BYD Tang : comme un air de « déjà vu » !

Mercredi 28 janvier 2015
Retour

En rentrant chez moi hier soir, c’est avec un plaisir non dissimulé que je me suis posé dans mon fauteuil Voltaire, histoire de lire la presse auto en ligne avant d’aller me coucher. Malgré le confort de la 508 RXH prêtée par Peugeot, j’avouais un peu de fatigue après 500 km, et j’avais droit à un peu de repos. En zappant sur plusieurs sites, lisant en diagonale, j’ai failli passé à côté d’une perle : la BYD Tang.

Si son nom m’était familier (je suis sûr que ceux de ma génération qui me lisent se souviennent de cette boisson orangée en poudre, que j’aimais faire pétiller sans eau dans ma bouche), c’est surtout la photo mise en avant par le site Automobile Propre (lire aussi : Automobile Propre Byd Tang) qui m’a fait tilter. Il faut dire qu’après deux jours partagés avec ma 508 RXH, je finis par l’avoir dans l’oeil.

tang-03

Vous me direz : « mais pourquoi parle-t-il de la 508 RXH dans cet article sur la Byd Tang » ? Tout simplement parce que j’ai cru, en voyant la photo, qu’il s’agissait de la Peugeot. En fait de lionne, j’ai trouvé la Tang. Même blanc nacré, mais profil, même look baroudeur, quasi-même phares, de profil comme de face on dirait deux sœurs. D’autant qu’elles partagent le même concept de l’hybride (diesel pour la Peugeot, essence pour la Byd).

508-rxh
Y’a comme un air de ressemblance non ?

 

Sur le papier, c’est même la Byd qui prends l’avantage sur Peugeot en terme de puissance, avec son 2 litres de 204 ch, mais surtout ses deux moteurs électriques avant et arrière (contre 163 ch et un seul moteur électrique pour la Peugeot), pour un total de plus de 500 ch (contre 200 pour la Peugeot), et une consommation annoncée de près de 2 litres aux 100. Byd a déjà vendu 14 000 exemplaires de sa berline Qin hybride, et peut donc être considéré avec sérieux.

tang-04

En effet, l’activité initiale de Byd se trouve être la fabrication de batterie lithium, et c’est donc tout naturellement que la marque se tourne vers l’hybride. Si la technique semble au point, l’équipe en charge du design semble toujours emprisonnée dans les habitudes chinoises : on m’a toujours dit à l’école que copier, c’était pas joli joli ! Chez Byd, ils s’en tapent de la morale. Moi au premier coup d’oeil j’ai cru voir cette Peugeot 508 RXH que je conduis, mais d’autres comme le site Breezcar.com (lire aussi : Breezcar.com Byd Tang) y voit un avant de Kia Sportage et un arrière de Renault Koléos.

508-rxh-rear

Une chose est sûre, cette Tang a comme un air de déjà-vu. Mais la tendance naturelle de Byd au copiage sans vergogne ne doit pas faire oublier à nos constructeurs nationaux qu’il s’agit là d’un concurrent qui s’apprête à attaquer le marché européen avec sa berline Qin, dans un premier temps, à des tarifs imbattables : la Tang et ses 503 ch se vend 43 000 euros, soit exactement le prix d’appel de la 508 RXH et ses 200 ch ! La guerre commerciale ne fait que commencer, et comme dirait Jésus à ses disciples, « il y aura des pleurs et des grincements de dents ». Amen !

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

1 commentaire

LaVoiture

Le 28/01/2015 à 16:04

La mode étant à la voiture sans âme pour plaire (ou plutôt en vendre) au plus grand nombre, normal qu’elles se ressemblent toutes au final 😉

Laisser un commentaire