éX-Driver : et si c’était ce qui nous attend ?

Publié le dimanche 16 avril 2017.
Mis à jour le dimanche 7 octobre 2018.
Retour

Ceux qui me connaissent bien savent que j’ai trois grosses passions : les bagnoles, les Lego et la japanimation à peu près dans cet ordre. Et à force de suivre l’actualité automobile, notamment concernant la voiture autonome et la voiture électrique, il m’est revenu en tête une obscure mini-série (6 épisodes) produite en 2000 qui dépeint un tableau qui pourrait paraitre pour certains effrayant, mais que je vois de plus en plus réaliste.

Les séries axées sur l’automobile ne sont déjà pas légions au pays du Soleil Levant, et celle-ci réussit l’exploit d’être quasi inconnue au bataillon. éX-Driver (excusez la typographie, mais les japonais font parfois des choix étonnants) se déroule donc dans un futur assez proche, où l’automobile est devenue électrique et autonome, se louant pour aller d’un point A à un point B. L’usager lambda ne passe même plus son permis de conduire et s’est complètement désintéressé de la chose automobile, sauf quelques passionnés et jeunes enfants.

Le trafic est maintenant géré par un immense système informatique, qui transmet des informations en temps réelle aux voitures, elle-même gérées par une intelligence artificielle autonome. Plus de bouchons, plus de manœuvres aléatoires… La circulation idéale !

Toutefois, ces « voitures parfaites » ne sont pas à l’abri des bugs ou des piratages, mettant à mal une mécanique bien huilée. C’est là qu’interviennent les éX-Drivers, pilotes de véhicules thermiques « à l’ancienne » chargés d’intercepter les véhicules fous et de protéger leurs passagers. La série se penche plus précisément sur l’équipe japonaise, formée de Lorna, au volant d’une Lotus Europa, de Lisa, qui, suite à une fausse manœuvre remplace sa Subaru Impreza par une Lancia Stratos HF, et enfin de Soichi, pilote d’une Caterham Super Seven JPE. Une belle brochette de classiques que l’on se régale à regarder, sans compter les caméos d’autres modèles, de ci de là.

Je ne sais bien évidemment pas si c’est l’avenir qui nous attend (sinon je serais riche à millions), mais c’est une vision qui laisse un peu de place à l’auto à l’ancienne, là où bien d’autres ne lui donnent pas cette chance. Et en soi, c’est déjà beaucoup !

Texte: Pierre Sumy

Articles associés

14 commentaires

Nabuchodonosor

Le 16/04/2017 à 15:07

Si le futur se dessine ainsi, être sauvé de Bug Brother par une jolie amazone à bord d’une Stratos HF, alors sans hésitation je signe des deux mains tout de suite !
🙂

Hugo

Le 16/04/2017 à 16:20

Par contre, étant propriétaire d’une Europe et ai fait de sa qualité d’assemblage, je ne suis pas certain qu’elle parvienne à sauver qui que ce soit….

Germain

Le 16/04/2017 à 16:58

J’ai adoré cette série bien trop courte à mon goût et elle me revient en mémoire à chaque fois que j’entend parler de voitures autonomes, il m’arrive même de la citer en exemple.
Perso je suis chauffeur VTC dans Paris (UBER et Chauffeur Privé) et tous les jours j’ai des clients qui m’affirme que très bientôt je n’aurai plus de travail du fait des voitures autonomes et que dans quelques années tous les taxi et VTC seront remplacés par des voitures sans chauffeur, ben voyons.
Le jour ou un politique montera dans une google car sans chauffeur, sans volant et totalement autonome, je serais là pour la pirater et la piloter à distance et je lui ferais faire le tour du périph à contresens et à 160 avant de l’envoyer s’écraser dans la cour de l’élysée. De toute façon les machines n’on pas la capacité d’adaptation suffisante, je met au défi une voiture autonome de se frayer un chemin entre le piéton qui traverse en courant juste devant les voitures qui lui arrive dessus, le livreur à vélo qui respecte pas les feux, le scooter qui double par la droite à toutes vitesse pendant qu’on tourne à droite et…la twingo qui s’est retrouvée sur le toit la nuit dernière en plein milieu du boulevard de l’hôpital (véridique).

Simmalt

Le 16/04/2017 à 19:03

La Japanimation et l’automobile font plutôt bon ménage.
Ceux qui se rappellent de Nicky Larson, qui a fait les belles heures du club Dorothée, se remémorent sans doute des voitures dessinées dans la série et qui étaient de belles évocations des voitures de l’époques, souvent des européennes.
Rien que dans le générique (de la version française), une BMW série 6 et une Mini.
Ou bien encore le fameux film « Le voyage de Chihiro » lequel voyage commence de l’Audi A4 du père de la petite Chihiro…
Encore du studio Ghibli, au début du film « Arrietty le petit monde des chapardeurs » on reconnait facilement une Mercedes W123…
Une prédominance des voitures européennes, sans doute pour donner un côté exotique aux personnages dont les actions se situent au Japon (?).

Eddy123

Le 18/04/2017 à 12:48

Oui..
Il y a un manga ou on y voit une A310 4 cylindres bleu..
Sans oublier la 5turbo du pilote de Dragon Ball….

La policière dans Niky avait une 205 dans les 1er épisodes. ..

Pierre

Le 20/04/2017 à 17:01

On trouve des européennes dans quasiment toutes les series animées se déroulant dans un univers contemporain ou dans un futur proche.
La fameuse R5 Turbo dans Dragon ball, l’A310 dans Evangelion (c’est celui-ci que tu cherchais Eddy, je suppose), la polymégafloppée dans Nicky Larson (Mini, Fiat Panda, 205, Porsche 930, juste pour les principaux protagonistes), la mythique 928 de la grande soeur de Cat’s Eyes, une XM dans Blue Seed la liste est quasi infinie haha

Ono Senday

Le 16/04/2017 à 23:19

Ce serait sympa de lire un petit papier sur la BD « Les Mange-Bitume »

Malo

Le 17/04/2017 à 20:35

Je connais pas… pour le coup je vais me regarder ça !

Lionel

Le 18/04/2017 à 01:30

Jette un oeil sur wagan midnight, une série sympa ou le héro fait des courses de rue en 240Z

Pierre

Le 20/04/2017 à 16:56

Malheureusement entre le rythme plutôt lent, la réalisation ultra cheap et le fait (même si je sais que ça fait partie de la culture) de runner au milieu de la circulation, j’ai pas franchement été convaincu…

seb

Le 02/05/2017 à 14:36

Quand je regarde des images de Wagan Midnight j’ai l’impression de voir Takumi de InitialD. Il y a un lien entre les deux, genre une suite ou un spin-off?

Pierre

Le 02/07/2017 à 01:10

Alors auteur différent pour sur en ce qui concerne le manga. Pour la version animée, effectivement, à partir de la quatrième saison d’Initial D, c’est le même studio qui a réalisé les épisodes de Wangan Midnight, d’où quelques similarités.

jmg

Le 21/04/2017 à 11:53

Ça peut effectivement être ce qui nous attends… en ville.
Pour les bouseux comme moi qui vivent dans un trou perdu et en forêt en plus on a encore beaucoup de marge 🙂

Jérémie

Le 19/09/2017 à 20:30

si je m’attendais à trouver cette série ici. Mais je me suis la même réflexion la premiere fois que je l’ai vue. Mais je reste de cette bande pour qui la voiture est avant tout une passion et la conduite un plaisir, donc je serais probablement à ranger dans la catégorie eX-Driver, meme si ma conduite est loin d’être aussi spectaculaire.
Ma seule crainte à l’heure actuelle et cette phobie grandissante de l’automobile par les gens « d’en haut », et ce dédain pour l’auto ancienne, dés qu’elle se retrouve à circuler sur la route.

Laisser un commentaire