SUPERCAR

Ferrari 488 : retour à l’élégance

Mercredi 27 mars 2019
Retour

Ferrari s’était toujours distinguée par la justesse de ses lignes, avec comme point d’orgue la F355. Hélas, la firme italienne s’était un peu perdue avec la 360 puis la F430, dont les dessins semblaient curieusement patauds. Heureusement, la 458 avait rectifié un peu le tir, mais c’est véritablement la 488, sortie en 2015, qui marquera le retour de Ferrari à un style digne de son aura sportive.

Sans singer ses aïeules, la 488 renoue avec l’élégance des berlinettes des années 80, les 308, 328 puis 348, racées, musclées et équilibrées. Moderne mais évocatrice, la 488 est pourtant un pur produit Ferrari, dessinée en son sein par Flavio Manzoni et non chez Pininfarina, comme le veut la tradition. En tout cas, après 15 années d’errance stylistique, la “berlinetta” reprend sa place au panthéon des belles autos, et c’est tant mieux.

Downsizing et turbocompression

Il fallait bien un style percutant et réussi pour compenser ce que certains puristes prenait pour une hérésie : l’abandon du V8 atmosphérique pour une version “downsizée” et dotée de deux turbos. Pourtant, ce n’était pas la première fois que Ferrari tentait le turbo : avant elle, il y eut pourtant des 208 Turbo, mais aussi la 288 GTO ou la F40, mais dans cette catégorie, beaucoup regrettait à l’avance le charme d’un gros V8 sans gonflette artificielle. Avant même la présentation de la 488, certains prédisaient le passage au V6 turbocompressé. Il n’en fut rien, la 488 garda bien ses 8 cylindres, l’honneur était sauf.

Malgré une cylindrée réduite à 3,9 litres, la 488 dopée au biturbo s’offre tout de même 670 chevaux, ce qui est de nature à rendre le sourire aux plus réfractaires. Avec toute cette cavalerie, la “petite” Ferrari avale le 0 à 100 en 3 secondes, pour une vitesse de pointe de 330 km/h tout de même. Pas mal d’autant que son aérodynamique particulièrement travaillée lui offre 50 % d’appui supplémentaire par rapport à la 458. De quoi accrocher la route en toute sécurité.

Une Ferrari docile et performante

C’est d’ailleurs ce qui surprend le plus avec cette 488 : sa facilité d’utilisation. Pour qui garde le souvenir d’une 348 passablement difficile à conduire, quelle surprise au volant de la 488. On y rentre en serrant les fesses, pour finalement s’apercevoir très vite qu’elle se maîtrise avec deux doigts. Mis en confiance, on se prend au jeu et la 488 offre un maximum de plaisir même sans être un as du volant. Certains regretteront sans doute le temps où conduire une Ferrari demandait un minimum de compétences mais aujourd’hui il faut séduire une clientèle avide de plaisirs immédiats, et c’est bel et bien ce qu’offre la Ferrari 488.

Si la précédente 458 tirait son nom de sa cylindrée (4,5 litres) et de ses cylindres (8), la 488, elle, inaugure une nouvelle nomenclature : son nom, elle le tient de sa cylindrée unitaire (8 x 488 donnent 3 904 cc), une façon comme une autre de montrer l’évolution malgré le downsizing.

Une carrière volontairement courte

Présentée à la presse le 1er mars 2015 au salon de Genève, elle sera par la suite déclinée en version Spider et en une méchante version Pista qui perd 90 kg tout en gagnant 50 chevaux et de nombreux appendices aérodynamiques. Mais étrangement, la 488 ne restera pas très longtemps en production : à peine 4 années avant de laisser sa place à la F8 Tributo qui lui succède le 5 mars 2019. Cette courte carrière n’est pas le fait d’un échec commercial (4 662 exemplaires furent vendus en Europe sur cette période et presque autant pour le reste du monde), mais bien d’une volonté de renouvellement de la part de la marque, permettant ainsi de préserver une certaine rareté pour chaque modèle.

Aujourd’hui, une 488 est déjà collector. Vendue neuve aux alentours de 220 000 euros, elle reste aujourd’hui dans une zone de prix proche, sans subir de grosse décote même si on en trouve à moins de 200 000 euros. Une Ferrari 488 reste un investissement conséquent, mais le plaisir a un prix.

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

Ferrari 488

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

Ferrari 488

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Caractéristiques techniques

SUPERCAR

Ferrari 488

2015 - 2019

Motorisation

Motorisation V8
Cylindrée 3 902 cc
Alimentation Injection électronique, Biturbo
Puissance 670 ch à 8 000 trs/min
Couple 760 Nm à 3 000 trs/min

Dimensions

Longueur 4 568 mm
Largeur 1 952 mm
Hauteur 1 213 mm
Poids à vide 1 470 kg

Transmission

Roues motrices Arrière
Boite de vitesses BVA à 7 rapports double embrayage

Performance

Vitesse max 330 km/h
0-100 km/h 3s
Production nc

Tarif

Cote 2018 (LVA) nc

Articles associés

1 commentaire

Gérald LE SAUX

Le 28/03/2019 à 10:27

La dénomination via la cylindrée unitaire a déjà été utilisé par Ferrari sur les BB365, 365GTB4 (Daytona), 250 GTO, 275 GTB,…

Laisser un commentaire