Daewoo Nexia 1.5 « Le Juste Prix » : Cuitas les bananas !

Publié le jeudi 14 avril 2016.
Mis à jour le mercredi 10 juillet 2019.
Retour

Logo 01
En 1992 le cancer frappe une star nationale, Patrick Roy, idole des ménagères de moins de 50 ans, l’obligeant à quitter la présentation de ses deux jeux phares, Une Famille en Or et Le Juste Prix pour être hospitalisé. Il n’a alors que 40 ans et décédera le 18 février 1993. S’ouvre alors une nouvelle ère pour le jeu phare du midi de TF1, Le Juste Prix, avec Philippe Risoli aux commandes pendant presque 10 années (il commit aussi « Cuitas les Bananas », un tube en puissance pourtant resté méconnu). Je vous vois étonnés de cette introduction pas très rigolote… Pourtant ce qui suit va vous faire rire, avec la création de la série spéciale la plus étonnante du monde de l’automobile : la Daewoo Nexia « Le Juste Prix ».

Risoli 01

Ne rigolez pas trop vite en vous gaussant d’un choix pas très glorieux de « marque associée ». Car avec les séries spéciales, l’idée c’est aussi de faire passer un message clair et compréhensif à ses futurs acheteurs. Et si l’on peut se moquer du Juste Prix, force est de constater qu’il est devenu l’un des jeux les plus populaires, en France comme dans le monde entier. Quelle meilleure vitrine lorsque l’on veut toucher une clientèle modeste ? Justement, tiens, parlons-en de la vitrine.

Cuitas les Bananas
Entre Daewoo et Le Juste Prix, tout n’a pas commencé par une série spéciale, mais par un simple sponsoring, à partir de 1996. La marque coréenne fournissait en cadeau au grand vainqueur de la semaine une Nexia, à condition qu’il trouve le juste prix (évidemment) du cadeau de sélection… Un lecteur du partenaire presse pouvait aussi gagner cette voiture. Et bien figurez-vous qu’en 1996 justement, j’ai fait un stage dans un dépôt/vente tenu par un margoulin (mais ça c’est une autre histoire) : mon job consistait à démarcher les vendeurs particuliers pour leur proposer un dépôt-vente… et ma première réussite fut avec un propriétaire d’une Daewoo Nexia gagnée au Juste Prix justement, et dont il voulait se débarrasser prestement.

La Daewoo Nexia vu de l'arrière, sans logo "Le Juste Prix" malheureusement
La Daewoo Nexia vu de l’arrière, sans logo « Le Juste Prix » malheureusement

Il faut dire que la Nexia n’était pas ce qu’on appelait une voiture sexy et moderne à l’époque (et encore moins aujourd’hui). Il s’agissait en fait d’une Opel Kadett E lancée en Europe en 1983 et remplacée en Europe en 1991 par l’Astra (sauf le cabriolet). Daewoo, malgré son nom de four à micro-onde, était un conglomérat sud-coréen qui s’était lancé dans l’automobile en rachetant en Shinjin Motors en 1978, qui assemblait des modèles… General Motors depuis 1972. Autant dire que l’histoire d’amour avec GM durait déjà depuis longtemps. Rebaptisée Daewoo Motors, a firme coréenne commence à produire des Kadett E sous le nom de Le Mans (la firme canadienne Asüna vendait les mêmes au Canada, lire aussi : Asüna).

Daewoo Le Mans, directement dérivée d'une Opel Kadett E
Daewoo Le Mans Racer, directement dérivée d’une Opel Kadett E

Ce n’est qu’en 1994 qu’apparaît la Nexia, considérée comme une nouveauté, bien qu’il ne s’agisse que d’un restylage, en 3, 4 ou 5 portes, et avec un unique 1.5 litre décliné en 2 version : normale (75 ch) ou 16S (90 ch). La stratégie adoptée pour la Nexia en Europe était simple : proposer un véhicule éprouvé, relativement fiable, familier de la clientèle, plutôt bien équipé et spacieuse, pour un prix défiant toute concurrence ! La voiture idéale des classes populaires regardant le Juste Prix tiens !

Nexia 02
La Nexia « Le Juste Prix » n’avait pas droit à ces feux antibrouillards !

La boucle n’était pas encore bouclée… Si en 1996 la Nexia n’est qu’un lot, en 1997, le partenariat va se s’étendre à une série spéciale « Le Juste Prix » qui n’en est pas une puisqu’en fait il s’agit désormais du modèle de base de la Nexia, sous les finition GL et GLX/GTX ! Cette année là, une Nexia « Le Juste Prix » est proposée au prix imbattable de 54 900 francs, avec le plus petit moteur, mais la direction assistée, l’autoradio K7 stéréo, le système antidémarrage, et des rétroviseurs réglables manuellement de l’intérieur ! Pour les vitres en revanche, c’était à la main ! Bien entendu, les logos « Le Juste Prix » sur les ailes et à l’arrière ornementent le tout !

Une Nexia GLX, la version haut de gamme en version 1.5 16s et vitres électriques !
Une Nexia GLX, la version haut de gamme en version 1.5 16s et vitres électriques !

Difficile de dire combien de « Juste Prix » furent vendus en France, puisqu’elle ne fut vendue qu’une année (elle sera remplacée en 1998 par la Cielo), mais si vous en croisez-une, vous saurez qu’il ne s’agit pas d’une blague… et si vous n’en croisez jamais, vous pourrez toujours faire de l’esprit dans un dîner entre amis ! Sachez que d’autres voitures furent offertes en « lot » (Nissan Micra, Fiat Punto, Renault Scénic) mais aucune n’eut droit à sa série spéciale « Le Juste Prix »).

Merci à « Poum » pour son commentaire sur la Daewoo Espero(lire aussi : Daewoo Espero) qui m’y a refait penser. Dommage, aucun image disponible de cette série spéciale, avis aux amateurs !

 

Articles associés

6 commentaires

Eddy123

Le 15/04/2016 à 06:28

c’est pas plutôt une Pontiac leMan?? 3eme photos en partant de la fin!!

Une vrai auto mondial cette Kadett.

Eddy123

Le 15/04/2016 à 06:33

Plontiac LeMans avec ses ceintures électriques des débuts 90 comme sur mon ex Peugeot 405 S..

Guillaume

Le 15/04/2016 à 10:45

N’oublions pas que cette auto existe toujours !

http://uzdaewoo.ru/auto/nexia/price/

eddy123

Le 15/04/2016 à 11:49

Excellent! ! 🙂
De toute façon sa toujours été une très bonne auto…

Vincent

Le 15/04/2016 à 13:20

Il y a même l’option « Cuitas les bananas » (бананы их)

poum

Le 15/04/2016 à 19:33

Une future sortie de grange ultra-rare pour Artcurial …

Laisser un commentaire