Citroën ZX Volcane : une GTI camouflée !

Jeudi 21 janvier 2016
Retour

La Citroën ZX est décidément une voiture étonnante. Oui vous avez bien lu, une voiture étonnante je vous dit. Bon ok, pas du point de vue du design, qui, lorsqu’elle apparut en 1991, paraissait bien sage (terne?) par rapport aux XM, sortie en 1989 (lire aussi : Citroën XM) mais aussi BX, apparue en 1982 (lire aussi : Citroën BX Sport), dessinées toutes les deux par Bertone. Pour la ZX, produit stratégique sur un créneau, la berline compacte, essentiel pour exister, Citroën a pris le parti du zéro risque en écartant toute originalité, du moins pour la ligne.

Volcane 01

Pour cette berline moyenne, la suspension hydraulique encore chère à Citroën à l’époque, sera écartée, tant pour des problèmes de coûts que de goûts : sur un marché de conquête, difficile là encore d’être trop original techniquement. En revanche, la ZX inaugure une toute nouvelle plate-forme, qu’elle partagera ensuite avec la Peugeot 306, qui s’avérera excellente, notamment pour les versions sportives ! Comme pour compenser l’absence de suspension hydraulique, Citroën axera beaucoup sa communication sur l’essieu arrière à effet directionnel. Aujourd’hui, ce concept est encore mis en avant par Renault par exemple, sur ses nouvelles Mégane et Talisman, en plus sophistiqué (lire aussi : Renault Talisman). Un tel châssis et une telle tenue de route obligeait Citroën à pondre une version sportive.

Volcane 04

C’est ainsi que dès le lancement fut proposé la Volcane, en 5 puis 3 portes ! Oui, Citroën créera de toute pièce une appellation, plutôt que de ressortir une énième GTI, mais étrangement, ce terme, Volcane, s’il fait bien appel à l’imaginaire du volcan bouillonnant, ne sonne pas à l’oreille comme si sportif que cela, mais plus comme une « série spéciale », la marque au chevrons s’en étant fait une spécialité. Dommage, car elle aurait pu plus marquer le grand public avec un autre nom ! D’ailleurs, beaucoup ne se souviennent plus que des ZX 16v (lire aussi : Citroën ZX 16v), uniquement disponibles en 3 portes et apparues plus tard, en 1992 !

Volcane 02

Pourtant, la Volcane vaut vraiment le détour. Déjà, elle récupère le moteur bien connu de la 205 GTI, le 1,9 litre de 130 ch (qui passera dès 1992 à 122 ch grâce ou à cause du catalyseur, puis à 2 litres et.. 123 ch), ce qui la place en concurrente directe de la 309 GTI qui affole toujours aujourd’hui les amateurs, mais qui ne dispose pas du même châssis royal que la ZX. Surtout, bien moins connue que ses sœurs 16v ou cousines 309 puis 306 de chez Peugeot, elle est donc encore peu recherchée. Avec un look relativement sobre (malgré des liserés rouges sur la carrosserie), elle semble bien moins agressive, mais n’en demeure pas moins extrêmement efficace et plaisante à conduire. Ok, il ne s’agit pas d’un 16 soupapes, mais il procure sans doute plus de plaisir que le 2 litres ACAV de la ZX 16v et ses 150 chevaux réels, et c’est le même moteur qu’on retrouvera sur les premières versions de la Peugeot 306 XSI beaucoup plus recherchée aujourd’hui.

Volcane 05

Autant dire que la ZX Volcane est un collector qui s’ignore. Quel dommage, car avec le recul, son look n’est pas si raté que cela, et son plumage la rend typique de ce début des années 90. Mais attention, il y a Volcane et Volcane. Pour être sûr de bien embrouiller le consommateur (ou le flatter, au choix), Citroën proposera à partir de 1993 une Volcane Turbo diesel, avec son 1,9 litre de 92 chevaux : proposition beaucoup moins séduisante, mais qui pourra satisfaire certains amateurs.

Volcane 07

Si la ZX 16v 167 chevaux reste la plus désirable et rare des ZX, la Volcane est, elle, beaucoup plus accessible, et si elle n’affolera pas les foules néophytes, les spécialistes reconnaîtront en vous un bagnolard éclairé et éclectique. Difficile de dire combien de Volcane ont été produites entre 1991 et 1997 (en version restylée à partir de 1994), mais il est clair qu’elle deviendra de plus en plus rare chaque année. C’est donc aujourd’hui qu’il faut se poser la question d’en acheter une, surtout qu’elle reste encore dans une fourchette de prix totalement raisonnable. Jusqu’à quand ?

[EDIT]: un lecteur bagnolard éclairé et éclectique me signale que la ZX Volcane a été produite à 8248 exemplaires en 1,9i non cata et cata… Reste à trouver la production des 2 litres et 1.9TD !

 

Galerie d'images

Voir toute la galerie

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Contenu alimenté par

Articles associés

27 commentaires

Greg

Le 21/01/2016 à 16:48

Succédant à une Visa très controversée, la ZX est dessinée pour ne pas déplaire, à défaut de séduire.
Son seul vrai défaut, tous les utilisateurs de la ZX le savent, ce sont… les 2 cordelettes de la plage arrière qui pendouillent à l’extérieur, une fois le hayon fermé!
A part ça, une voiture dessinée sans fantaisie mais bien conçue et construite honnêtement.
Sans parler des liaisons au sol dans la (très bonne) tradition PSA…
Enfin, la ZX a bénéficié d’un lancement commercial calqué sur celui de la Peugeot 205 en son temps: d’abord on présente une voiture de course, ici la ZX Rallye Raid, et le lendemain on refait une conférence de presse pour lancer la voiture de monsieur-tout-le-monde.
PSA a fait ce qu’il fallait pour que la ZX soit une réussite, techniquement et commercialement.
Même une Volcane Turbo Diesel; il faut juste se rappeler la très forte image de marque d’une Golf GTD (dont les moteurs cassaient à qui mieux mieux, la faute à une clavette à 10 pfennig sur une poulie de distribution…)

Paul

Le 21/01/2016 à 17:17

Oui tu as raison de préciser l’excellent lancement de la ZX (j’y reviendrai plus tard dans un article plus général) et l’intérêt de la Volcane TD, mais inévitablement, elle intéresse moins aujourd’hui (quoi que !)

rubinho

Le 21/01/2016 à 18:01

PSA aura mis le temps pour s’apercevoir que compact+look sport + moteur diesel puissant etait un incontournable du marché, car hormis cette volcane et la 206 hdi 110ch (au lancement, car apres VW a mis son tdi 136 un peu partout) , il a fallut attendre la 308 GT 180 pour avoir qqc d approchant….

Max

Le 21/01/2016 à 19:46

Vrai pour les deux cordelettes ! ZX TONIC 1,4i verte de 1997

Nicolas

Le 22/01/2016 à 16:42

Un classique les cordelettes ! 🙂

Antnantatou

Le 25/07/2018 à 23:58

En fait la ZX ne succède pas a la Visa, ce n’est pas une voiture de la même catégorie. La Visa est une cousine de la 104, la ZX de la 306. Quant-aux cordelettes, elle ne pendent que lorsque l’élastique est si vieux qu’il a perdu toute élasticité. Rien ne vous empêche de le changer, le démontage est facile. J’ai personnellement trouve sur LeBonCoin, pour 15€, la pièce de rechange d’origine Citroën. Sinon, voyez dans les merceries et essayez-en plusieurs jusqu’à en trouver un qui aura ,une élasticité adaptée…

Thibault

Le 21/01/2016 à 19:17

La Volcane mazoutée envoie du gras, parole de saabiste!
me suis fait coller au train par une nenette avec ma 9-3 SS Tid 120 une fois: surprenant (bon, 1600 le tank suédois, c’est assez minoribus à relancer…)

Eddy123

Le 21/01/2016 à 19:51

Une voiture etonnante la zx et surtout une réussite pour psa… (les derniers millesimes etait tres réussit, j’aimerai bien leur look new citroen….).
La 3 porte etait a mon goût tres réussite.

Whealer

Le 21/01/2016 à 20:27

Je l’aimais bien cette ZX. Malgré tout, je n’arrive (toujours) pas à comprendre pourquoi Citroën n’ait jamais sorti une version « luxueuse » comme un intérieur similaire à une Peugeot 306 Griffe (ah, je crois que je viens de trouver une partie de ma réponse…) , ou comme la BX Buffalo Heuliez.
Quelques peintures métal auraient aussi pu être bienvenues.
Mais bon, j’arrête de penser à ça avant de me faire une hernie cérébrale de chez PSA…
Mais une jolie ZX 16V rouge en phase 1 m’irait assez bien…les côtes remontent sérieusement…

fc30

Le 21/01/2016 à 22:18

Il y a bien eu la rare ZX Exclusive, mais comme toujours, c’est l’équivalent Peugeot qui a été mis en avant…
A noter qu’il y a eu un projet de cabriolet ZX, qui fut refusé pour ne pas concurrencé la 306, ZX ayant en échange le break… jusqu’au lancement de la 306 break en 1997 !
Bien que d’aspect pas très attrayant et plutôt austère par rapport à d’autres modèles de la marque, la ZX aura été un modèle clé pour Citroën, permettant de prendre vraiment pied dans le segment des compactes, de faire de gros progrès en qualité perçue (deux domaines que la BX n’avait pas vraiment ciblé) et surtout de s’implanter en chine, donnant lieu à de nombreuses variantes (988, Elysée, contrefaçons, pick up…) méritant à elles seules un article sur cet excellent blog.

Eddy123

Le 21/01/2016 à 21:32

Les derniers millésimes chinoises etait pas vilaines et elles avaient du cuirs et du métallisé… ☺

Patrick Coyote Auto

Le 22/01/2016 à 00:56

A noter que le train arrière « autodirectionnel », n’en est pas un, disons que la géométrie fait que quand la caisse prend du roulis, la roue extérieure pince un peu… par la déformation des barres de torsion. Super efficace certes, mais commun à toutes les autos équipées d’un train arrière à bras tirés ( même une Super 5 ). La vraie force de ce chassis repose sur des réglages pointus. Commercialement parlant en tous cas, tout le monde s’en souvient! Fabuleuse auto que cette ZX, à conduire certainement la meilleure compacte de sa génération.

Patrick Coyote Auto

Le 22/01/2016 à 09:24

Après une nuit de sommeil, ma mémoire est plus claire. Si le train arrière est identique à ce qui se montait sur une 4L où se trouve aujourd’hui sur une Golf, c’est sa fixation à la caisse qui différait. En effet, c’est sur la ZX que pour la première fois, on l’a monté « souple » et non directement boulonné au chassis. De fait, en courbe, les supports caoutchouc flêchissent sous la contrainte et le train complet à tendance à braquer dans le sens inverse du virage.

Wolfgang

Le 22/01/2016 à 10:41

exact, 2 silentblocs de chaque côté.
Le gros défaut ce sont les roulement à aiguilles qui lâchent et si pas pris à temps, il y a du dégât et PSA ne fournit plus tout. Le flanc du pneu fini par frotter sur le châssis.
C’est une auto qui ne faut pas brutaliser. Il faut laisser travailler ses suspensions et elle passe fort. J’ai une 1.4i de 96. Les versions restylées ont des couleurs sympa et les parechocs de la Volcane.

Antnantatou

Le 26/07/2018 à 00:09

Pour les bras c’est tout simple. Une fois le train AR changé – perso j’en ai trouvé un de 80.000 km pour 80€ – il suffit de faire une géométrie tous les ans et de surveiller le carrossage AR. Dés qu’il augmente légèrement côté droit (le premier atteint car côté caniveau) il est temps de changer les roulements de bras.

Greg

Le 22/01/2016 à 11:00

…Et au contraire, sur la Saxo VTS qui prend le relève de l’AX Sport en compétition (trophée Saxo en rallye, coupe Saxo en ciruit et trophée en rallycross), Citroën n’avait pas hésité à adopter une géométrie très agressive, avec de l’ouverture sur le train arrière, ce qui va totalement à l’encontre du pincement usité dans tout l’univers pour créer du « sous virage préventif »!
Si la ZX Volcane servait de « locomotive » à la gamme, Citroën n’avait aucune ambition sportive pour la ZX de série, dont la carrière en rallye est restée assez anecdotique.
La promotion sportive passera par les protos ZX de rallye raid, ce qui n’était pas un mal d’ailleurs vu le nombre de succès récoltés…

Corsaire

Le 22/01/2016 à 23:18

J’ai roulé avec une Volcane Turbo Diesel pendant deux ans et 50.000km. Ce moteur assez coupleux mais pas trop lourd était bien adapté au châssis. Que des bons souvenirs au volant et des moyennes incroyables tant pour la vitesse que la consommation.

carvani

Le 26/01/2016 à 20:49

La Volcane turbo D, comme toutes les ZX turbo D, c’est vraiment une voiture dynamique.
Pas très lourde et coupleuse, discrète même (hormis la fumée noire derrière…), elle pouvait surprendre quelques ‘petites’ GTI. Une bonne voiture rustique et solide.
Bon ok, avec une légère sonorité agricole à froid….
Je possède une 16v 167cv, je possède aussi les cordons de plage arrière qui dépassent d’ailleurs, mais surtout c’est la commande de clim’ et des réglage de rétro passager qui me surprend toujours!
Quel manque d’ergonomie…! On voit là que c’est une planche de bord qui datait de 1991.
Celle de la 306, apparue en 1993, était bien mieux pensée sur ce point.
Absence de boite à gants aussi sur la 16v équipée de clim’.
Les charnières de portes prennent facilement du jeu sur les 3 portes, du fait de portières trop lourdes…
Mais à part ça, c’est une excellent charette 😉

Roro

Le 24/01/2017 à 11:19

Gardant un super souvenir de ma ZX aura TD ,j ai toujours eu la curiosité d essayer cette volcane 130cv

Par contre le comparatif de l essieu auto-directionnel avec un châssis aux 4 roues directrices m a fortement déçu .. Possesseur d une prélude 4ws , il n y a techniquement aucun lien et le recenti est tout autres….

Ibizuka

Le 11/02/2017 à 10:55

Je possède une ZX Volcane 2.0i de 1996 depuis septembre, après avoir eu plusieurs Honda Civic… il n’y a même pas de comparaison à faire, à part pour l’architecture. La ZX est coupleuse (elle se manie réellement comme un TD, pour dépasser une voiture roulant à allure normale, il suffit de s’assurer d’être au dessus de 2000 tours et ouvrir les gaz en grand), a une tenue de route démoniaque sans rien modifier (où une Civic demande quelques bricoles pour arriver au même équilibre)… par contre, zéro en rigidité, la voiture travaille fort et ça s’entend.

Ça ne coûte encore rien, je l’ai payée 750 euros 100% en règles pour 177k km, soit la meilleure affaire qu’on puisse faire sur une sportive. Je n’en suis vraiment pas déçu.

Elle à par contre des défauts, comme toute voiture. Mis à part le manque de rigidité et, comme dit plus haut, les cordons de plage arrière qui emm… le monde à la fermeture du hayon, on peut aussi citer les contreportes (faits en une espèce de carton) qui se déforment avec l’humidité. Sur la mienne, celui côté passager ne fait que sortir de la glissière de la portière. La meilleure solution serait de faire comme tout le monde et planter une vis autoforante là dedans… mais je réfléchis à de meilleures solutions.

GRECOURT

Le 16/05/2017 à 19:55

Je possède une Volcane 1.9 i depuis …1992. Achetée d’occasion avec 21.000 km au compteur.
J’ai failli m’en séparer il y a onze ans sur une reprise Citroën (reprise 80,00 €!) pour une voiture Diésel. Elle avait alors 120 k km. Je n’ai pas pu m’en séparer et c’est devenu mon Daily pour la ville.

Cette auto est équipée du moteur de la 205 GTI le 1.9 I non catalysé 130 CV. Moteur coupleux qui permet de rouler à 40 km/h en 3ème et de repartir sur un filet de gaz. Vous pouvez sans problème monter les rampes de parking en 2ème. Avec ma diésel en 2ème, je cale.

V max 200 km/h sur circuit ou en Allemagne.

Tenue de route : imperturbable tout temps, Si vous rentrez en force dans un virage, elle devient
joueuse et survireuse comme un kart grâce aux cales déformables qui lient l’unit AR à la caisse. Très fort pour une traction AV. Mais attention au lever de pied ! La voiture continuera en crabe en élargissant avant de revenir brutalement en ligne. Direction assistée hydraulique très directe (2.25 tours de volant).

Fiabilité : sur 150.000 km

Pneus AV 40.000 km, pneus AR 80.000 km, embrayage à 120 000 km. Joints de queue de soupape à 135000 km et joint de culasse car bouffé par le liquide de refroidissement et l’age.

Amortisseurs encore d’origine (Peugeot), clim d’origine (R12) qui fait toujours du froid (zéro entretien).

En dehors des pièces d’usure, alternateur et démarreur. Très peu de soucis électriques.

Mes ficelles de plage AR fonctionnent toujours et je sais comment les réparer (il y a des tutos pour ça sur le net).

Mon train AR est toujours Nickel (certains montent des graisseurs, tuto sur le net) et j’ai mon petit stock de pièces pour le cas où. Il y a aussi des spécialistes qui les refont pour 500 €.

Points faibles : la conso en ville : 15 à 18 L aux 100 km. Moteur bruyant au-delà de 4.500 RPM.
Conso sur route environ 9 L et 10 L sur autoroute.

Le prix des pièces d’usure est modéré. Beaucoup de pièces NFP chez Citroën.

Antnantatou

Le 26/07/2018 à 00:19

Sur ma Volcans TD, pneus AV 100.000 km, AR 250.000 km, embrayage 350.000 km…

Redge

Le 14/06/2017 à 12:00

Je déterre le sujet, simplement pour dire qu’à la place de Citroën je remettrai le nom Volcane au goût du jour tellement il claque. Pour les versions sportives de sa gamme, ce serait canon !
Voilà 🙂

Fipfonpar

Le 07/08/2017 à 15:15

Je découvre tardivement cet excellent blog et cet article sur la ZX Volcane. J’en ai possédé une entre 1992 et 1998 (une Volcane essence 1.9 i 130 CV non catalysée) en suite d’une Peugeot 309 GTI qui m’avait été volée. Ce qui m’a permis de comparer les modèles.
Bien sur, la modernité de la Citroën et son excellent châssis m’avaient enthousiasmé à l’époque. La ZX étant moins piégeuse que la 309 au lever de pied, et j’ai encore le souvenir d’une impression d’enroulement des virages avec la ZX qu’aucune autre concurrente ne délivrait. Alors que la 309 GTI était globalement plus brutale, la ZX Volcane gommait un peu plus les sensations (le moteur donnait l’impression d’avoir moins de couple) mais était bien plus efficace pour le conducteur moyen que je suis.
Bref, en 6 ans, aucune frayeur (hormis un freinage qui avait tendance à bloquer rapidement sous la pluie, mais les pneus avaient peut-être également leur responsabilité) , alors qu’elles furent plus fréquentes avec la 309 GTI.
La finition était bien meilleure que la quincaillerie de la 309 GTI 1ère génération, le tableau bord était très austère, mais donnait l’impression de bien résister au temps, des sièges en velours d’excellente qualité, un confort appréciable, (sauf le bruit du moteur qui avait tendance à bourdonner sur autoroute). Elle pouvait rivaliser sans problème avec une GOLF GTI.
je l’ai utilisée pendant 6 ans sans problème majeur, hormis le joint de culasse à 120 000 km.
Citroën, à son lancement, ne semblait pas trop y croire : choix de coloris limité (gris métal, rouge, blanc), options limitées, pas de banquette rabattable en 2 parties, etc…
Cette voiture n’avait par ailleurs aucune image, ignorée du grand public, écartée par les tenants des GTI et GT Turbo, car trop discrète ou bourgeoise. D’autant plus qu’elle semble avoir été distribuée durant la totalité de sa carrière en plus grand nombre en version turbo diesel, ce qui a achevé de la cataloguer voiture sans âme. Dommage.
J’espère donc qu’elle va retrouver un certain renouveau grâce aux adeptes des youngtimers qui sont désormais plus curieux et débarrassés de certains poncifs de l’époque (le sempiternel « Citroën voiture de vieux ») et de la toute puissance VW et PEUGEOT dans ce créneau au moment de sa distribution.

Gilles

Le 05/12/2017 à 08:31

Ma première voiture ! Récupérée à ma mère. Une Volcane 1.9 non catalisée de 1992. Avec un intérieur cuir noir à surpiqûres rouges, et le siège conducteur électrique ! Que de bons souvenirs avec cette voiture, sauf au moment de passer à la pompe… Elle était très gourmande ! Elle a malheureusement fini dans un caniveau avec l’essieu avant cassé… N’est pas pilote de Volcane qui veut !

Zorglub34

Le 06/01/2018 à 16:31

J’ai eu moi aussi un ZX Volcane TD. Et franchement, son couple offrait des relances assez exceptionnelles, surtout en trois portes, avec la boite courte, En revanche, les 175 km/h en pointe étaient un peu juste et m’on fait couler une bielle… ça supporte assez mal les longs trajet le pied au plancher ce genre de moteur… J’ai jamais compris pourquoi Citroën n’avait pas installé une 6è !

Antnantatou

Le 26/07/2018 à 00:35

Étrange… J’envoyais le compteur de la mienne, bien lancé sur autoroute, à 200 alors qu’il exagère à cette vitesse de 12 ou 13 km/h, dans la pratique je pouvais compter sur plus de 185 chrono sans problème… Utilisé souvent au régime maxi – j’adore pousser les régimes sur les intermédiaires – et pour de longs trajets autoroutiers tambour battant, il a aujourd’hui 550.000 km, ne fume pas, ne consomme pas d’huile, a toute sa compression. En fait ce 1,9 TD a la réputation d’être increvable, sauf pour les modèles 1997 et 1998, à éviter donc en occasion.

Laisser un commentaire