La Lynx Eventer de Hugues : passion « shooting brake »

Mercredi 27 mars 2019
Retour

Chaque mois, nous tirons au sort un gagnant dans la liste des participants à notre concours organisé en partenariat avec le magazine Classic & Sports Car. En plus de 6 mois d’abonnement au magazine offert, le gagnant remporte un article sur lui et son auto dans le magazine papier C&SC ainsi qu’un article sur notre site. Découvrez Hugues et sa Lynx Eventer, notre gagnant de Mars 2019.

Le Shooting Brake (traduit abusivement par “break de chasse” en français) est une catégorie d’automobile un peu particulière. Transformer un coupé en “utilitaire” de luxe relève de l’improbable et c’est sans doute pour cela qu’un shooting brake reste le Graal pour beaucoup d’amateurs avertis d’automobiles. Après avoir goûté au genre avec une Volvo P1800 ES, Hugues rêvait d’une Eventer : il finira par trouver la perle rare avec cette magnifique V12 5,3 litres datant de 1987 et transformée par Lynx en 1990.

“La P1800 ES était magnifique, mais je cherchais un peu plus de noblesse sous le capot, tout en conservant ce type de carrosserie si spécifique. Passionné par Jaguar et possesseur de 2 XJ-S (un cabriolet et une rare version Celebration), j’ai tout naturellement pensé à une Lynx”.

Entre 1982 et 2002, le petit artisan anglais avait produit 67 exemplaires de l’Eventer, dont seulement 18 exemplaires en conduite à gauche. Pour trouver cette perle rare, Hugues fait appel à un chasseur qui mettra 5 ans à trouver le modèle en question. En 2001, elle entre enfin dans son garage aux côtés de ses autres anglaises.

“Achetée avec 50 000 km, elle en compte aujourd’hui 130 000. Une voiture de collection doit rouler régulièrement. Ma femme ou mes filles l’empruntent avec plaisir, comme toutes mes autres voitures. J’aimerais un jour posséder une Aston Martin Virage Shooting Brake, mais il deviendra alors difficile de faire rouler toutes les voitures et je ne compte pas me séparer de mes autos”.

Aujourd’hui, Hugues bichonne sa Lynx, régulièrement entretenue pour pouvoir assurer tout trajet et ne compte pas s’en séparer : “cela ne valait rien à l’époque, alors qu’aujourd’hui, il y a de nombreux amateurs. Comptez entre 80 et 100 000 euros pour un tel modèle”.

Retrouvez cet article dans le numéro 75 de Classic & Sports Car à commander ici

Vous souhaitez participer au prochain tirage au sort ? Inscrivez-vous avec votre auto !

 

Articles associés

3 commentaires

gmorel

Le 17/07/2019 à 14:48

bonjour,
dans l’impossibilité de laisser un commentaire aprés l’article sur les CD PANHARD, je le laisse ici.
J’ai eu deux des CD , je suis peut-être le seul dans ce cas, les n° 116 et 256 ( on a commencé au 100 ou 101).Le deuxième a été préparé , lors de la restauration au milieu,des années 80 et montait à 7900 tours , approchant les 195 kmh VRAIS…Sans le double carbu des « rallye » , mais avec de nombreuses modifications moteur.
Un vrai kart..Qu’est-il devenu ? Mystère
cordialement

Paul

Le 17/07/2019 à 19:58

merci Gérard, mais normalement, tu peux laisser un commentaire sur l’article mentionné… ça passe juste par les fourche caudines (id est les miennes ahahah) et je n’ai pas vu ton commentaire à ce moment là…

gérard morel

Le 17/07/2019 à 22:56

Bonjour Paul,
je ne peux pas déposer un commentaire à la suite de l’article sur les CD, il est indiqué – j’ai essayé plusieurs fois- « erreur 404 »..Peut-être parce que les jours ont passé depuis la publication de l’article, j’étais en vacances sans possibilité de lire ma messagerie..
Au sujet du CD – de mes CD – j’aurai pas mal de choses intéressantes à dire, mais je ne sais pas si c’est utile
amicalement

Laisser un commentaire