Delta/Opel Kadett 200ts : la petite bombe sud-africaine !

Dimanche 11 janvier 2015
Retour

En Afrique du Sud, il n’y avait pas que BMW qui proposait des modèles spécifiques à ce marché (lire aussi : BMW 745i). Dans les années 90, Delta Motor Corporation proposa à sa clientèle une explosive et performante Kadett 200ts (aussi appelée Astra 200ts dans sa version 4 portes) !

Petit retour en arrière. GM est présent en Afrique du Sud depuis 1913, rien que cela, pour importer mais aussi assembler des véhicules au profit du marché sud-africain. Mais en 1986, le constructeur américain doit, pour respecter la loi « Comprehensive Anti Apartheid Act », vendre sa filiale sud-africaine à un groupe d’investisseurs réunis sous le label Delta Motor Corporation. En pratique, rien ne change puisque Delta continue à importer et à assembler des modèles GM, et en particulier des modèles Opel.

Dès les années 80, Delta proposa une version musclée de sa berline compacte Kadett, la Superboss de 170 ch vendues à 500 exemplaires. Avec sa remplaçante dans les années 90, l’Astra (qui garde le nom de Kadett en 5 portes en Afrique du Sud), l’idée est de refaire le même coup fumant : transformer en dragster la sage compacte.

 

Pour cela, on retiendra le 2 litres turbo de la Calibra Turbo, développant 202 chevaux ici (une première version à 214 ch sera retirée de la vente pour cause de surchauffe), sans pour autant opter pour les 4 roues motrices. C’est donc sur les simples roues avant que ces 202 canassons se ruent, autant dire que cela doit secouer.

Au chapitre des changements, on trouve aussi une boîte 6 vitesses de chez Getrag, qui accepta de fournir Delta à condition que les boîtes soient envoyées en Allemagne en cas de casse. C’est pour cela qu’on trouve quelques 200ts « déclassées » vers une boîte GM 5 vitesses par souci d’économie. La 200ts atteignait les 100 km/h en 7,6 secondes, et pouvait atteindre les 235 km/h.

Les moteurs et les châssis provenaient directement de l’usine Opel de Szentgotthárd, en Hongrie, tandis que l’assemblage final se faisait en Afrique du Sud. En tout, 350 exemplaires seront produits entre 1995 et 1997, ce qui en fait un modèle très rare. Elles sont naturellement toutes à conduite à droite. Elle sera la dernière « Delta » originale, puisqu’en 1997, GM reprendra pieds en Afrique du Sud en rachetant 45 % de Delta Motor Corporation, avant d’en prendre le contrôle total en 2003.

On peut en trouver quelques exemplaires chez des amateurs de Vauxhall de l’autre côté de la Manche, importés d’Afrique du Sud. Mais s’il est facile d’immatriculer des véhicules en Grande Bretagne, cela sera beaucoup plus compliqué en France. Mais peut-être que votre envie d’avoir une Opel rare et différente sera plus forte que tout !

 

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire