Citroën XM Limousines Tissier : son Altesse et sa Majesté !

Publié le vendredi 12 juin 2015.
Mis à jour le vendredi 5 juillet 2019.
Retour

Voilà quelques temps que je recule devant l’obstacle : trop peu de matière, trop peu de bonnes photos. Je relance sans arrêt des recherches pour m’assurer que rien de plus intéressant ne circule, mais non, tout reste en stand by ! Pourtant, j’ai envie de vous montrer les œuvres « limousines » de Pierre Tissier, inventeur de génie sur la base de la XM. Parce qu’elles sont rares ; parce qu’elles sont controversées ; et parce qu’elles sont désormais très recherchées, notamment par les hollandais férus de Citroën en tous genres, et particulièrement les plus rares (les cotes montent d’ailleurs à cause de ces satanés bataves hein!).

Majesté 02

Vous m’excuserez par avance pour la qualité moyenne des photos. J’ai eu beau chercher, je n’ai pas réussi à trouver de jolies vues de ces limousines particulières. J’en profites pour remercier les sites sur lesquelles je les ais trouvé (Oto6 http://www.oto6.fr ; le Citroën Club du Perche : http://citroenclubduperche.free.fr ; et LaCitroënCX : http://www.lacitroencx.com). J’espère qu’ils ne m’en voudront pas d’avoir « piqué » leurs images.

DS Plateau 01

Parlons tout d’abord du créateur, Pierre Tissier, qui nous a malheureusement quitté en 2010. Après une première carrière dans l’industrie automobile, Tissier devient agent Panhard dans les années 60. Avouez qu’il fallait aimer l’originalité technique pour se lancer avec cette marque dans une période mouvementée pour elle, et qui allait disparaître assez rapidement (lire aussi : Panhard 24). Mais pour l’heure, Pierre Tissier a un problème : il cherche un moyen pratique pour transporter un véhicule, et ne trouvant pas son bonheur, il se décide à modifier une Citroën DS (lire aussi : Citroën DS), idéale avec sa suspension hydraulique, en un véhicule à 2 roues à l’avant et 6 à l’arrière, tronquée et dotée d’un plateau. Cette voiture, réalisée en 3 mois, changera sa destinée. Tout au long des années 70, 80 et 90, il va modifier des DS, CX ou XM en voitures plateau, « bétaillères » ou ambulances avec un certain succès.

h-4-2394767-1296820852

Comment diable Pierre Tissier viendra-t-il à s’occuper de la XM façon limousine qui nous intéresse ? Tout bonnement par hasard ! Dans les années 80, la RDA est dirigée d’une main de fer par Erich Honecker. Pourtant, même les tyrans ont des faiblesses, et pour Honecker, il s’agit de chevrons. Il raffole des Citroën, et pour célébrer les 50 ans de la RDA, il passe commande de 3 limousines sur base de CX, à Nilsson en Suède d’abord, puis, sur une base plus moderne, à Tissier. Car l’animal connaît bien Citroën, et s’intéresse aux travaux de Pierre Tissier depuis longtemps (lire aussi : La Stasi roulait en Citroën).

Une rare Altesse
Une rare Altesse

Pierre Tissier réalisera donc une CX rallongée en 1989 à destination de Berlin-Est… La voiture est prête en octobre, et s’apprête à partir… Mais patatra, la géopolitique s’en mêle, le mur de Berlin tombe, et la CX Limousine Tissier n’arrivera jamais à destination. Mais ce coup d’essai donne des idées à notre ami. Car cette année-là sort une vraie nouveauté : la Citroën XM (lire aussi : Citroën XM): une bonne base pour développer cette activité « limousine » qui n’a pourtant jamais marché en France.

Majesté 03

En 1991, Tissier présente deux modèles qui resteront au catalogue jusqu’en 1995 : l’Altesse, disponible en deux versions (courte ou longue) et deux moteurs (2,1 litres turbo diesel, ou V6 3 litres 12 soupapes) ; et la Majesté, véritable limousine à l’américaine dépassant les 6 mètres de long (6,25 mètres pour être exact) disponible avec le V6 3 litres 12 soupapes ou 24 soupapes. Ces deux versions feront le bonheur des adolescents de l’époque lecteurs des « Salons » de l’Auto-Journal !

Majesté 04 (citroen club du perche)

A l’intérieur (et surtout dans la Majesté), c’est le grand luxe : cuir, ronce de noyer, équipements bureautiques de l’époque (téléphone, fax, télévision, magnétoscope, lecteur CD), et jusqu’à 5 places à l’arrière avec place pour les jambes. Pas évident de faire un créneau, et esthétique discutable certes (voire bling bling), mais avouez tout de même qu’elles auraient eu de la gueule au catalogue Citroën officiel ! Mais ne rêvez pas : le succès ne sera pas au rendez-vous. Seules 1 Altesse courte, 2 Altesse longues et 4 Majesté seront produites, soit 7 limousines Tissier sur base XM. Autant vous dire que si vous cherchez à vous distinguer, il vous faudra négocier avec les propriétaires qui les bichonnent ! Bonne chasse !

 

Articles associés

4 commentaires

damston

Le 06/09/2015 à 23:25

Je me souviens être monté dans l’une d’elle au salon de l’auto, ça devait être vers 91. C’était impressionnant (j’avais 14 ans à l’époque hein). Comble du luxe (de l’époque, toujours), il y avait une chaine hi-fi à MiniDisc à l’arrière.

Maxence

Le 04/02/2016 à 13:26

Bonjour, a l époque mon oncle à pris commande d une des deux xm plateau a 8 roues qui ont été fabriqués par tissier, la voiture était motorisé par un v6 3.0L Et pouvait porter deux voitures et encore tracter un plateau, il faut imaginer ce train roulant de + 10m de long …

Bertrand

Le 06/03/2017 à 11:33

Bonjour,
Je me souviens de la XM ambulance carrossée par Tissier. C’était l’époque du transport de patient dans des conditions de confort au dessus de tout soupçon, et puis, quelle belle allure,un vrai TGV.
Aujourd’hui, les ambulances ne sont plus ce qu’elles étaient.
« Et c’est un ambulancier qui vous l’dit »…
Bon…ceci est un autre débat.

didier

Le 07/03/2017 à 07:27

bonjour
j’ai travaillé chez Hollander de 1973 à 76 et j’ai eu le plaisir d’etre dans les premiers a conduire le prototype de la DS à 6 roues.
pour la petite histoire,le patron d’Hollander à commandé ces 6 roues car en Allemagne avec les breaks normaux et la remorque nous étions limités à 80 km/h.(ce qui ne nous à pas empèché par la suite d’accrocher des remorques aux 6 roues!!!!!!!

Laisser un commentaire