Fiat 124 Spider : je t’aime à l’italienne…

Dimanche 8 juin 2014
Retour

On est au mois de juin, et l’envie de cabriolet devient de plus en plus pressante. Je commence à en avoir marre de mon seul toit ouvrant (ce qui n’est déjà pas mal), mais je sais que je n’aurais pas les moyens de m’offrir une auto décapsulée. Alors autant rêver.

La ligne originale du Spider 124 de la Fiat...
La ligne originale du Spider 124 de la Fiat…

C’est l’occasion de vous parler d’un cabriolet à l’histoire particulière, puisqu’il aura connu trois vies distinctes, deux marques différentes, une longévité rare (presque 20 ans, de 1966 à 1985), et une large diffusion (200 000 exemplaires) : la Fiat 124 Spider, qui deviendra la Pininfarina Europa en 1982.

A partir de 1982, les 124 Spider s'appellent Pininfarina SipderEuropa (photo: @Tomadesaulieu)
A partir de 1982, les 124 Spider s’appellent Pininfarina SipderEuropa (photo: @Tomadesaulieu)

Lancée en 1966, la Fiat 124 Spider est assurément un cabriolet désirable, mais souffrira longtemps de la comparaison avec l’Alfa Roméo Spider sorti la même année. Pas de doute, le trèfle fait plus rêver que le logo turinois, et dans l’esprit de l’amateur automobile, l’Alfa garde une place particulière. Pourtant, la Fiat n’a pas à rougir de la comparaison. Dessinée par Pininfarina (comme l’Alfa), la 124 Spider est vraiment l’exemple type du cabriolet italien des années 60.

Dire que la 124 Spider est sortie en 1966... (photo: @Tomadesaulieu)
Dire que la 124 Spider est sortie en 1966… (photo: @Tomadesaulieu)

Peut-être un peu moins sportif que l’Alfa, le Spider turinois dispose d’un 4 cylindres qui évoluera de 1,4 litres à 2 litres tout au long de sa carrière, avec des puissances allant de 90 ch à ses débuts à 135 ch pour la dernière version Volumex en 1983.

(photo: @Tomadesaulieu)
(photo: @Tomadesaulieu)

Si la Fiat 124 est typiquement un roadster européen, c’est aux Etats-Unis qu’il rencontrera le succès, à tel point qu’en 1974, il n’est plus distribué que là-bas. Elle ne reviendra en Europe qu’en 1982, lorsque Fiat en abandonne la production pour la laisser à Pininfarina, qui la rebaptise Europa en Europe (logique) et Azzura aux States.

(photo: @Tomadesaulieu)
(photo: @Tomadesaulieu)

Ce n’est finalement qu’en 1985 qu’elle tirera sa révérence, après 19 ans de carrière (et l’ajout de pare-chocs en plastique noir volumineux, normes US obligent, depuis 1982, et d’une nouvelle calandre). Aujourd’hui, on peut s’offrir un Spider/Europa entre 10 et 15 000 euros. Le plus dur sera d’en trouver un exemplaire sans trop de corrosion, le mal des italiennes de ces années-là. Mais c’est un retour garanti dans les années 60.

 

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Articles associés

3 commentaires

Francois Tasiaux

Le 20/07/2015 à 14:52

C’est Tom Tjaarda qui l’a dessinée chez Pininfarina.
500 ex. en Volumex (noir métal & bordeaux métal) furent produits en 1983-85 pour l’Allemagne essentiellement.

Damien

Le 21/07/2015 à 10:15

Si tu veux un cabriolet abordable et sympathique, les MX5 coulent de source…

Trouvable pour une bouchée de pain (<2000£) en UK pour des versions du début des années 2000 bien équipées.

Bon, ce n'est pas le même charme qu'une italienne des 70's mais ça fait vraiment bien le job. 🙂

Alan Raboana

Le 26/07/2015 à 22:13

Avant la Fiat 124 Spider Fiat a déjà introduit une belle voiture cabriolet qui a roulé à Madagascar. Mon choix c’est une pure Italienne Pininfarina préparée chez Abarth et avec des phares longues portées Cibié.

Laisser un commentaire