BMW 333i : l’Alpina du bout du monde

Lundi 17 août 2015
Retour

La BMW 333i E30 n’est plus forcément une inconnue pour vous, et mon ami Greg en avait fait un article très intéressant (lire aussi : La 333i sur TontonGreg). Cependant, j’ai trouvé qu’elle avait toute sa place sur Boîtier Rouge, au milieu de toutes ces raretés improbables. Aussi, moi aussi je me lance pour vous parler de cette rare e30 sud-africaine.

333i 02

Vous commencez à savoir, à force de lire Boîtier Rouge, que la production automobile sud-africaine a produit des pépites, rares et donc recherchées aujourd’hui. Ford (lire aussi : Ford Sierra XR8), Alfa Romeo (lire aussi : Alfa Romeo GTV6 3 litres) et donc BMW ont produit des modèles spécifiques à ce marché compliqué (et restreint en importation comme en exportation à cause du boycott international anti-apartheid).

333i 04

Chez BMW, cela a donné naissance à la 745i par exemple (lire aussi : BMW 745i), doté du M88 de la M1 (lire aussi : BMW M1), mais aussi à la plus puissante et la plus grosse cylindrée des E30 jamais construites hors « M3 ». Car si les législations italienne et portugaise avaient donné naissance à la BMW 320is (lire aussi : BMW 320is), elle ne faisait « que » 192 ch (pour un 4 cylindres 16 soupapes de 2 litres seulement hein), alors que la 333i elle pouvait se taguer d’accueillir sous son capot un 6 cylindres de 3,2 litres (le M30B32) de 197 ch.

333i 03

La 333i est donc la plus puissante des E30 de peu (et hors M3), mais surtout, malgré son origine « exotique », la seule BMW officielle réalisée en collaboration avec la célèbre officine de Buchloe, Alpina (lire aussi : Alpina). Cette origine lui donne encore plus de cachet, et la rend d’autant plus désirable. Elle possède quelques originalités bien « alpinesque », comme ses freins, ses jantes, mais aussi quelques détails stylistiques. Enfin, c’est bel et bien Alpina qui a travaillé sur le moteur

333i 06

BMW South Africa, emmenée par son président Vic Doolan, ainsi que Bernd Pischetsrieder (qui travaillait alors dans la filiale sud-africaine), avait décidé en 1985 de se relancer dans le très populaire championnat « Group One » (Groupe 1) où l’E28 était à la peine. Plutôt que d’attendre la réalisation de la M3, en préparation en Europe, BMW South Africa privilégia un moteur déjà disponible (notamment sur la 733i), le fameux M30B32, qui avait en outre l’avantage de rentrer (au chausse pieds) sous le capot. Pour l’homologation, il fallait un série de 200 exemplaires : aussitôt dit, aussitôt fait, la 333i rentre en production en mai 1985…. Sauf qu’elle ne courra jamais : en cette année 1985, le groupe 1 est supprimé, laissant les amateurs du genre orphelins.

333i 01

Malgré cette déconvenue, BMW garda sa 333i au catalogue jusqu’en octobre 1987. Au total, 204 exemplaires seront produits (210 si l’on inclut les prototypes et mulets), tous en conduite à droite, et quasiment tous vendus en Afrique du Sud. Un exemplaire serait pourtant importé en Grande Bretagne par BMW UK, et 3 à 4 autres exemplaires l’auront été de façon privée. On peut donc dégoter cette rareté en Europe (mais à quel prix ? Et dans quel état?).

Pour en savoir plus sur la BMW Série 3 dans toutes ses versions : http://www.auto-forever.com/la-bmw-serie-3-40-ans-devolution/

Pour découvrir les courses du Group One en Afrique du Sud :

 

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

1 commentaire

Pincky

Le 20/08/2015 à 13:55

Pour continuer dans le sujet des pépites sud-africaines, nous pouvons aussi noter chez VW la Citi Golf sur base Golf 1 avec une version R, ou encore la très curieuse Coccinelle 1600S !

Laisser un commentaire