Citroën e-Mehari: PSA consomme son union avec Bolloré !

Publié le mercredi 16 décembre 2015.
Mis à jour le mercredi 10 juillet 2019.
Retour

Le 17 juin dernier, une information passait presque inaperçue : la signature d’un partenariat industriel entre PSA et Bolloré. Depuis la chute de son partenaire italien Pininfarina, Bolloré se retrouvait sans usine fixe pour sa Bluecar et sa Bluesummer. Malin comme en singe, et désireux de ne plus dépendre que d’un seul petit partenaire, Vincent Bolloré s’est donc allié avec les deux plus gros constructeurs automobiles français. Le 9 septembre 2014, un premier accord était signé avec Renault pour produire la Bluecar à Dieppe, dans l’usine Alpine, rien que cela. Quand à la Bluesummer, c’est donc vers PSA que l’étincelant patron s’est tourné.

La BlueSummer de Bolloré, qui sert de base à la Citroën e-Mehari
La BlueSummer de Bolloré, qui sert de base à la Citroën e-Mehari

Qu’est-il dit dans cet accord ? Que PSA fabriquera la Bluesummer dans son usine de Rennes, et en assurera la distribution (dans son réseau donc). Cette dernière partie laissait donc penser que le véhicule serait badgé d’une des marques de PSA plutôt que sous celle de Bolloré ou Bluesummer. Comme le notait Xavier Peugeot au moment du lancement de l’e-mehari, il s’agit d’une opportunité plus que d’une volonté de vendre des centaines de milliers d’exemplaires.

La Bluesummer vue de l'arrière
La Bluesummer vue de l’arrière

Vue l’insistance du Communiqué de presse de juin concernant l’auto-partage, il semble que PSA chercherait plus à apprendre de son nouveau partenaire les méthodes d’auto-partage plus qu’à envahir le marché de l’électrique. Dès le départ, les ambitions sont d’ailleurs modestes : 15 autos par jour au mieux, soit un maximum annuel de 3500 véhicules : autant dire que les deux groupes restent très prudents.

Seul l'avant diffère vraiment, on reconnaît le profil de la Bluesummer
Seul l’avant diffère vraiment, on reconnaît le profil de la Bluesummer

En ce mois de décembre, l’accord prend donc effet, avec la présentation de l’e-Mehari qui signe la fin de la Bluesummer de Bolloré. Pour Citroën, c’est l’occasion de surfer à moindre coût sur la vague de son passé, après la Cactus M évoquant la Mehari au Salon de Francfort (lire aussi :Citroën Cactus M). Mais en affublant la Bluesummer d’un groin de Cactus, et en lui donnant le nom de sa glorieuse ancêtre (lire aussi : Citroën Méhari), Citroën n’est-elle pas allé un peu trop loin, déstabilisant encore un peu plus ceux qui, il y a peu, étaient encore des aficionados des chevrons ?

L'intérieur se veut fun, dans la nouvelle politique de rajeunissement de Citroën !
L’intérieur se veut fun, dans la nouvelle politique de rajeunissement de Citroën !

Pourquoi avoir voulu se resservir du nom de la Méhari pour un concept (la Bluesummer de Bolloré) aussi éloigné de sa glorieuse aînée ? J’y vois plutôt une maladresse pour un produit qui ne nourrit pas de grandes ambitions, et qui semble surtout être une opportunité de créer à terme un système d’auto-partage en collaboration avec Bolloré qui, à défaut d’avoir révolutionné la technologie (les batteries LMP sont moins chères certes, mais nécessitent d’être toujours en tension pour garder une certaine température), a su créer un éco-système autour de ses voitures électriques (Autolib’ à Paris, Bluelib’ à Lyon, BlueCub à Bordeaux, BlueRoma à Rome, BlueTorino à Turin ou BlueIndy à Indianapolis) assurant un débouché à sa filiale Batscap, fabricant de batteries électriques (appartenant à 80 % à Bolloré et à 20 % à EDF).

E_MEHARI1

Je vous laisse juge du résultat esthétique (pour ma part, je n’en raffole pas!), et de la pertinence de l’utilisation du nom Méhari, mais l’accord industriel, de distribution, et de partage d’expérience sur l’auto-partage peut se défendre. Reste à savoir si, pour le futur, PSA va se laisser convaincre par les batteries LMP (Lithium-Metal-Polymère), ou développer une autre technologie, comme celle utilisée par Tesla par exemple (Lithium-Ion) offrant plus de capacité (puissance comme autonomie), mais coûtant plus cher. La politique de PSA concernant l’électrique est encore floue, là où Renault avec sa Zoé semble avoir pris de l’avance ! Affaire à suivre donc !

 

Articles associés

10 commentaires

Eddy123

Le 16/12/2015 à 18:19

Je ne sais pas si vous avait vue le tableau de bord…. commodo de Fiat…. volant bof bof bof!!! Quitte a la rhabiller et quelle n’a de toute façon pas d’airbag, un volant mono branche ou au moins en chevron aurait été sympa!!!

sinon… bonne chance!

esteban

Le 16/12/2015 à 21:05

je la trouve plutôt sympa, même s’il faut se méfier des images de synthèse, laissant croire à de grosses roues remplissant bien les passages du même nom … 😉

Je trouve quand même que, en partant d’une bluesummer ressemblant à une voiture au rabais, les stylistes de Citroën ont quand même bien bossé pour que ce ne soit pas trop moche.

Concernant la techno des batteries je lisais par ailleurs qu’elles fonctionnent de manière optimum « à chaud », d’où le pourquoi d’être toujours sous tension en autopartage. Mais que rien n’empêche de ne pas les maintenir « chaudes », sans décharge excessive, juste un rendement moindre tant qu’elles ne sont pas à température au démarrage de la voiture.
Si quelqu’un a plus d’infos à ce sujet d’ailleurs, je suis preneur 😉

Paul

Le 16/12/2015 à 21:07

Il me semble que la décharge est quand même assez importante… Il existe bien un mode hivernage, mais compliqué ! Je vais te retrouver l’article qui en parle (si j’y pense) !

Clément LM

Le 17/12/2015 à 17:47

La batterie à froid perd 1.5% / heure ce qui est loin d’être anodin !

Paul

Le 17/12/2015 à 17:49

Ah voilà merci, c’est bien ce que j’avais lu… et en mode hivernage, c’est 0,5 % je crois, ce qui limite tout de même la durée dudit hivernage 😉

Clément LM

Le 18/12/2015 à 00:14

0,5 % mais par jour il me semble, pas par heure.
C’est déjà mieux et plus pratique, par contre pour sortir la batterie du mode hivernage il faut tourner le bouton et attendre 4H qu’elle réchauffe.

esteban

Le 17/12/2015 à 23:52

Ah oui c’est pas terrible en fait 🙁

rubinho

Le 17/12/2015 à 11:04

ca ressemble plus a une opportunité de communiquer a un moment où Citroen n’a rien dans les tuyaux avant de nombreux mois.
c’est rapide, pas cher… ca fait du buzz en re-utilisant une n-ième fois une référence glorieuse du passé… mais ca ne sert a rien

Paul

Le 17/12/2015 à 11:06

y’a de ça ! Tu communiques sur ton glorieux passé, et ton montre que tu es présent sur l’électrique, le tout à moindre frais !

McCloud

Le 02/09/2016 à 21:53

En la matière, les Américains font beaucoup mieux

https://youtu.be/vkqKzIOuCGI

Laisser un commentaire