Citroën 15/6 H Chapron : le prestige de la Présidence !

Lundi 21 mars 2016
Retour

Pour nombre d’entre vous, et moi y compris, le véhicule d’apparat officiel de la présidence de la République est personnifiée par la sublime SM « Présidentielle » commandée par Georges Pompidou à Chapron en 1972 (lire aussi : Citroën SM Présidentielle). Pour les plus jeunes, sans doute ne restera-t-il en mémoire que la 607 Paladine, qui n’était qu’un prêt de Peugeot, et qui ne servit qu’une seule fois, à l’intronisation de Nicolas Sarkozy (lire aussi : Peugeot 607 Paladine), ou la DS5 de François Hollande (lire aussi : DS 5 Présidentielle). Pourtant, avant la SM, il y eu un véhicule d’apparat de toute beauté, qui restera en service 15 années durant, servant 3 présidents (Coty, De Gaulle et Pompidou, voire quatre si l’on compte l’intérimaire Alain Poher, qui réussit la passe de deux : deux fois président intérimaire en 5 ans, pour un peu plus de 3 mois cumulés dans la fonction) : la Citroën 15/6 H Chapron !

La 15/6 H Franay, présentée au salon de Paris 1955 (elle connut un grand succès)
La 15/6 H Franay, présentée au salon de Paris 1955 (elle connut un grand succès)

C’est à René Coty que l’on doit ce superbe landaulet. Entré en fonction en 1954, il décide tout d’abord de doter la Présidence de la République d’une limousine statutaire permettant d’accueillir dignement les chefs d’états étrangers en visite en France. La 15/6 H, le haut de gamme de Citroën à l’époque, dotée de la suspension hydraulique à l’arrière (lire aussi : Citroën 15/6 H), servira de base à cette limousine 4 portes 6 glaces à qui l’on confie le « re-carrossage » à Marius Franay (avec Philippe Charbonneaux à la planche à dessin). Difficile d’imaginer que sous cette nouvelle robe se cache une 15. Mais René Coty désirait vraiment que la voiture présidentielle soit différente du commun des mortels roulant en 11 ou en 15 ! Cette limousine Franay était un véritable patchwork : pare-brise ET pare-chocs de Ford Comète, glace arrière de Buick Roadmaster, jantes et poignée de coffre de Ford Vendôme, poignée de porte de Bentley, feux arrières Chevrolet ! Mais le pire, c’est qu’elle est tellement lourde que ses freins sont limites, la contraignant à ne rouler qu’en défilé. En encore, le moteur surchauffait à tel point qu’elle tombera en panne en 1957 lors de la visite de la Reine Elisabeth II. Elle fut heureusement modifiée et continuera à servir la Présidence occasionnellement sous de Gaulle et Pompidou. Elle sera immatriculée 1 FK 75 puis 2 PR 75 sous De Gaulle.

Les 15/6 H Franay et Chapron côte à côte, pour une meilleure comparaison !
Les 15/6 H Franay et Chapron côte à côte, pour une meilleure comparaison !

Mais cette première tentative ne satisfait pas totalement René Coty, qui change de fusil d’épaule et commande en 1956 un landaulet, permettant à la foule en délire de l’apercevoir lui et ses hôtes. On n’est pas encore dans la « présidence normale » voulue par le président Hollande. Franay ayant fait faillite, c’est à Chapron qu’on s’adresse. C’est encore la base de la 15/6 H qu’on choisit, pourtant en fin de carrière et alors que la DS est déjà sortie (1955). Mais d’une part René Coty adorait la 15, et d’autre part, les modifications paraissaient plus aisées sur une 15 que sur une DS (Chapron réalisera pourtant des modifications sur les DS, avec une « super DS » pour le Général de Gaulle ou bien les Lorraine, lire aussi : Citroën DS Lorraine). Peu importe, il sera cependant difficile d’obtenir un châssis auprès de Citroën.

Chapron 02

Dès lors, Chapron va proposer une ligne générale proche de la Franay, tout en optant pour un effet de style distinctif, le décroché de carrosserie au niveau de la vitre arrière, qui lui donne toute sa grâce et sa légèreté visuelle. Curiosité du modèle : la banquette arrière se remonte électriquement pour qu’on puisse mieux voir les grands de ce monde en position assise, tandis qu’une barre de fer permet la station debout sans risquer de choir ! La capote, elle, est manuelle, jusqu’à sa transformation électrique en 1963.

Chapron 03

Cette superbe 15/6 H Chapron sera utilisée jusqu’à l’apparition des SM Présidentielles, elles aussi sortant des ateliers du carrossier, croisement entre une Mylord (lire aussi : Citroën SM) et une Opéra (lire aussi : Citroën SM Opéra). La 15/6 H Landaulet sera immatriculée 1 EN 75, puis 1 PR 75 (inaugurant la série des PR) en enfin 7 PR 75 avec l’arrivée de la limousine DS !

La SM Présidentielle, qui prit la suite de la 15/6 H Chapron
La SM Présidentielle, qui prit la suite de la 15/6 H Chapron

Avouez qu’aujourd’hui, le parc automobile de l’Elysée fait pâle figure face aux 15 Franay ou Chapron, à la DS Limousine ou aux SM Présidentielles. La 607 Paladine aurait pu faire une digne héritière, hélas ce ne fut qu’un coup de publicité. Dommage ! De toute façon, l’automobile n’est plus en odeur de sainteté, en témoigne les projets délirants de la mairie de Paris, et l’austérité apparente devenue une règle (à géométrie variable). Pas sûr qu’un jour une nouvelle limousine de standing ou un landaulet retrouve sa place dans les parkings du « Chateau » !

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

13 commentaires

Nabuchodonosor

Le 21/03/2016 à 14:35

Merde, je m’aperçois que Laurens Van Den Acker, Van Den Hacker devrais-je dire, a chipé pour son nouveau Scénic, la vague du coup de rein à Chapron…

Le Sdece

Le 21/03/2016 à 14:36

Mes respects mon général (Chtak !) !

wolfgang

Le 21/03/2016 à 14:50

En fait la SM ressemble pas mal à l’A310 pour ce qui est des phares… il y a du avoir copiage d’un côté ou de l’autre.

Quant à la Chapron, bof. Ligne trop fade à mon goût. Pas moche mais sans saveur.

Guilhem

Le 21/03/2016 à 19:20

Ces voitures existent-elles encore ?

Greg

Le 22/03/2016 à 10:55

Ouf! L’on a épargné aux motards de la Garde Républicaine, de rouler en moto française.
Boccardo.
Diesel!!!

Le Sdece

Le 22/03/2016 à 11:47

Chaleureuse pensée à nos amis Belges !

wolfgang

Le 23/03/2016 à 09:57

La pensée c’est bien, l’action c’est mieux.
Il y a quelques milliers de clampins qui posent problème, quasiment tous fichés ou connus. Ce n’est pas au SDECE que je vais l’apprendre.
Qu’attend on pour les neutraliser discrètement ??? on met 10 ou 15 gus sur l’affaire, en un an c’est nettoyé.

Guilhem

Le 23/03/2016 à 10:49

Commentaire hors sujet sur ce site.

Le Sdece

Le 23/03/2016 à 11:52

Désolé pour le commentaire hors sujet que j’ai rédigé sous le coup de l’émotion.

Le Sdece est un pseudonyme que j’ai choisi pour faire de l’humour lors de ma première intervention il y a quelques temps au sujet du Ford Ranger lequel venait d’être choisi par la grande muette, voilà tout.

il n’est peut-être pas le plus approprié, je comprends qu’il puisse être mal perçu lorsque, comme hier, je rendais un hommage spontané et sincère aux victimes et à leur proches, et regrette qu’il suscite des commentaires décalés.

Il me semble donc plus raisonnable de ne plus intervenir sous ce pseudonyme à compter de maintenant.

Cependant je tiens toutefois à remercier Paul pour la liberté de ton et de propos qu’il permet.

Je crois sincèrement qu’il n’appartient qu’à nous tous de respecter cela.

Salut.

Whealer

Le 23/03/2016 à 22:00

En ces moments plus que troubles, tu trouveras forcément de plus de plus de personnes qui prendront les choses au pied de la lettre. Pour ma part, ça m’a fait plutôt bien rigoler quand j’avais vu ton pseudo. mais le monde est différent…
Merci aussi à Paul qui s’efforce, je crois, de laisser tous les messages, même les plus véhémentaires, mon Cher Watson…

Vive La Liberté !!!

J2M

Le 24/03/2016 à 18:03

Revenons un peu à nos moutons…
En arrière plan de la première photo, une rarissime DS « administration » : enjoliveurs de Pallas première série et custodes noires.
Aujourd’hui, à la place, l’administration a des 308 blanches. Bof…

PS : une photo de la DS présidentielle aurait marqué le repère intermédiaire entre ces deux voitures. Et c’est la plus kitsch de la série !

Paul

Le 24/03/2016 à 18:09

La DS présidentielle aura droit à « son » article… D’ailleurs de Gaulle ne l’aimait pas beaucoup !

Vincent

Le 06/04/2016 à 10:54

Rien à dire, c’est une vraie petite merveille !

Laisser un commentaire