Mitsuoka Orochi : elle prend enfin sa retraite (ouf).

Publié le mercredi 30 avril 2014.
Mis à jour le mercredi 20 février 2019.
Retour

Quand on est amateur d’automobile, on ne devrait jamais se réjouir de l’annonce de l’arrêt d’un modèle. Il y a pourtant des exceptions. Après 8 ans de commercialisation (combien ont réellement été vendues?), Mitsuoka (lire aussi : Mitusoka), le carrossier nippon, annonce la retraite de sa supercar Orochi.

A cette occasion, une série spéciale « Final Edition » sera proposée à 5 exemplaires, vendus environ 13 millions de yens, soit 90 000 euros à peu près. A ce prix là, on trouve de nombreuses voitures autrement plus sexy.

Il faut dire que le style de l’Orochi a de quoi décontenancer. Torturé, nervuré, les yeux globuleux, la gueule d’un squale triste, l’Orochi n’est pas un prix de beauté. Pourtant, il faut avouer que les petites Viewt dessinées par Mitsuoka sur la base d’une Nissan Micra dans un style délicieusement rétro ont beaucoup de charme (lire aussi : Mitsuoka Viewt). Mais avec l’Orochi, le japonais en a fait trop.

C’est donc sans regret que l’Orochi tirera sa révérence en septembre prochain. En espérant que Mitsuoka se concentre désormais sur ce qu’il sait faire de mieux : du néo-rétro sur une base de grande série.

Articles associés

1 commentaire

Ryoma

Le 30/01/2018 à 19:18

Elle apparaît dans dernière série Devilman : Crybaby. Elle est conduite par Satan lui-même.

Laisser un commentaire