BMW 745i E23 M88 : la rarissime sud-africaine

Lundi 28 avril 2014
Retour

Dans les années 80, en Allemagne et dans le reste du monde, la 745i, « haut de gamme du haut de gamme » BMW, était motorisée par un 6 cylindres en ligne de 3,5 litres, turbo et 12 soupapes, développant 252 chevaux. Partout ? Non. Il existe une autre 745i, rarissime, pourtant produite par BMW, mais possédant l’insigne honneur de partager son moteur avec la M1, le fameux M88, un 6 cylindres en ligne 24 soupapes de 3,5 litres développant lui 286 ch (lire aussi: BMW M1). On retrouvera aussi ce moteur sur la M635i (lire aussi: BMW M635). Cette 745i particulière n’était ni une commande d’un quelconque roi du pétrole, ni même une série spéciale, encore moins une M7 comme son moteur aurait pu le laisser supposer. Non, il s’agissait tout bêtement du haut de gamme spécifique à l’Afrique du Sud de la marque bavaroise.

Évidemment, on peut se demander pourquoi cette 745i dédiée à l’Afrique du Sud et différente des 745i européennes ? Depuis 1968, des BMW sont assemblées là-bas par Praetor Monteerders dans son usine de Rosslyn. BMW en prend le contrôle en 1973, créant sa première filiale de production étrangère, BMW of South Africa. Cette filiale sera bien utile pour contourner l’embargo lors de l’apartheid frappant l’Afrique du Sud. Là-bas, la gamme BMW est quasi identique, à quelques détails près, à celle que l’Europe connaissait, et BMW rencontre en Afrique du Sud un certain succès, notamment auprès des édiles du Parti National, le parti blanc au pouvoir, en particulier les modèles haut de gamme, qui permettent à l’élite blanche d’afficher sa réussite.

Quand il s’agit d’introduire la série 7, un problème se pose avec la 745i européenne : l’implantation de son moteur turbocompressé empêche le passage à la conduite à droite. Il faut donc trouver une solution pour proposer aux sud-africains une offre susceptible d’affronter les Mercedes. Le moteur le plus adapté restait le M88. La 745i d’Afrique australe, produite de janvier 1984 à avril 1987, sera vendue à 209 exemplaires, dont seulement 17 en boîte manuelle 5 vitesses Getrag (les autres seront toutes équipées d’une boîte automatique 4 vitesses ZF).

On peut se demander pourquoi ce modèle, plus puissant que la 745i allemande, ne fut jamais produit en Europe : il se murmure qu’il aurait été difficile de produire assez de M88, fabriqué plutôt artisanalement, qui équipait en outre en Europe l’exclusive M635i (qui elle bénéficie donc du M de Motorsport). Il semble cependant plus vraisemblable qu’elle n’aurait pas trouvé beaucoup plus d’acheteurs en Europe pour des raisons de coûts. Aussi, si par le plus grand des hasards vous tombiez sur l’un de ces modèles sud-africains, sortez votre chéquier sans hésitation. D’autant qu’ils bénéficient d’un traitement intérieur de haute qualité que les cadences relativement faibles permettaient aisément.

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

3 commentaires

denice

Le 19/03/2016 à 18:04

il se trouve qu’a l’epoque j’avais fais une demande de catalogue et BMW afrique du sud m’a envoyé la documentation complete sur la M745i…..hihihihi

Paul

Le 19/03/2016 à 18:10

Bien joué ! 😉

Patrick

Le 12/09/2017 à 07:59

Et pour le Royaume-Uni voire le Japon (entre autres), comment faisaient-ils ?
Le haut de gamme 7 n’y était pas commercialisé ?
Étonnant…

Laisser un commentaire