KTM X-Bow : l’auto façon moto !

Publié le dimanche 8 juin 2014.
Mis à jour le mardi 2 juillet 2019.
Retour

Lorsqu’on est un constructeur de moto reconnu, talonnant BMW, et qu’on dispose d’un bureau d’étude performant, il est tentant d’aller explorer d’autres marchés, notamment celui des 4 roues. Ce qui a départ n’était qu’un projet aboutira à la mise en production d’un étrange véhicule, inclassable et radical : la KTM X-Bow.

L'X-Bow ne ressemble à rien d'autre qu'une X-Bow.
L’X-Bow ne ressemble à rien d’autre qu’une X-Bow.

Lancé en 2005, le projet X-Bow est présenté en 2007 au salon de Genève. Chassis réalisé par le bien connu constructeur italien Dallara, mécanique éprouvé Audi, look inédit et performances éloquentes, la KTM X-Bow rencontre un franc succès au salon de Genève, à tel point qu’une production en série est décidée.

L'assemblage des X-Bow se fait dans une usine spécifique à Graz, en Autriche.
L’assemblage des X-Bow se fait dans une usine spécifique à Graz, en Autriche.

Au départ, l’idée sera de produire cette X-Bow spectaculaire dans les ateliers de Dallara, mais devant l’engouement du public, la direction du constructeur de moto autrichien KTM voit grand, et décide de construire une usine spécifique à Graz avec l’objectif de vendre 1000 X-Bow par an.

Les ambitions ont été revues à la baisse, à 100 exemplaires par an.
Les ambitions ont été revues à la baisse, à 100 exemplaires par an.

Avec son 4 cylindres Audi 2 litres TFSi de 240 ch pour un poids de 790 kg, l’X-Bow est une vraie petite bombe. Sans pare-brise, elle oblige au port du casque pour la conduire, mais procure des sensations assez spectaculaires semble-t-il. A sa sortie en 2008, elle coûte la bagatelle de 58 000 euros. Ce n’est pas rien pour une voiture à l’usage ultra-limité.

La "GT" propose désormais un pare-brise !
La « GT » propose désormais un pare-brise !

D’ailleurs, malgré l’enthousiasme du public à sa présentation et des pré-commandes, les débuts de la X-Bow furent laborieux, à tel point que la fabrication sera stoppée en 2009, le temps d’écouler les stocks et de repenser la gamme. En deux ans, seuls 450 exemplaires auront été vendus.

La X-Bow R, c'est un poids très contenu pour 300 ch...
La X-Bow R, c’est un poids très contenu pour 300 ch…

Pas question pour autant d’abandonner le projet sur le bord de la route, vus les investissements initiés par KTM. Ce n’est qu’à la mi 2012 que la production reprendra avec une nouvelle gamme plus étoffée (4 variantes), dont la X-Bow R forte de 300 ch, et la X-Bow GT.

Deux KTM au coude à coude.
Deux KTM au coude à coude.

Avec la X-Bow GT, KTM veut rendre plus abordables sa voiture en lui greffant un pare-brise autorisant de laisser le casque au vestiaire. Malgré son nom, la X-Bow n’en devient pas une GT, les éléments de confort étant toujours réduits au minimum. En attendant, les prix s’envolent (85 000 euros pour une R, 86 000 euros pour la GT). La GT reçoit un 4 cylindres de 285 ch pour compenser l’embonpoint (847 kg). Sur le site internet de KTM, les ambitions semblent devenir plus raisonnables, avec une production annoncée de 100 exemplaires par an.

 

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire