Caudron-Renault : l’aventure aéronautique de Louis Renault qui révélera Hélène Boucher

Publié le dimanche 18 septembre 2016.
Mis à jour le jeudi 11 juillet 2019.
Retour

Si je suis passionné par les avions (oui, aussi), j’avoue ne pas être un pro ! J’avoue aussi être un fanatique de bande dessinée, particulièrement la ligne claire belge (mais pas que). Quel rapport me direz-vous, et surtout quel rapport avec l’automobile ? Un seul, un rapport minime, que tout amateur d’Hergé connaît : le fameux H22, construit par la fictive SAFCA et piloté par hasard par Jo, Zette, et leur singe Zocko !

testament-de-m-pump-01

Là, vous vous dites que j’ai pris un apéro un peu trop fort… Et pourtant ! Regardez bien ce H22 ! Ne vous rappelle-t-il rien ? Le « Testament de M. Pump », et sa suite, « Destination New York », sont deux albums parus en 1939 sous la dénomination «  Stratosphérique H », laissent apparaître un H22 ressemblant étrangement à un …. Caudron-Renault C460, échangeant une teinte bleue de France pour un rouge plus bédégénique !

caudron-01

Le Caudron-Renault C460 n’est pas un avion de guerre, mais un avion de course, destiné à battre tous les records pour la promotion de la nouvelle filiale de… Renault. Car depuis 1933, les frères Caudron, en difficulté financière, se sont alliés avec Louis Renault, qui, depuis la 1ère guerre mondiale, produit des moteurs d’avions en sus de ses automobiles.

caudron-06

La nouvelle filiale de Renault semble avoir un avenir radieux : son avion Caudron-Simoun, pour le transport léger, s’avère prometteur, ses installations de Guyancourt offrent du terrain que Renault n’a pas à Billancourt (des années plus tard, Renault ne l’oubliera pas), et ce C460 promet des records de vitesse. En 1934, Renault-Caudron (qui remplace la société des Avions Caudon), engage Hélène Boucher, qui est à l’aviation ce qu’est Michèle Mouton pour le Rallye, et semble pouvoir rivaliser avec les Dewoitine, les Maurane-Saulnier ou les Bloch (qui deviendront Dassault).

Hélène Boucher, légende de l'aéronautique !
Hélène Boucher, légende de l’aéronautique !

Pour Louis Renault, passionné d’automobile, certes, mais aussi d’aviation et de tout ce qui traite de mécanique, c’est l’heure de gloire : propriétaire de l’une des marques automobiles les plus réputées d’Europe, il devient aussi le maître d’une entreprise aéronautique réputée. A la même époque, il rentre au capital d’Air Bleu et participe à la création de ce qui deviendra Air France…

caudron-05

Malheureusement, la guerre viendra interrompre la belle aventure aéronautique de Louis Renault. L’attaque éclair et le réarmement trop tardif de l’Armée de l’Air ne le permettra pas d’enrayer l’avance allemande, et l’entreprise de Billancourt passera dès lors sous les fourches caudines de l’occupant. L’activité de Caudron-Renault tombera à néant, et ne se relèvera pas de la guerre, d’une part, mais aussi de la chute de Louis Renault, accusé (nous en reparlerons) de collaboration, et disparu de façon étrange, provoquant l’ire de la famille qui accusera de mauvais traitements les autorités.

caudron-03-c460

L’aventure Renault dans l’aéronautique en restera là, du moins sous la marque Caudron Renault. Car la régie, nationalisée donc, continuera son activité de motoriste aéronautique quelques temps encore. Adieu les avions profilés façon Caudron, et donc Renault. Adieu aussi les rêve d’hégémonie de Louis Renault sur tout ce qui dispose d’un moteur. Restera une pluie de record, la mise sur orbite d’Hélène Boucher, et cette fameuse histoire à bulle, ce fameux SACAF Stratonef H22, librement adapté d’un Caudron Renault !

Articles associés

21 commentaires

Bonhomme

Le 18/09/2016 à 20:35

Qu’est devenu l’avion?

YO

Le 22/09/2016 à 20:27

Le C.460 Rafale a été détruit dans un accident en décembre 1936.
Un américain a construit une réplique en 2008.

Wolfgang

Le 18/09/2016 à 23:46

Si on virait les ailes pour mettre des roues, ça ferait une super bagnole.

rubinho

Le 19/09/2016 à 10:19

Il me semble que Renault et Snecma ont proposé des moteurs d avion dans les années 90 ?

Quentin

Le 13/04/2017 à 16:57

Oui, un 4 à plat diesel pour avions de tourisme.

GOUVERNEUR

Le 02/11/2019 à 03:39

Le moteur diesel en question est le SMA
association Entre renaut sport et la Socata

Malo

Le 19/09/2016 à 20:12

Caudron-Simoun comme Simoun, la société pétrolière de « Tintin au pays de l’or noir »… Tout est lié !

Michel

Le 20/09/2016 à 10:31

St EXUPERY avait tenté un record du monde sur un CAUDRON avant de s’écraser dans le desert

PEMS

Le 20/09/2016 à 16:36

Quel look ce Caudron-Renault C460!

Paul

Le 20/09/2016 à 17:50

Moi aussi, je suis encore abasourdi par ce design…

meunier

Le 20/09/2016 à 20:17

Le dessin est de Marcel Riffard , ce designer à aussi dessiné des autos notamment une 4cv profilée qui a courru le Mans .

Quentin

Le 13/04/2017 à 17:00

Ainsi que la lignée des Grand Sport dans les années 30 sur base Viva, Nerva…

Tristan

Le 22/09/2016 à 18:44

tiens on parlait brièvement de Caudron et d’Hélène Boucher sur france 2 il y a 2 jours.

http://pluzz.francetv.fr/videos/visites_privees_,145944214.html

(29e min)

YO

Le 22/09/2016 à 20:26

Un chasseur léger fut dérivé de ces avions de record : le Caudron C.714 Cyclone

http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/caudron-c-714-cyclone/

pipom16

Le 23/09/2016 à 20:47

Magnifique avion et en maquette il a vraiment de la gueule ! ! !

http://img4.hostingpics.net/pics/786301SL371462.jpg

😉

mOX

Le 24/09/2016 à 22:06

Les Caudron sont les héros de la BD « Au-delà des nuages » éditée chez Paquet dans l’excellente collection Cockpit. Recommandée pour tous les amateurs d’aviation vintage (et de pin-up)
MD

L'Deck

Le 25/09/2016 à 18:29

Marcel Riffard n’était pas spécialement designer (à l’époque on disait simplement « cet homme a du goût »!). Par contre, ingénieur maitrisant à la perfection la construction en bois et l’aérodynamique, ça oui!
Car tous les Caudron étaient en bois, même les chasseurs et les Goëlan bimoteurs. Cette technologie est presque oubliée – pourtant c’est surement « un des avenirs » de l’aviation (CO2…)
Le C460, fuselé à partir de son 8 cylindres en ligne refroidi par air, avec des radiateurs d’huile de surface en magnésium, épousait les épaules de ses pilotes comme un gant. Il détint le record mondial de vitesse (505km/h) et avait battu les américains en course chez eux (Thomson Trophy). Il avait été espionné et photographié par ceux-ci, étonnés (et parfois très mécontents, comme Roscoe Turner) de voir un engin en bois – avec moitié moins de puissance que leurs tonneaux à moteur en étoile – les battre. Perso, je trouve que les premiers P51A Mustang ont un « cousinage » avec notre champion…

NB Louis Renault était un ami intime du Maréchal Goëring et aimait beaucoup le régime Nazi dès avant la guerre. A part ça…
Il reste des Caudron, dont un Simoun et un chasseur 714 en restauration, au musée de l’air ou aux Ailes Anciennes à Dugny, et une asso restaure un autre Simoun pour revoler (facebook « renaissance du Caudron Simoun »). Ils ont besoin d’aide…

L'Deck

Le 25/09/2016 à 18:38

Heu rectification, 6 cylindres en ligne ça suffit en fait, pardon!

L'Deck

Le 25/09/2016 à 18:55

https://www.aerobuzz.fr/culture-aero/adrienne-bolland-la-deesse-des/
Et je vous propose une grosse pensée pour Adrienne Bolland, premier être humain a avoir franchi la cordillère des Andes en avion, avec une « cage à poules » Caudron G3. Malheureusement, elle a atterri un 1er avril et personne ne l’a cru…

O Dauger

Le 03/05/2017 à 08:57

La photo présentée comme état celle d’Hélène Boucher est en réalité celle de Maryse Hilsz. Autre femme pilote de la même époque.

Caudron Simoun

Le 01/10/2017 à 13:40

Voir l’évolution en C-860 sur http://www.facebook.com/RenaissanceCaudronSimoun

Laisser un commentaire