Infiniti passe la seconde !

Publié le dimanche 6 juillet 2014.
Mis à jour le mardi 2 juillet 2019.
Retour

Parfois il faut se lancer des défis pour se motiver à écrire au minimum un article par jour lorsqu’on a un métier prenant par ailleurs et deux enfants remuants et jeunes. C’est donc ce que j’ai fait hier soir sur Twitter en balançant à Infiniti France que je ferais une article ce matin sur la marque premium de l’Alliance Renault-Nissan. Un twit que j’ai immédiatement regretté après qu’il ait été cliqué « favori » par Infiniti : le défi était lancé, j’étais pris au piège.

A son lancement en 1989, Infiniti propose la Q45, une Nissan President raccourcie.
A son lancement en 1989, Infiniti propose la Q45, une Nissan President raccourcie.

Mais qu’allais-je donc bien pouvoir raconter sur cette marque ? Avec seulement 197 véhicules immatriculés en France en 2013, on ne peut pas parler d’invasion. Au niveau mondial, c’est déjà mieux avec 170 000 véhicules produits, mais cela reste 100 000 de moins que son concurrent Lexus, créé la même année, en 1989.

... et la M30, en coupé et cabriolet, une Nissan Leopard améliorée.
… et la M30, en coupé et cabriolet, une Nissan Leopard améliorée.

Infiniti est donc une marque jeune (25 ans), inventée de toute pièce par Nissan pour conquérir le marché premium américain. Ses compatriotes Toyota (Lexus) et Honda (Acura) usèrent de la même stratégie. Mais contrairement à Lexus qui créa dès le départ des modèles spécifiques comme la LS400, Infiniti se contenta de rebadger et de suréquiper des modèles existants : les M30 coupé et cabriolet n’étaient que des Nissan Leopard de luxe, et la Q45 une Nissan Président raccourcie.

Aujourd'hui, avec la Q50, Infiniti a trouvé son style.
Aujourd’hui, avec la Q50, Infiniti a trouvé son style.

La marque resta longtemps cantonnée aux Etats-Unis, mais depuis quelques années, l’Alliance Renault-Nissan semble décidée à donner une orientation mondiale et une véritable identité à sa marque Infiniti. C’est avec une référence en matière de haut de gamme automobile qu’Infiniti s’est associée pour accompagner son développement : Mercedes, rien que cela. Il y a quelques jours, le groupe franco-japonais et la marque allemande ont annoncé investir 1 milliard d’euros pour la construction d’une nouvelle usine d’une capacité de 300 000 exemplaires au Mexique, à Aguas Calientes.

Nouvelles appellations désormais: Q pour les berlines, et QX pour les SUV (ici un QX70)
Nouvelles appellations désormais: Q pour les berlines, et QX pour les SUV (ici un QX70)

Renault-Nissan semble enfin savoir quoi faire de sa marque de luxe et s’en donner les moyens. La gamme a été réorganisée et les appellations unifiées, avec les berlines d’une côté (Q50, Q60 et Q70) et les SUV de l’autre (QX50, QX60, QX70, QX 80). Surtout (et c’est l’objectif de la nouvelle usine mexicaine), la gamme va s’élargir vers le bas avec le lancement en 2015 d’une compacte premium, la Q30, partageant sa plate forme avec la Mercedes Classe A.

La Q30, qui sortira en 2015, partage sa plate-forme avec la Mercedes Classe A
La Q30, qui sortira en 2015, partage sa plate-forme avec la Mercedes Classe A

Question design, Infiniti semble enfin avoir trouvé sa personnalité. Désormais, son style est immédiatement identifiable. La Q50 ne ressemble à aucune autre, et est d’ailleurs assez réussie. La future Q30 suit la voie ouverte par son aînée et offre un design rare à ce niveau de gamme. La marque basée à Hong Kong passe visiblement à la vitesse supérieure.

Pour coller aux nouvelles appellations, la M37 est devenue la Q60, vous suivez ?
Pour coller aux nouvelles appellations, la M37 est devenue la Q60, vous suivez ?

Reste à savoir si cela suffira pour exploser au niveau mondial. Question image, on est encore loin des marques premiums européennes, et même de Lexus, et Infiniti reste une marque confidentielle dont les ¾ des français n’ont jamais entendu parler, et ne fait pas figure de pionnier de l’hybride comme son compatriote Lexus. Mais j’imagine que les moyens seront mis pour améliorer l’image et positionner la marque sur le marché.

Enfin, une question me taraude. Pourquoi Renault s’évertue-t-il à proposer en haut de gamme des Samsung fades rebadgées Latitude alors qu’il dispose d’une marque autrement plus séduisante qui pourrait servir de base à des Renault haut de gamme ? A moins qu’il soit désormais acquis que Renault ne soit plus présent en haut de gamme, laissant totalement ce rôle à Infiniti. A suivre donc

Lire aussi : Infiniti Q50 et Infiniti Q50 Eau Rouge

 

Articles associés

1 commentaire

pierre

Le 30/07/2015 à 16:43

Infiniti reste loin derriere les allemands,
actuellement tout le monde se vautre dans ces segments (alfa, jaguar…..) decouvrant ….un peu tard le travail , la place et….les benefices qu’ont pris les allemands.
mais ces derniers ont construit leur reference sur la qualite-fiabilite et la technologie (Quattro pour Audi, moteurs et efficience pour Bmw……) et leurs gammes sont multiples (coupé, Suv…..)……il sera pas facile aux suiveurs asiatiques et europeens de se faire une place sans des atouts industriels ou commerciaux qui les demarquent……et actuellement c’est zero de ce cotè……en ne faisant qu’essayer de coller aux leaders allemands.

Laisser un commentaire