François Allain : de la collection à la télévision

Jeudi 31 janvier 2019
Retour

Le milieu de l’automobile est petit, parfois compliqué et semé d’embûches. Il existe pourtant des gens qui, fidèles en amitié comme à eux-mêmes, n’oublient pas leurs vieilles connaissances. François Allain, présentateur vedette de l’émission Vintage Mecanic, sur RMC Découverte, est de cette trempe et me rejoint pour se prêter au jeu du portrait, celui d’un journaliste pas comme les autres.

François ne se destinait pas à une telle carrière : il se voyait plutôt producteur de cinéma, entamant des études à la FEMIS, mais la passion des voitures le rattrapera rapidement. Sa première voiture de collection, une Peugeot 204 Coupé, l’amène à intégrer le monde des amateurs de voitures, devenant en 1989 président du Club Peugeot 204/304. C’est à cette époque qu’il fait ses premiers pas dans le journalisme amateur, en s’occupant notamment du magazine du club. Le virus inoculé, l’ami François en est sûr : il travaillera dans l’automobile.

François Allain prend le temps de raconter sa vie à l’Auto Passion Café

Un collectionneur devenu journaliste

On ne devient pas José Rosinscki ou André Costa en claquant des doigts : avant de devenir un reporter chevronné, il faut passer quelques étapes : direction donc l’Auto-Journal où François s’occupera, en premier lieu, du courrier des lecteurs. Sa vraie passion, pourtant, c’est l’automobile ancienne. Petit à petit, il fait son trou dans le milieu et écrit pour Rétroviseur ou Auto-Rétro. A l’époque, les blogs ou les sites n’existent pas encore et pour se faire une place au soleil, il faut suivre la voie traditionnelle : la presse, l’édition ou la télévision.

Passionné par Citroën, François va donc écrire des livres sur sa marque favorite, notamment sur la 2CV ou sur la Méhari. Peugeot aussi a droit à ses faveurs, notamment la 504 ou, bien évidemment, les 204 et 304. Dans cet exercice, François Allain est très exigeant, mettant un point d’honneur à offrir une iconographie particulièrement fouillée et le plus souvent exclusive. Son goût des livres et son exigence le pousseront d’ailleurs à créer sa propre maison en 2010, les Editions du Fil Conducteur.

François Allain, fan de musique, ne pense pas qu’aux voitures : ici, sur les pas des Beatles sur Abbey Road

Grâce à cela, François va pouvoir publier ce qu’il veut. Iconoclaste, il n’hésite pas à éditer “Deux pour cent”, un thriller dans le milieu de la moto de compétition écrit par Kimble, ou bien “Périphérique mon amour”, une ode à l’anneau ceinturant Paris. Il est aussi l’éditeur d’un livre unique en son genre sur l’éphémère marque française Monica, preuve de son goût pour le décalage.

De l’édition à la télévision

C’est en 1998 que sa vie va prendre un tournant télévisuel, après une rencontre avec Dominique Chapatte. Ce dernier lui offre la responsabilité de Warning, courte émission orientée conso et news. Rapidement, François va intégrer l’émission phare, Turbo. N’oubliant pas sa passion pour les anciennes, il va convaincre Chapatte de l’intérêt d’intégrer à l’émission des véhicules de collection et de la nostalgie, et bien évidemment s’en charger.

Dominique Chapatte (Turbo) et François Allain

S’en suivront quelques années aux côtés de Grégory Galiffi dans l’émission Direct Auto, avant de revenir en 2009 auprès de Dominique Chapatte dans Turbo. L’émission changeait alors de format, doublant sa durée : il fallait donc plus de contenu, permettant à François d’insister encore un peu plus sur la voiture ancienne. Son premier sujet à l’époque, il s’en souvient encore : une Peugeot 205 GTI, contribuant, dit-il “à la folie existant aujourd’hui autour de cette voiture”.

Il faudra attendre 2015 pour que François obtienne sa propre émission. Au bout de 30 ans de présence dans les milieux de l’automobile et des médias, il s’est forgé un réseau qui l’avertit tout de suite du projet d’émission du producteur 3ème Oeil. Malgré un casting avec des noms plus ronflants, François emporte la mise grâce, selon lui : “à sa connaissance des anciennes, son habitude de l’antenne et son réseau parmi les restaurateurs”.

Vintage Mecanic : la boucle est bouclée

Lancée sous le nom de Vintage Garage, l’émission trouve rapidement ses marques et son public. Devenue Vintage Mecanic pour sa deuxième saison, elle s’offre aujourd’hui une audience moyenne de 600 000 téléspectateurs. François Allain reconnaît qu’il est difficile d’être exhaustif, de montrer l’intégralité d’une restauration et de trouver la bonne alchimie entre humour et pédagogie. Cependant, les critiques ont évolué au fil des saisons et l’accueil est globalement très positif.

Aujourd’hui, RMC Découverte propose un pool d’émissions françaises, de Top Gear France à Wheeler Dealers, en passant par Vintage Mecanic, preuve qu’il existe un public pour les émissions automobiles. Lundi 4 février, Vintage Mecanic entame sa 4ème saison avec deux nouveaux épisodes, l’un sur la Citroën Traction et l’autre sur la Ford Mustang. Dès le 6 février, l’émission sera présente au salon Rétromobile avec un stand rempli d’anciennes (une Mini restaurée dans l’émission pour célébrer ses 60 ans, une Autobianchi A112 pour ses 50 ans, une Traction pour fêter les 100 ans de Citroën et une activité de montage/démontage d’une DS).

Au-delà de la télévision, François Allain est un vrai passionné, ne ratant quasiment jamais un dimanche Place Vauban ou une Traversée de Paris, où chacun peut juger de son accessibilité et de sa bienveillance. Cette année encore, François sera au départ du Tour Auto au volant d’une Traction après une édition précédente en 2CV. Mais n’allez pas croire qu’il est monomaniaque : il nous quitte après ce long entretien pour rejoindre son cours de saxophone !

Merci à Auto Passion Café pour son accueil durant cet entretien.

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

1 commentaire

Christiân Menard

Le 28/03/2019 à 13:13

Bel article pour une personne a priori simple et sympathique et qu’on apreci dans ces émissions. .Christian

Laisser un commentaire