Jösse Indigo 3000 : le rêve d’un roadster suédois.

Publié le lundi 26 mai 2014.
Mis à jour le mercredi 12 juin 2019.
Retour

En Suède, il n’y a pas que Saab ou Volvo. Bien avant que Koenigsegg ne prouve qu’il était possible de construire une supercar suédoise, la société Jösse Cars AB s’était essayé à lancer une roadster 100 % scandinave, l’Indigo 3000.

Le premier prototype de l’Indigo 3000 est présenté en 1994, alors que la société n’existe pas encore. Le projet est monté par des passionnés, dont Hans Philip Zackau, le designer, qui travailla sur la Volvo 850 peu de temps auparavant. Sorte de croisement entre une TVR et une Wiesmann, l’Indigo est un roadster deux places relativement léger (une tonne environ), motorisé par un 6 cylindres en ligne Volvo de 2,9 litres et 204 ch.

La Jösse est particulièrement chauvine puisqu’elle utilise essentiellement des pièces de grande série suédoises : réservoir de Saab 900, colonne de direction de Volvo 850, suspensions arrières de Volvo 960. Mais les suspensions avant sont maisons, tout comme la carrosserie en composite.

Si la société Jösse Cars AB n’est créée qu’en 1997, deux prototypes seront construits en 1995, puis trois Indigo de pré-série en 1996. La toute jeune société suédoise a de grandes ambitions, espérant vendre 100 voitures en 97, 300 en 98 puis trouver un rythme de croisière de 500 véhicules par an. Ambitieux, et irréalisable. Seuls 13 exemplaires seront produits en 1997. D’ailleurs, en 1999, la société est obligée de mettre la clé sous la porte, faute de viabilité économique.

En tout et pour tout, seuls 42 exemplaires de l’Indigo 3000 seront fabriqués. Elles étaient alors vendues au prix de 250 000 couronnes suédoises (39 000 $). Aujourd’hui, une belle Jösse peut se trouver à 30 000 euros environ, mais il faudra réussir à l’homologuer en France. Bon courage.

1 commentaire

Enzo

Le 27/11/2016 à 17:20

Il y en a une qui a roulé en championnat GT suédois !

Laisser un commentaire