BMW M3 E30 Pick-up : un utilitaire vitaminé pour Motorsport.

Publié le mercredi 19 décembre 2018.
Mis à jour le lundi 7 janvier 2019.
Retour

En 1986, la sortie de la BMW M3 E30 fut une petite révolution tant auprès de la clientèle qu’auprès des salariés de Motorsport à Garching, près de Munich. L’industrie automobile est un des rares secteurs où ceux qui font les voitures sont aussi passionnés que ceux qui les achètent. Aussi, lorsque le besoin d’un utilitaire capable de transporter pièces ou outils de part en part des ateliers se fit sentir, quelques employés fous furieux décidèrent de s’en bricoler un “maison”, un pick-up certes, mais pas n’importe lequel : ainsi naquit la BMW M3 E30 Pick-up.

Pour allier l’utile à l’agréable, les équipes de Motorsport s’attelèrent donc à la tâche, sans doute fin 1986 ou début 1987. Pour réaliser leur petit pick-up vitaminé, ils ne prirent pourtant pas une véritable M3 comme base, mais un simple cabriolet E30 alors à disposition dans les ateliers de Gaching (à cette époque, le cabriolet M3 n’est pas encore commercialisé). A cela trois avantages : une disponibilité immédiate, une configuration déjà “décapsulée” favorisant la transformation et surtout un renforcement de la caisse déjà effectué pour conserver la rigidité.

L’utilisation d’un cabriolet classique explique donc l’absence d’extension d’ailes que les techniciens ou ouvriers de chez M ne jugèrent pas utiles de rajouter. En revanche, cet étonnant pick-up évoquant la Chevrolet El Camino ou les puissants Holden Ute recevra tous les autres attributs de la M3 coupé. Enfin, pas tout à fait : pour des raisons obscures, cette M3 bricolée ne reçut pas le 4 cylindres 2.3 de 200 ch mais sa déclinaison 2 litres conçue pour la 320iS. Cette version sportive de la Série 3 était réservée aux marchés italien et portugais taxant fortement les cylindrées de plus de 2 litres. Pourquoi ce moteur là fut-il choisi plutôt que l’original ? Mystère, mais on peut imaginer que les hommes de Motorsport durent faire avec les moyens du bord et que c’était le seul bloc disponible à ce moment-là dans les ateliers.

Pour l’anecdote, cette M3 Pick-up fut en partie construite par les apprentis, stagiaires ou jeunes diplômés novices, encadrés par de vieux briscards du département : une expérience permettant de se faire la main et d’acquérir de l’expérience sur un projet enthousiasmant et utile.

Le S14 revisité développait 192 chevaux, soit 8 petits chevaux de moins que la “vraie” M3. Largement suffisant pour circuler au sein de l’usine, d’ateliers en ateliers, le plateau arrière chargé de pièces détachées, d’outillages ou autres pièces de carrosserie. On imagine bien les ouvriers se disputant pour accomplir ce qui ressemblait pourtant à une corvée peu de temps auparavant.

La voiture était renforcée par une sorte d’arceau vitré permettant en outre la pose d’une toile isolant la cabine du froid et de la pluie. La benne, recouverte d’un inox du plus bel effet, ne bénéficiait malheureusement pas d’un volet ouvrant à l’arrière, obligeant à soulever les objets lourds plus haut : il fallait bien que le préposé à cette tâche souffre un peu pour apprécier la conduite qui suivait.

Cette voiture n’était pas un concept, mais un outil de travail qui resta en service au sein de Motorsport puis BMW M Division jusqu’en 2012, date à laquelle elle fut mise à la retraite et transférée dans les réserves de BMW. A cette occasion, elle eut droit à une restauration complète et un nouveau moteur, le fameux 2.3 litres issu de la vraie M3. Cependant, il fallait bien lui trouver une remplaçante. C’est pour ça que dès le début de l’année 2011, le même processus que 25 ans avant fut mené sur la base d’une Série 3 E93 (une version cabriolet donc).

Les travaux commencèrent sur le même principe que sa devancière, mais cette fois-ci en lui greffant dès le départ le moteur de la M3 E90/E92, un V8 4 litres de 420 chevaux. Alors que la voiture approchait de sa configuration définitive, un esprit pervers au service marketing ou au service com’ (allez savoir ?) eût l’idée de se servir de cette M3 Pick-up E93 comme d’un poisson d’avril tout trouvé. Pour les derniers essais de la voiture, on l’emmena donc au Nürburgring en sachant très bien que des images fuiteraient rapidement. Enfin, le 1er avril, un communiqué de presse annonçait le pick-up comme la 4ème variante de la M3, après la berline, le coupé et le cabriolet (seul le dernier paragraphe précisait qu’il s’agissait d’un exemplaire unique).

Résultat, de nombreux journalistes ou passionnés tombèrent dans le panneau, à la grande joie des hommes de Garching, tous heureux de leur blague mais surtout de récupérer un pick-up “de travail” puissant et sexy. Aux dernières nouvelles, la M3 E93 Pick-up est toujours en service et si elle atteint la longévité de sa devancière, elle rendra service jusqu’en 2038.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES BMW M3 E30 Pick-up (1987)

Motorisation

Moteur 4 cylindres, 16 soupapes
Cylindrée 2 302 cc
Alimentation injection électronique Bosch Motronic
Puissance 200 ch à 6 750 trs/min
Couple 240 Nm à 4 750 trs/min

Transmission

Roues motrices Arrière
Boîte de vitesses BVM à 5 rapports

Dimensions

Longueur 4 345 mm
Largeur 1 680 mm
Hauteur 1 370 mm
Poids nc

Performances

Vitesse maxi  235 km/h
Production totale exemplaire unique

Tarif

Cote moyenne 2018  nc

 

Articles associés

22 commentaires

Brieux

Le 19/12/2018 à 17:15

Franchement sympa comme concept ! C’etait une drole d’idée de leur part mais qui a été finalement rentabiliser avec sont grand temps de carrière

Mike

Le 20/12/2018 à 07:14

Je ne savais pas que ce modèle existait ! En tout cas, tu es un chercheur, Paul ! Chapeau !

Alain

Le 20/12/2018 à 10:26

Surement moins sexy que ces 2 BMW, Renault Sandouville avait fait la même chose aux Laguna 1.
Quel « choc » lors de mes déplacement pro là-bas, d’y voir cette drôle de version (proposée à plusieurs exemplaires) circuler dans les rues de l’usine.
Point de moteur hautes performances, mais un look d’enfer.
Malheureusement aucune photo…

Ces Laguna étaient des pré-séries et/ou un véhicule impropre à la vente, qui étaient « tronçonnés » afin d’en faire des utilitaires un peu plus fun.

Les années passant, je ne sais pas ce qu’ils sont devenus…
Je ne sais pas si Renault en a conservé un exemplaire… si ces Laguna spéciales roulent toujours… si il y a eu d’autres « folies » avant et/ou après de la part de cette usine… ou tout simplement, si il existe (ou a existé) un pendant à cette Laguna, dans les autres usines du groupe, chez la concurrence…

En tout cas, merci encore une fois Paul, pour cet article, il me fait rappeler un moment très agréable de mon parcours professionnel, un moment, où j’étais heureux de travailler!!! … C’était déjà il y a 20 ans!!!

Alain

Le 28/01/2019 à 18:48

Tout d’abord, toutes mes plus sincères condoléances dans l’épreuve que tu traverses Paul et j’espère que l’année 2019, se terminera mieux qu’elle a commencée.
.
En voyant l’article sur la reprise de BR par CarJager, j’espère simplement que tu auras encore et toujours cette liberté de ton, cette ligne éditoriale, qui font le succès de ton blog.
.
Quasi chaque article posté me fait prendre conscience que, contrairement à ce que je pouvais croire, ben… j’y connais pas grand chose en automobile, ou du moins, j’en apprends encore et encore en lisant tes articles, ainsi que certaines interventions de certains intervenants.
.
Voilà, j’espère que nous allons (que je vais) avoir le plaisir de te relire (et par la même occasion (nous cultiver sur cette passion commune qu’est l’automobile) rapidement.

VincentDK5

Le 20/12/2018 à 18:28

Chez le carrossier Gruau, dans ma chère ville de Laval, il y’a moins de dix ans circulaient encore des Supercinq belle-île bleues foncées, en tant que voiture de service.

Utopiaboy

Le 21/12/2018 à 00:09

Marrant comme projet.
Ça me rappelle une annonce de vente, sur un site allemand, d’un véhicule d’usine Volkswagen, un transporter VR6 avec benne, qui faisait le même office que ces M3 pick-up.

Sur la dernière photo, qui regroupe plusieurs protos sur base M3, dont une M3 E36 compact, mais je découvre la M3 E46 touring. Avec ses ailes larges, elle a une sacrée gueule, quel dommage qu’ils n’aient pas franchi le pas de la commercialisation.

Charles

Le 25/12/2018 à 15:56

Tellement plus belle en mode « non élargie ». Plus élégante,…

RodeoR5

Le 04/01/2019 à 15:16

Sacrilège d’avoir massacré une M3 E30 pour la transformé en Pick Up. Mort au créateur de cette horreur.

michel

Le 26/01/2019 à 18:07

sacrilège au « lecteur » qui ne lit même pas l’article….

Klikmann

Le 06/01/2019 à 18:07

Plus rien depuis cet article du 19 décembre ?

Paul

Le 06/01/2019 à 21:30

est-il possible de prendre deux semaines de vacances avec ses enfants et d’avoir un décès familial, ou faut-il faire un article sur toute ma vie ? 😉

Nico-59

Le 14/01/2019 à 11:49

Bonjour Paul,

Sincères condoléances.
Je me doutais bien qu’une absence par cette période représentait des vacances de fin d’année, tout à fait normal et légitime.
Pour le décès, c’est autre chose et c’est également une raison tout à fait valable, vous n’avez pas à vous justifier.
Je pense juste que le message de Klikmann représente juste une inquiétude suite à une absence prolongée, preuve que nombreuses sont les personnes qui apprécient votre travail. Prenez-le comme tel…

Malgré les événements récent forcément douloureux pour vous, je vous souhaite une excellente année 2019, et espérant qu’elle se finisse beaucoup mieux pour vous qu’elle n’ait commencé.

Cordialement,

David

Le 16/01/2019 à 22:32

Sincères condoléances Paul.

Pierre A

Le 09/01/2019 à 18:13

Dans ma précédente boîte nous avions une délégation de l’armée belge qui avait gardé un petit tracteur utilisé lors de l’assemblage des F16. Le bazar faisait la taille d’un tracteur tondeuse et avait bien ses 25ans. Le moteur d’origine ayant rendu l’âme et ayant sous la main un 1.6L (venant d’un Berlingo ?) les mécanos avaient transformé un paisible engin en dragster infernal!
PS: bonne année Paul et sincères condoléances (ça sonne étrangement dans la même phrase mais enfin)

24heures (X350)

Le 17/01/2019 à 17:52

Un article important concernant le site BR a été publié ce jour sur le site autoactu.com (apparemment impossible de mettre le lien direct)

J2M

Le 19/01/2019 à 11:21

Voilà une réaction qui rassure et qui est l’occasion de présenter des voeux à BR et à celui qui l’anime, au sens le plus latin du terme !
Plein de bonnes idées, du courage dans les épreuves, des débats comme on aime, des scoops, des bagnoles (et des motos stp) émouvantes parce qu’ improbables…
Bonne année !

jeune femme russe

Le 15/03/2019 à 22:31

Joli concept c’est différent, le moteur à 4 soupapes M Power apporte du vrai plus à la conduite qui donne de la vitesse sans que tu ressent que la voiture accélère.

Laisser un commentaire