Caisse de lecteur : le Meyers Manx de Christian

Publié le jeudi 16 avril 2015.
Mis à jour le vendredi 5 juillet 2019.
Retour

En lançant « Caisse de lecteurs », je ne pensais pas disposer aussi rapidement de voitures aussi étonnantes et particulières, mais cela me confirme ce que je ressentais : le lectorat de Boîtier Rouge est un lectorat éclairé ! Chaque jour je suis étonné du nombre de commentaires sur le site lui-même, sur Facebook, ou sur Twitter. Des comentaires souvent érudits, parfois de mauvaise foi, toujours animés par une passion qui se voit aussi dans vos propres voitures, chers lecteurs.

DSC_0006

Après la Lada Natacha de Matthieu (lire aussi : La Lada de Matthieu), et les Mercedes 190 E Azzurro d’Alexandre (lire aussi : Les Azzurro d’Alexandre), nous passons aujourd’hui à encore plus rare (ou plus déjanté, ou les deux à la fois), le Meyers Manx de Christian.

Avec Christian, il m’a fallu faire un choix, car le bougre me proposait aussi de parler de sa Porsche 928. J’ai opté pour le Manx (lire aussi : Meyers Manx pour la petite histoire), car c’est il me semble bien plus rare dans nos contrées. D’ailleurs, ce buggy a été importé des states par Christian lui-même, sur un coup de tête (ou un coup de cœur, c’est au choix).

10.8

Là encore, c’est le hasard qui a mis en relation Christian et sa Manx. Cloué au lit après un accident de moto, Christian s’est dit qu’il serait peut-être temps de se faire plaisir avec plus de sécurité, et, cloué sur son lit, tue le temps en parcourant les petites annonces de voitures « excentriques ». Bien que condamné provisoirement à l’immobilité, il se met à l’arrêt, tel un épagneul breton au meilleur de sa forme, devant une annonce étonnante : un Meyers Manx à 4000 $ à vendre en Californie. La violence de l’accident lui a sans doute fait perdre la raison, puisqu’il se met en tête de l’acheter, sans savoir dans quoi il s’engageait.

$T2eC16N,!)cE9s4PsSNhBQ5hhy,l2!~~60_3

Après avoir appelé le vendeur, Christian s’aperçoit qu’il s’agit d’une première main, entretenue par la belle-mère amoureusement (et sans doute avec déraison vue le prix des factures), mais qu’il reste un peu de boulot. Cela dit, le vendeur la brade au prix des pièces détachées. Ni une ni deux, l’ami Christian s’embarque dans l’aventure, et sans même voir la voiture, conclut l’affaire. C’est par conteneur qu’il reçoit sa belle à l’été 2013. S’imaginant déjà cheveux aux vents, bondissant sur les dunes avec son buggy, Christian déchante devant l’ampleur des restaurations à effectuer.

$(KGrHqV,!oUFDCYT-WkyBQ5hjV3FVg~~60_3

Mais il n’est pas homme à se laisser abattre. C’est vers un professionnel qu’il se tourne alors pour restaurer sa belle qui sera prête cet été. Nous avons convenu d’un essai « Boîtier Rouge » à ce moment là. En attendant, je ne résiste pas à vous la présenter, tandis que Christian se console avec sa Porsche 928 (lire aussi :Porsche 928)

Articles associés

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire