BMW M3 GT (E36) : le prix de la rareté

Publié le samedi 30 septembre 2017.
Mis à jour le lundi 1 juillet 2019.
Retour

Voilà une voiture qui m’a immédiatement plue lorsque je l’ai vue pour la première fois dans les pages des magazines automobiles de l’époque. Issue d’un modèle unanimement reconnu, quasiment parfait (lire aussi : BMW M3 E36), elle rajoutait ce qui manquait à la série de Monsieur tout le monde : de l’exclusivité, un peu plus de puissance, et quelques raffinements (telle cette superbe peinture British Racing Green) qui m’auraient permis de goûter aux joies de la M3 tout en jouissant d’une certaine originalité. Au lieu d’aller chercher la distinction chez Alpina (lire aussi : Alpina B3/B6/B8 E36), on pouvait donc s’offrir, en 1995, cette superbe BMW M3 GT (E36).

En 1995, la M3 E36 existait déjà depuis 3 ans. Trois années seulement pour commencer à inquiéter des ténors de la catégorie, Porsche ou Ferrari par exemple, qui voyaient leurs entrées de gamme sérieusement menacés par cette M3 performante, facile à conduire (en comparaison), valorisante et disposant de 4 places. A côté, la Porsche 968, plus chère et pas plus sportive malgré l’aura de son blason, faisait pâle figure tandis que la Ferrari 348, brutale et difficile à conduire souffrait de la comparaison jusqu’à ce qu’elle soit remplacée par une F355 bien plus convaincante, mais moins abordable qu’une M3.

Bref, vous l’aurez compris, à l’époque, la M3 mettait tout le monde d’accord, obligeant même le rival Mercedes à choisir un autre créneau que la pure sportivité pour sa C36 AMG. Revers de la médaille : la trop grande diffusion d’un modèle le banalise par la même occasion, et pour ceux qui, comme moi, voulaient rouler dans une voiture moins commune, il fallait soit oser l’exotisme (lire aussi : Maserati Ghibli 2), soit patienter jusqu’en 1995 et profiter de cette série limitée M3 GT.

La GT est née pour les besoins d’homologation des M3 GTR en championnat GT FIA et IMSA, adoptant en série quelques modifications, comme l’aileron arrière (différent de celui disponible en option sur les autres M3, et issu justement des GTR), une lame de spoiler avant réglable, des jantes de 17 pouces en aluminium, tout comme les portières faites du même métal. A cela s’ajoute un traitement stylistique intérieur et extérieur particulier.

Outre l’aileron et le spoiler, la GT diffère d’une M3 traditionnelle par ses phares avant entièrement blancs (qui n’arriveront qu’en 1996 sur la M3 3.2), et sa peinture spécifique (et unique) British Racing Green. A l’intérieur, la sellerie cuir/alcantara est elle aussi spécifique, griffée du M et faisant la part belle au vert. Un peu partout, du carbone renforce le côté sportif de l’habitacle, et des « plaques » BMW Motorsport International sur les seuils de portes. Pour le reste, la M3 GT dispose des mêmes équipements et options qu’une M3 « classique ».

En ce début d’année 1995 (la M3 GT sera produite de février à juin), ce qui rend vraiment désirable cette série spéciale, c’est son traitement moteur. La M3 3.2 litres et ses 321 chevaux n’est pas encore sortie, et pour l’instant, la M3 3 litres « se contente » de 286 chevaux. La M3 GT amène donc une certaine distinction mais aussi quelques chevaux en plus (9 pour un total de 295 chevaux) ainsi que du couple, grâce à un nouvel arbre à cames et une nouvelle gestion électronique. Le comportement de la voiture n’est pas fondamentalement modifié, mais le moteur semble plus rageur, et puis l’essentiel n’est-il pas de posséder une M3 différente et peu courante.

Car cette GT est peu courante, je vous l’assure. Série limitée à 350 exemplaires (il y en aura finalement 356), elle ne courre donc pas les rues aujourd’hui, mais elle a l’avantage d’une certaine exclusivité par rapport à la M3 3 litres, et d’une méconnaissance des amateurs recherchant plutôt des 3.2 litres. N’allez pas croire qu’elle est bon marché : en mars 2017, une M3 GT présentée à la vente par Aguttes était estimée à 45 000 euros. Mais c’est le prix des collectors. Sinon, vous pouvez toujours vous rabattre sur la M3 Lightweight, moins puissante mais encore plus rare.

 

Articles associés

10 commentaires

Docteur Oliv

Le 30/09/2017 à 17:34

La couleur est …..sublime
Par contre la sellerie m’a surpris avec Cuir au Milieu et alcantara sur les bords. J’aurais fait l’inverse.

Michel

Le 30/09/2017 à 23:45

Julien

Le 01/10/2017 à 22:55

Magnésium les jantes de la GT …

lelillois

Le 02/10/2017 à 18:50

Non merci, ces séries 3 ont toutes été vampirisées par les « caïds » de cité .

FredM

Le 07/10/2017 à 13:23

Désolé mais vous dites n’importe quoi !
Je possède une 3,2 en état collection, elle fait tout sauf racaille justement.
Ça fait belle lurette que cette image l’a quitté, aujourd’hui elle deviens une superbe sportive Yougtimers très recherché par les amateurs de sportives mythique qui comme moi avaient 20 ans à sa sortie.
Cette GT est un cas à part, très belle avec quelques pièces de carrosserie que les autres M3 n’ont pas, mais les performances moteurs sont inférieures à celle d’une 3,2 Moins chère.
La mauvaise image de ces vieilles M3 E36 c’est et je dirais même plus que dans les cité actuelles, c’est en Audi RS ou Mercedes AMG qu’ils roulent maintenant et c’est tant mieux.

gtman

Le 07/10/2017 à 16:42

Bravo Fred ! C’est exactement ce que je me suis dit en lisant le commentaire précédent à l’emporte pièce.
Les Mercedes AMG ont la faveur des racailles ces dernières années…
Tu ne serais pas aussi amateur d’Italiennes par hasard ?

gtman

Le 03/10/2017 à 10:25

Un indice pour reconnaître la vraie : pas de barillet côté passager.
J’ai une connaissance qui en possède deux exemplaires !

Totor3000

Le 04/10/2017 à 08:05

Les portes en aluminium on aussi été montées sur quelques modèles de M3 « standard » (principalement avant 97) pour finir le stock.

Le gain de poids est assez important : acier 17kg, alu 9.4kg !

Tit'âne

Le 30/08/2018 à 11:57

Si le possesseur n’a pas un corps d’athlète ça correspond juste à un petit régime…
7,6kg ça représente quoi par rapport à au poids du bolide et de son conducteur ? Environ un demi pourcent: qui est réellement en mesure de faire la différence ?!
À celui qui en est persuadé je conseille de prendre le volant sans caleçon ni chaussettes, pour gagner encore quelques grammes d’une grande importance !

FredM

Le 07/10/2017 à 13:27

La mauvaise image des M3 E36 c’est fait la malle progressivement voir d’autres modèles M

Laisser un commentaire