Caisse de lecteur : les Mercedes 190E Azzurro d’Alexandre

Publié le mercredi 15 avril 2015.
Mis à jour le vendredi 5 juillet 2019.
Retour

En lançant hier l’opération #Caissedelecteur, je ne pensais pas avoir tant de réponses en si peu de temps, preuve d’un lectorat éclairé, amateur, et surtout vraiment haut de gamme ! Devant le nombre de propositions reçues, je vais donc faire paraître dans l’ordre d’arrivée. Cette fois-ci ce n’est pas une voiture que nous allons découvrir, mais deux d’un coup : les deux Mercedes 190E Azzurro d’Alexandre.

Au premier plan, l'Azzurro française.
Au premier plan, l’Azzurro allemande.

Le point commun entre Alexandre et Matthieu et sa Lada Natacha (lire aussi : La Lada Natacha de Matthieu), c’est que c’est un peu le hasard qui les a fait devenir propriétaires de leurs voitures. Pour Alexandre cependant, c’est un peu différent. A l’origine, c’est une Porsche 944 S2 Targa qu’il recherchait (lire aussi : Porsche 944) pour remplacer sa vieille Renault 25. Il se jette donc sur le Coin Coin national en quête de sa monture. Mais le hasard des mots clés le fait tomber sur une petite annonce d’un marchand concernant une Mercedes 190 E à la couleur flashy, en BVA . C’est pas une Porsche, mais cela intrigue notre ami qui fait quelques recherches grâce aux indications de l’annonce.

L'intérieur "tissu" de l'Azzurro française
L’intérieur « tissu » de l’Azzurro française

Il réalise alors qu’il a à faire à un des rares modèles de la série spéciale Azzurro proposée en France à partir de juin 1992 à seulement 300 exemplaires (selon Mercedes, il n’en resterait plus que 220 en circulation). Ses particularités ? Un moteur 2 litres essence de 122 ch, une couleur spécifique bleue nacrée, des inserts de bois à l’intérieur, un certificat numéroté, et surtout, la climatisation, option rare et chère à l’époque. Conscient de la rareté du modèle, conquis par son essai et devant le bas prix proposé par le marchand, Alexandre l’achète.

L'intérieur cuir "spécifique" de l'Azzurro allemande
L’intérieur cuir « spécifique » de l’Azzurro allemande

En Allemagne, une série spéciale Azzurro avait elle aussi été proposée au public, mais dans une version Avant Garde, suréquipée et dotée d’une sellerie cuir spécifique et colorée. Alexandre s’était mis en tête de trouver cette sellerie pour rehausser le prestige de son Azzurro française. Là encore le hasard le mettra sur la route d’une deuxième voiture. Après en avoir parlé à un ami, celui-ci le rappelle un jour en lui disant qu’il avait trouvé quelqu’un qui vendait un jeu complet de cuir Azzurro. Alexandre appelle le propriétaire, et s’aperçoit qu’en fait la voiture est complète immaticulable. En fait, l’échappement est à changer, et Mercedes Benz lui demande 4500 euros, voilà la raison de la vente.

L'Azzurro Allemande
L’Azzurro française

Alexandre va donc voir la voiture, et tombe sous le charme de cette deuxième Azzurro, allemande celle-ci, en boîte manuelle, dotée d’un 2,3 litres de 136 ch, et garnie de cuir celle-ci. Plutôt que d’acheter la sellerie, c’est la voiture entière qu’il rachètera pour une bouchée de pain, et remettra en état de marche. Voilà comment notre ami lecteur, parti pour acheter une Porsche, se retrouve avec deux Mercedes extrêmement rares ! Le veinard !

Articles associés

4 commentaires

J2M

Le 15/04/2015 à 12:58

Sympa cette nouvelle rubrique !
La 190 E me fait toujours flasher. 31 ans et pas une ride. Peut-être une des berlines Mercédès les mieux dessinées, cet avis n’engageant que moi.
Bravo à Paul pour cet article et à Alexandre pour son beau doublé !

PS : j’aime bien le clin d’oeil du « C » dans la première photo.

vincent

Le 15/04/2015 à 16:22

Ce genre de petites motos tres nerveuses et de tailles reduites se trouvent toujours en neuf en Thailande (honda et stallione), tres populaires. Evocations de sportives ou de cafe racers, meme de dax. Les performances sont etonantes.

Paul

Le 15/04/2015 à 17:22

M’est avis que tu voulais commenter sur un autre article 😉

maxence

Le 05/05/2015 à 08:34

bonjour,
il est bon de noter que la 190 Azzuro s’inscrit dans une lignée de 3 séries spéciale très colorées: Azzuro, Rosso et Verde.
La rosso était équipée d’un rouge métalisé d’une finition avantgarde et d’un intérieur pied de poule tres tres coloré ainsi que d’insert de console « piano black », la verde était verte métalisé. il me semble toutefois qu’elles fuent réservées au marché alemand.
Heureux propriétaire d’une 2,3 16soupapes je ne peux que reconnaitre les qualitées de cette auto.
Bravo pour l’article et bravo au proprio de ces belles autos.

Laisser un commentaire