01

Merci pour ces précisions… cela dit, je n’ai pas affirmé que la 50 était la première traction du groupe, c’est justement l’intérêt du rachat de DKW 😉 En revanche oui, le virage serait plutôt à 180°, sinon effectivement, on reviendrait au même endroit ahahah… Mea culpa 😉

Audi Cinquante

Le 20/12/2015 à 18:12

Bonjour,

L’audi 50 n’a jamais été motorisé par un 1272 cm3 Il y avait le moteur HB de 50 chevaux et le moteur HC de 60 chevaux toujours en 1093cm3. La polo qui est sortie en 1975 était équipée uniquement du 900 de Type HA avec 40 chevaux. Le 1272cm3 de type HH est sortie bien plus tard avec un montage sur la Derby, la polo RX (1000 ex) ou surtout la polo GT ou GLS.
Merci d’avoir publié un article sur cette très attachante petite auto!!!

Paul

Le 20/12/2015 à 18:24

Heu, si, le 1272 cm3 a été monté sur les Audi 50 GLS à partir d’août 1977 😉

Audi Cinquante

Le 20/12/2015 à 19:40

Quelles sont vos sources???

Paul

Le 20/12/2015 à 20:11

Bah au moins tous les wikipédia quelque soit la langue (y compris en allemand), ainsi que les sites de pièces détachés (entre autre), mais je peux me tromper, je n’ai pas la science infuse 😉 Même sur ebay on trouve des ventes de pièces pour Audi 50 1272 cm3 …

Audi Cinquante

Le 20/12/2015 à 18:23

Sur la dernière photo la type 86 blanche, il semble qu’il s’agisse d’une Polo et non , d’une Audi 50. Baguette d’aile arrière courte, pas de feu de recul, finition intérieur minimaliste. La polo de type 1 à tirer sa reverance en 1981, avec l’arrivée de la polo mk2 en 1982.( et non 1984) A savoir que la partie centrale ainsi que les trains roulants sont identiques sur toutes les types 86/87 jusqu’en 1994!!!!

Paul

Le 20/12/2015 à 20:18

Mea culpa en revanche pour cette photo qui vient de Volkswagen d’ailleurs (embrouillage dans mes archives ahahha)… Pour les sources, dans le doute j’ai vérifié sur des magazines: Youngtimers « La Bible 2013 » parle aussi du moteur 1272 cm3 lui aussi de 60ch mais pouvant fonctionner à l’essence ordinaire (comme ils disent)… Ca fait beaucoup de monde qui se trompe… Mais après tout c’est possible !

Kevin

Le 20/12/2015 à 21:35

Sinon plus proche de nous, quelqu’un en possède un belle exemplaire vert dans la région de Metz, et tourne avec régulièrement sur circuit à Chambley. Mais bon, on est loin de la collection full origine. Par contre ça marche bien!

Audi Cinquante

Le 20/12/2015 à 23:38

C’est moi Kevin. Je connais bien le modèle. Je suis Admin du Forum Audi 50 1fr1. Je fini la restauration d’une full origine bleu Miami entre autre. Je croyais connaitre le modèle, mais apparemment non…

Paul

Le 20/12/2015 à 23:45

Il faut dire que la 50 GLS à moteur 1,3 n’est restée en production qu’un an apparemment, avant l’arrêt du modèle, il ne doit pas y en avoir beaucoup donc par rapport aux 1,1 litres… On retrouve ce même moteur ensuite sur la Polo… D’après mes recherches en tout cas !

Greg

Le 21/12/2015 à 14:50

Si la Golf récupère les principaux organes de l’Audi 50, moteurs, boites, trains roulants, y compris les freins avant à tambours pour la 1.1… néanmoins ce n’est pas elle qui ouvre le bal du renouveau de VW: la Scirocco la précède de quelques mois! 😉

Laurent BUNNIK

Le 20/11/2016 à 19:54

La raison d’être de l’Audi 50 dans la gamme à 4 anneaux était le remplacement des NSU Prinz, 1000, 1200… qui ont terminé leur carrière peu avant (et distribuées en Allemagne dans un réseau Audi + NSU), pendant que chez VW le remplacement de la coccinelle était effectivement dévolu à la Golf. Ce sont bien les ingénieurs ex-NSU (avec un bureau d’études très à la pointe à l’époque) qui sont à l’origine des petits moteurs VW / Audi et de cette famille de modèles.

Docteur Oliv

Le 25/02/2017 à 18:10

La POLO c’est La POLO de Paulette d’après la pub VW de l’époque.
L’AUDI 50 avait des couleurs spécifiques, dont un vert foncé vernis Mon Ami MOTOBEK avait peint sa 750 Honda ainsi et son Frère sa CAPRI RS avec des parements Noirs

Bertrand

Le 06/03/2017 à 10:35

Salut à tous
Est ce que l équipe de Boîtier Rouge à déjà entendu parler de la Volkswagen Derby?
« La Polo-avec-un-coffre-à-la-place-du-hayon-!- »
Cette voiture atypique avait ,je crois m’en souvenir, sa cousine dans la gamme Audi, mais je ne sais plus sous quelle appellation.(Audi 50 coupé…peut être ?)
Je me souviens que nom père a possédé une vw Derby cls, qui avait la particularité de rouler à l’ordinaire et un moteur qui développait 60 bourins.
Une atypique bagnole qui mériterait un article. Je me demande même si des exemplaires existent encore, voire, roulent encore en France.
Vivent les vielles vw des années 70/80.J’y ai usé mes fesses d’enfant sur les banquettes arrière… qui ne comportaient pas de ceintures.
Bravo à boîtier rouge pour ces articles qui me font voyager dans le temps…

Jean-Louis Claes

Le 25/03/2017 à 08:18

Bonjour Bertrand
Sauf erreur de ma part, la Derby n’avait pas d’équivalent chez Audi.
De même, s’il y a bien eu une VW Polo Coupé, Audi n’a jamais décliné la 50 sous une autre forme qu’un coach 2 volumes

1010

Le 07/10/2017 à 21:30

La Derby… j’ai appris à conduire dessus en conduite accompagnée avant qu’elle ne parte en Balladurette (à la casse donc) remplacée par une Polo coach blanche bien moins originale (la Derby était vert clair) mais bien plus pratique il est vrai… Maintenant on ne peut encore en voir qu’en Allemagne (parfois gonflée en G40 !)

Laisser un commentaire