Daihatsu Fellow Buggy L37PB : kei-car sous ecstasy

Samedi 5 août 2017
Retour

Aujourd’hui, on va parler d’un drôle de joujou un peu fou, reléguant le Buggy Manx au rang de voiture de grande diffusion (lire aussi : Meyers Manx). Car si les japonais sont des gens sérieux, surtout en matière d’automobile, il leur arrive de péter les plombs et de pondre des trucs improbables. C’est le cas de l’étonnante Daihatsu Fellow Buggy, dont voici la courte histoire, puisque très peu d’informations circulent à son sujet.

En haut, la Fellow L37 (propulsion), et en bas, la L38 (traction) qui lui succède en 1970 sous le nom de Fellow Max

Depuis novembre 1966, Daihatsu, la doyenne des marques japonaises, produit une petite citadine de la catégorie des kei-cars, la Fellow (L37). Il s’agit d’une voiture sérieuse, propulsion, destinée à motoriser l’archipel, rien de très étonnant malgré une version « sport » baptisée SS, toujours dotée du bicylindre 360 cm3 mais boosté de 26 à 31 chevaux ! Whouah.

Le Hijet S37 qui aurait « prêté » son châssis à la Fellow Buggy

Jusque là, tout va bien. Mais en 1970, il semblerait qu’une poignée d’ingénieurs se soit laisser gagner par la folie post-68. L’heure était aux loisirs, à la plage, au pétard et aux femmes aux seins nus, et après quelques verres de saké, nos amis nippons ont osé l’impensable : proposer un petit buggy tout craquant dénommé Fellow Buggy.

Alors que la nouvelle Fellow dite L38 s’apprêtait à pointer le bout de son nom et à inaugurer la traction, la Fellow Buggy (dite L37PB) restait fidèle à la propulsion. Certaines sources indiquent que ce petit buggy doté d’une carrosserie en fibre de plastique n’était en fait pas basé sur un châssis de Fellow L37 mais sur celui de l’utilitaire Hijet L37. Peu importe, l’engin était quoi qu’il arrive un poids plume, avec seulement 440 kilos sur la balance.

Côté moteur, il fallait se contenter du petit 360cm3 de 26 chevaux. Dommage qu’il n’ait pas récupéré la version « sport ». Cela dit, avec son poids contenu, cela semblait suffire aux hommes de Daihatsu. Cela dit, les images du film japonais Yakuza deka: Marifana mitsubai soshiki offre des images d’un Fellow Buggy poussé à ses limites, preuve qu’on pouvait quand même faire « mumuse » !

Seuls 100 exemplaires du Fellow Buggy furent fabriqués. Série spéciale destinée à clôturer la période « L37 » ? Ou bien coup marketing pour faire le buzz au moment du lancement de la L38 ? Difficile à dire. C’est en tout cas, aujourd’hui encore plus qu’à l’époque, une rareté tout à fait désirable.

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Articles associés

4 commentaires

SRDT

Le 05/08/2017 à 22:03

« carrosserie en fibre de plastique » technique très novatrice… ou coquille.
On remarque sur les photos deux types de pare-brise rabattable, un changement au cours de la très courte production à moins que l’auto du film soit une présérie.

Paul

Le 05/08/2017 à 22:55

de verre ahahaha 😉 coquille

24heures

Le 06/08/2017 à 00:27

Avec la forme du capot au dessus des optiques AV il y a un air de Simca 1100. Mais ça s’arrête là.

Antho

Le 22/12/2017 à 10:52

On remarquera également que la version du film possède des roues jumelées à l’arrière?? pour contenir la puissance débordante du moteur?

Laisser un commentaire