Lamborghini Urus 2018 : outrance et consternation !

Publié le mardi 5 décembre 2017.
Mis à jour le vendredi 9 novembre 2018.
Retour

S’il y avait une marque de voitures sportives qui était légitime sur le marché des SUV, c’était bien Lamborghini qui, dès les années 80, enchantait les gamins avec son LM002 (lire aussi : Lamborghini LM002). Avec un tel passé, renforcé par les origines agricoles de la marque au taureau, il y avait moyen d’épater la galerie et de ridiculiser les Cayenne, Macan, Bentayga, ou autres F-Pace et E-Pace. En 2012, Lambo nous offrait des images d’un premier Urus au look sportif, mais déjà un poil décevant. Pour 2018, la petite marque italienne passée dans le giron d’Audi en 1998 nous pond un Urus deuxième du nom qui laisse pantois l’observateur.

Lamborghini avait un passé à explorer en lançant son SUV, grâce au LM002 des années 80. Au lieu de cela…

Le premier mot qui m’est venu à la bouche en observant les images de cet Urus 2018 ? « Consternant ». Oui, autant le dire tout de suite, c’est la consternation devant un tel design. Attention, je suis totalement pour les audaces stylistiques, qui sortent des sentiers battus, mais là, comment dire ? Là, ce n’est pas de l’audace, mais de l’outrance: c’est trop, cela ne ressemble à rien, on use et abuse des effets stylistiques pour faire sportif, musclé, affûté et finalement, c’est comme une femme trop maquillé : c’est too much, c’est vulgaire, c’est m’as-tu-vu, au point de faire passer le Cayenne pour une voiture élégante, sobre et équilibrée, c’est dire !

L’Urus 2018 fait donc dans l’outrance, comme si la voiture était déjà passée chez un préparateur allemand avant livraison à l’avant-centre décérébré d’une quelconque équipe bling bling de football. Ou comment tuer le métier du mauvais goût en pondant dès le départ un truc surchargé : que voulez-vous rajouter à cela pour satisfaire les nouveaux riches en manque de repères stylistiques? Est-ce parce qu’on arrive en dernier sur le marché qu’on se doit d’en faire des caisses ?

Observez bien chacune des photos de cet Urus : de face, de profil, de ¾ arrière ou avant, partout les lignes sont appuyées, ça part dans tout les sens, on rajoute des couches, des calandres, des spoilers, des flancs creusés, des passages de roues bien trop prononcés (seul petit clin d’oeil à la LM002 d’ailleurs), rien n’est simple, on s’y perd, et au final, cela ne ressemble à rien.

Si au moins, Lamborghini était allé vraiment dans le délire d’un LM002 du 21ème siècle, un vrai 4×4 baroudeur, on aurait applaudi des deux mains (et pas forcément un revival stylistique hein, mais juste en restant dans le concept du vrai tout-terrain). Mais à la vue de l’Urus, on se dit que le vrai successeur du LM002, c’est finalement le Mercedes Classe G et ses dérivés de plus en plus délirant dédiés aux milliardaires du désert ou de la taïga ! L’Urus, lui, ressemble plus à un suppositoire, à vouloir aller titiller les déjà très laids « SUV Coupé » façon BMW X6.

Car voilà, l’Urus est hésitant : là où il avait une direction toute tracée grâce son ancêtre LM002, non, on a voulu lui garder un air de sportive, d’Huracan ou d’Aventador haut sur patte. Déjà que ces deux là avaient perdu pas mal de charme par rapport aux Gallardo et Murcielago, hein ! Bref, nous voilà en face d’une sorte de coupé-break avec des grosses roues, au dessin torturé et tarabiscoté, suppositoire qu’on compte bien nous faire passer grâce à toujours plus de turbo (2 gavant un V8), toujours plus de chevaux (650), toujours plus de couple (850 Nm), tout cela pour un poids de 2,2 tonnes.

La surenchère avait commencé depuis longtemps sur le marché des SUV de luxe, voilà que l’Urus en remet une couche comme dans un concours de quéquettes pour gens fortunés et complexés. Or, quitte à en faire des tonnes, rejouer le LM002, prendre le marché à revers en offrant un vrai baroudeur puissant destiné à sortir réellement des sentiers battus (au sens propre comme au figuré), ça aurait eu plus de gueule. Quitte à faire dans l’outrance, autant respecter son passé.

Au lieu de cela, Lamborghini nous prouve en direct son manque d’originalité, et surtout son manque de créativité et d’audace, préférant surjouer des codes en vigueur au risque de passer pour une fille de joie cherchant à racoler à tout prix… un prix dépassant d’ailleurs largement les 215 000 euros en comptant TVA et malus ! Il y a des jours comme ça, où c’est à désespérer de l’automobile !

Articles associés

67 commentaires

François-Xavier

Le 05/12/2017 à 17:03

Un instant – mais un instant seulement -, je vais me faire l’avocat du diable. Ainsi, sans doute le LM002 était-il lui-même outrancier (comme une proportion non négligeable de la production de Sant’Agata, serais-je tenté de persifler…)

Peut-être, les années passant, finira-t-on par s’habituer à son design et considérerons-nous qu’à une époque où l’on entend plus guère parler que de voitures autonomes et de « mobilité alternative », il n’est pas désagréable de voir une firme sortir (et vendre !) ce qui constitue sans doute le modèle le moins politiquement correct de la production automobile actuelle.

Enfin, une fois n’est pas coutume, d’aucuns dont je fais partie peuvent se féliciter de n’avoir pas les moyens de l’acheter !

F-X

Paul

Le 05/12/2017 à 17:05

Mais c’est justement ce que je dis: quitte à faire dans l’outrance, autant se référer à un passé légitime plutôt que singer ce que font les autres… Là c’eut été avoir des couilles 😉

Karagheuz

Le 06/12/2017 à 23:03

M’ouais, pas sympa pour les suppositoires la comparaison en plus.

Bertrand

Le 25/02/2018 à 12:34

Et insultant pour la Citroen GS, le seul vrai suppositoire automobile!

christophe salvaing

Le 05/12/2017 à 17:07

Paul.
Je partage ton avis.
Comme on est loin de l’élégance des lignes des designers Italien des années 70 …
Tout comme ces horreurs et non sens automobiles que sont les BMW X6 M et MERCEDES GLE COUPE AMG.
A ce sujet a revoir l’hilarant essais du X6 forcement de mauvaise foi mais tellement vrai de Jeremy Clarkson dans Top Gear https://www.youtube.com/watch?v=BzF_r9JkvBY
Les « beamers » de tout poils remplis de testostérones ne lui pardonneront jamais 😀
C. Salvaing

OKLM

Le 05/12/2017 à 22:51

Je pense que l’on est trop dur avec les GLE coupé ou GLC coupé . (version amg ou non)
Personnellement , je trouve que cet Urus est une horreur , mais les SUV Mercedes sont quand même dans un design beaucoup plus raffiné que l’Urus… Quand on voit les performances d’un GLC S 63 , on ne peut que s’incliner devant l’ingénieurie de chez Mercedes.
Néanmoins , je ne partage pas entièrement l’avis de Paul dans la mesure ou l’Urus est « consternant » personnellement , je m’attendais à ce genre de design , complètement prévisible puisque le design d’une marque s’inscrit dans une lignée de modèles (la Veneno quelle horreur… Je préfère même la Multipla) . Cette uniformité de la gamme ne la dessert pas forcément : saab par exemple . Dans le cas d’audi et de BMW , je trouve que la aussi , le design est copié-collé..(.on change juste le châssis et la forme générale ) Alors que pour Mercedes , la gamme est plus large et on retrouve un design différent sur chaque véhicule . Un oeil attentif sait parfaitement différencier une classe c d’une classe e…
J’espère que lamborghini va changer son design peu à peu et va sortir de ces lignes accerees et écœurantes. Quand à Mercedes , on peut (presque) toujours leur faire confiance…

Rayan

Le 05/12/2017 à 17:09

Je pense que bientôt quand on cherchera le mot aberration dans le dictionnaire on trouvera la photo de… cette chose

Torsen

Le 05/12/2017 à 17:09

Demander de l’audace et de la créativité à une marque appartenant à Audi et plus généralement au groupe VAG, fallait espérer fort!

fafa gano

Le 05/12/2017 à 17:11

Yeah ! moi aussi je suis designeure… Je copie-calque un profil de suve, je chiffone la page, je la deplie et le la passe a la photocopieuse, et hop ! un profil de lambo-porsho-audi-o-quatrequatre.
Zou ! ca fait du flouze 🙂 !

Paul

Le 05/12/2017 à 17:12

merde, j’ai ri tout seul devant mon ordinateur tellement c’est exactement ça ! 😉

Stan

Le 05/12/2017 à 17:19

Je partage totalement ton avis.

Ce qui est d’autant plus risible dans cette histoire, mais pourtant totalement légitime dans une logique de groupe, c’est son lien de parenté avec ses cousins qui est avoué à demi-mot dans sa fiche technique: châssis des Q7 / Bentayga / Cayenne, moteur-boite du Cayenne Turbo S (gonflé aux hormones), télématiques et technologies intérieures des Q7 / dernière A8 etc etc. Et il se dit aussi que la future version plug-in reprendra la technologie de la Panamera Turbo S e-hybrid, donc qu’est ce qui justifie au final l’existence de l’Urus? Et ben son design, qui en fait vraiment trop et qui manque clairement de personnalité, de l’extérieur comme de l’intérieur. Nul doute que la clientèle est là et l’attend de pied ferme, puisque Lambo ambitionne de doubler ses volumes rien qu’avec l’Urus. Mais encore une fois, si nous les puristes / passionnés / amoureux / vieux cons étaient la cible première de ce genre d’engin, le produit en lui-même serait bien plus enthousiasmant.

Vive le Range, vive le G !

Louis

Le 05/12/2017 à 17:41

Les Lamborghini m’ennuient au plus haut point depuis un certain temps maintenant. En soit cet Urus ne me dérange pas plus que ça, puisque les bas-fond les plus abjects du mauvais goût et de la vulgarité avaient déjà été atteints et bien raclés avec la Veneno et la Centenario.

En fait c’est toutes les Lamborghini depuis la Diablo, à l’exception peut-être de la Murcielago, que je trouve ennuyeuses parce qu’elles font toutes la même chose : tenter à tout prix de retrouver la gloire passée de la Countach, à grands coup d’éléments de design empruntés aux chasseurs furtifs de l’US Air Force. Lambroghini, c’est un vieux beau qui veut revivre ses exploits de jeunesse, mais ne fait que tourner en rond sans voir à quel point il est démodé.

J’avais cru entrevoir un espoir de changement avec l’Estoque et l’Asterion, qui paraissaient enfin entrouvrir la porte vers une autre direction, mais il faut croire que la vulgarité vend mieux.

Kara

Le 05/12/2017 à 18:26

C’est aussi mon point de vue : ça fait longtemps que les Lambo sont vulgaires. Sur un SUV, ça ne pouvait être que pire…

Grégory Lopez

Le 06/12/2017 à 08:32

Fort bien dit toute cela.

Fred

Le 05/12/2017 à 18:22

Pourquoi être surpris, c’est dans la lignée de ce qu’ils font maintenant, et c’est ce que veulent leurs clients, business Is business.
Et puis Lamborghini n’est pas Land Rover, qui voudrait d’une Lambo tout terrain ?

Corail77

Le 06/12/2017 à 12:48

Tout terrain ? Vu la garde au sol et l’épaisseur des pneumatiques, je pense que je passe avec un C15 là où ce soit-disant passe-partout rend les armes avec pertes et fracas !

Emmanuel

Le 05/12/2017 à 18:30

En lisant le titre, je me suis « osé le titre » et lisant l’article je me dit « en fait je pense la même chose… ». En découvrant l’Urus, je n’arrivais pas à définir mon sentiment. Déçu, sûrement… dubitatif certainement.
Je n’arrivais pas à lui trouver de personnalité. Un mélange de pleins de modèles, X6, cayenne, Q5..etc..
En fait, je pense que l’URUS est victime des cahiers des charges des constructeurs qui oublient l’essentiel : l’émotion ! Oui, certainement que ce SUV remplie toutes les cases du cahier des charges qui a servi à sa conception, mais c’est tout. Cet URUS est un bébé du marketing, on veut plaire à tout le monde et concurrencer tous les SUV de luxe. Mais on oublie le positionnement clair. Elle est où la passion ? Elle est où ??
Un véhicule qui ne restera pas dans les annales de la marque…

Bertrand

Le 25/02/2018 à 12:32

Entièrement d’accord avec vous,
les « pubards » et autres directeurs du marketing tuent à petit feu l’idée même de la voiture par leur « connaissance du marché »…et non pas de l’automobile.
Plus d’émotion, ni de passion…. et voilà le type de voitures (non! pas voitures, bacs à boeufs…) qui polluent nos jolies routes de france.

Kara

Le 05/12/2017 à 19:07

Anecdote : dans les années 90 une connaissance avait une LM002 parce que, en substance, il en avait marre de se traîner en Range lorsqu’il tractait sa Ferrari.
Donc faire du tout terrain Lambo, pas forcément intéressant, mais tracter en Lambo, ya surement un marché ! (Même si à la différence des 90s, il y a maintenant foule sur le marché)

HAZE

Le 05/12/2017 à 19:12

C’est tout à fait dans la logique du design LAMBORGHINI, dans la logique des marchés que çà vise : les milliardaires russes ou arabes, les sportifs ou rappeurs qui veulent être vus et pour lesquels la BENTLEY Bantayga doit paraître bien banale.

molodoï

Le 05/12/2017 à 19:45

Qualifier une marque de fille de joie….
Je ne suis pas certain que la marque en question apprécie ce genre de remarque totalement déplacée.

Paul

Le 05/12/2017 à 19:51

j’ai il me semble le droit de dire que le grimage de cet Urus ressemble à du racolage, et heureusement 😉

François-Xavier

Le 05/12/2017 à 20:17

Le mal est fait ! Vous voilà désormais persona non grata à Dubaï, à Abu Dabi et au Bahrein 😉

F-X

Silver Car Crash

Le 05/12/2017 à 20:07

Elle n’a pas trop la tête d’une voiture à 200.000€, du moins elle n’est pas aussi impressionnante (stylistiquement) de ce que l’on peut attendre d’une voiture à ce prix là.
On dirait un mélange d’un Cayenne et d’un SUV Kia récent comme un Sportage. Puis cette face avant … j’ai déjà l’impression de l’avoir vue 100 fois (on dirait vraiment un Cayenne Turbo, je ne peux qu’insister).
Je partage donc l’avis sur la non-audace …

Fabrice

Le 05/12/2017 à 20:13

On ne peut pas reprocher à l’Urus son outrance, ses lignes appuyées, sa calandre énorme, l’abondance de spoilers : tout ces éléments font partis du style Lamborghini ! Oui, la marque au taureau est dans la surenchères de style, mais ce depuis les années 70. La Countach était déjà exubérante et tous les qui ont suivi l’ont été aussi. Avec l’Urus, Lamborghini applique cette même recette à son SUV, segment automobile porteur.
Bref, l’Urus est cohérent avec le style Lamborghini et en adéquation avec les tendances du marché. On peut critiquer l’Urus, dès lors qu’on déteste le style Lamborghini ou qu’on regrette que Lamborghini cède à la tendance du marché.

Paul

Le 05/12/2017 à 20:16

Heu non, je ne suis pas tout à fait d’accord sur l’outrance du style Lamborghini: cela a été vrai uniquement sur les versions « bodybuildées » de la Countach dans les années 80, les autres modèles ayant souvent été des modèles de finesse et d’équilibre… Le LM002 quand à lui rentrait dans une autre logique ! Miura, Countach première du nom, Diablo, autant de voitures qui furent l’opposé de l’outrance 😉

Fabrice

Le 05/12/2017 à 21:52

Si elles ne sont pas outrageuses, les Lamborghini ont tout de même un style fort, avec des lignes très marquées (exception faite de la Miuria, modèle d’élégance et d’une certaine sobriété). L’Urus serait alors le paroxysme de ce style, peut-être jusqu’à la caricature…
La « gueule » particulière de l’Urus témoigne sans doute d’une appréhension de Lamborghini d’investir un marché des SUV sportifs aujourd’hui déjà bien encombré…
Quoi qu’il en soit, le dessin plaira à la future clientèle : richesse et mauvais-goût font bon ménage !

Jonathan

Le 06/12/2017 à 16:30

Et c’est donc ici que vous mettez le doigt sur la chose qui fâche, cher Paul: Vous ne citez pas les descendantes de la Diablo dans ces « modèles d’équilibre »…
La période où volkswagen a repris la marque, bizarrement.
En gros on a l’impression que VW à, avec Lamborghini, appliqué sa ligne de produits, càd tout changer sans changer grand chose pour pas fâcher le client lors de la sortie du nouveau modèle…
Mais là où sur leurs marques généralistes (et premium) ils tentent la sobriété de plus en plus absolue, à tel point qu’elles en deviennent chiantes à regarder, on a l’impression que chez Lambo c’est l’outrance à chaque nouvelle génération. Ici on tombe carrément dans le vulgaire, à mon avis.
Et pour avoir vu côte à côte une Countach et un LM002 il y a quelques années sur un rassemblement à Bordeaux, ça avait une autre gueule que les nouveautés à base de kit carrosserie qui ne me font pas rêver…
En tous cas encore merci pour votre blog, (je sais je ne suis pas le seul…) qui me fait découvrir assez souvent des véhicules, des histoires qui, sans vous et votre documentation me seraient passés à côté!

Christophe

Le 05/12/2017 à 20:21

Je vous trouve un peu dur avec l’apparence de cette voiture. Quand même, on voit bien que les designers se sont cassés la pipe a superbement mettre en valeur les poignées de porte arrières…. Mdr mdr…

bigblue

Le 05/12/2017 à 20:38

Un truc qu’on verras très certainement en « masse » dans les parkings VIP du camps des loges ou du Santiago Barnabeu…

Dumch

Le 05/12/2017 à 20:40

Absolument aucun intérêt : même l’affreux Bentley Bentayga est moins inintéressant. Encore plus stupide qu’une Porsche Diesel. Mais il ne s’adresse pas aux Européens passionnés mais à quelques marchés bling-bling au pouvoir d’achat incroyable. Passons notre chemin !

Rodrigo

Le 05/12/2017 à 21:26

Bon, on doit lui réconnaître un mérite à ce machin: au moins elle n’est pas aussi moche que la batracienne Bentayga…

Et avouons-le, le marché-cible de cette voiture (footballeurs, sheiks et oligarques) ne se distingue pas par son goût, de toute manière.

Gds

Le 05/12/2017 à 21:42

« Outrancier, consternation »…Moi je trouve un ensemble agressif coté ligne meme si je n’adhère pas totalement!

Tien en parlant de suppositoire, ce SUV a un nom très particulier…

24heures

Le 05/12/2017 à 22:18

Oh, j’aurais plutôt pensé à « Utérus »…

24heures

Le 05/12/2017 à 22:25

Je vais aller plus loin : de manière générale ce sont les SUV qui sont vulgaires… J’exclurai juste les baroudeurs purs et durs (Defender, Patrol…) et les Range.

Pour le reste je n’ai jamais compris l’intérêt de véhicules qui veulent faire croire qu’ils peuvent faire du tout-terrain alors que leurs utilisateurs n’en feront jamais. Et ce au prix d’un poids, d’un comportement routier et d’une consommation physiquement dégradés. Ceci étant c’est ce que les gens veulent acheter. Pour le moment tout au moins.

Alors évidemment, quand c’est Lamborghini qui s’y met… ça ne peut être qu’outrancier. Ceci étant, niveau mauvais goût, le Bentayga avait déjà mis la barre assez haute, dans un autre registre.

Corail77

Le 06/12/2017 à 12:52

C’est vrai qu’a part les vrais 4×4 sus-cités, la plupart des SUV me font passer un utilitaire banal genre Renault Trafic pour un canon de beauté, la praticité et la garde au sol faible en plus !

wolfgang

Le 19/01/2018 à 18:51

L,’intérêt des SUV tient à la hauteur : on voit mieux, on se baisse pas en se cassant le dos pour mettre les gosses dans les sièges bébé et on est plus en sécurité en cas de choc avec une voiture basse.
On peut mettre un gros chien dedans et y a de la place.
Bref c’est pratique avec un côté plus sport aventure que les minivan et une mécanique souvent plus accessible puisque le parebrise ne va pas au dessus du moteur et que la garde au sol facilite le travail en dessous.
Vu qu’on se traine en France et qu’il y a de plus en plus de trous exprès dans les routes pour justifier une vignette, ce genre de bagnole a de l’avenir…

Jota

Le 05/12/2017 à 22:45

100% ok avec votre analyse.
Quel que soit le constructeur je n’aime pas quand un design est exploité jusqu’à saturation.
Que ce soit le style Gandini ou plus tard celui de Donkervolke (qui avait compris l’ADN de Lambo et avait su créer une ère nouvelle tout en incluant quelques références au passé) on voit qu’ils ont fait le tour de la question quitte à utiliser des artifices grossiers (les prises d’air avant, besoin de rajouter autant de détails par rapport au concept??) à la limite de la caricature (coups de serpe sur la ligne latérale exagérés) comme disaient certains plus haut ça fait du vulgaire.
A la limite l’intérieur attire plus mon attention avec l’idée de commandes aviation encore plus poussée que sur les autres modèles de la marque.

DOMINGUE

Le 05/12/2017 à 23:05

Bonjour et merci pour ce Blog qui a beaucoup a dire : )

Cet URUS ne passera jamais à la postérité,
Je souhaite personnellement ne jamais en croiser! XD

J’allais demander « DES NOMS ! IL FAUT QUE DES TÊTES TOMBENT !!!  » mais je pense que le problème est là,

Premièrement quel désigner oserait défendre un paranoïde pareil. Il doit être très dur d’avoir les noms,
Deuxièmement je crois que l’on aurait une liste de 200 personnes ayant travaillé de façon compartimentée sur une calandre, une double arrête saillante de portière… Difficile de recoller tout ça.

N’oublions pas que ce n’est que peu de chose, le coup de grâce viendra assurément avec le 4×4 Ferrari. : )

Sebring

Le 05/12/2017 à 23:34

Ferruccio, Nuccio, Marcello, revenez, ils sont devenus fous.

AbuShemsy

Le 05/12/2017 à 23:41

L’article m’a bien fait rire. 😀

Néanmoins, je le trouve pas si laid cet Audi Cayenne. Pas original c’est sûr.

Enfin, qui est ce que mon avis intéresse ? Pas Lambo, parce que vu le prix, moi-même, je ne m’y intéresse même pas.

Laurent

Le 06/12/2017 à 00:28

On dirait un Toyota C-HR boursouflé qui se serait fait maquiller et aplatir par Audi pour ressembler à une Lamborghini.

Comme tu dis Paul, il ne reste plus rien aux tuners de mauvais goûts. Quoique J’ai hâte de voir ce que Mansory peut pondre sur cette base.

24heures

Le 06/12/2017 à 00:41

Ah ben oui, tiens, niveau mauvais goût on est bien dans la lignée du C-HR et de son inspriratrice la Juke.
SUV, vulgarité, quand tu nous tiens…

AbuShemsy

Le 06/12/2017 à 09:09

En même temps, la Juke, décliner une Micra (voiture la plus laide du monde depuis le premier modèle) sur une base de SUV, fallait vraiment avoir des goûts de chiotte.

eugene44

Le 06/12/2017 à 04:58

Tout à fait d’accord avec l’article, j’aime pas, je préfère les SUV Jeep qui ont su garder l’esprit de la Jeep du débarquement.

Grégory Lopez

Le 06/12/2017 à 08:42

Les SUV, comme disait Coluche: « Quand on pense qu’il suffirait que les gens arrêtent d’en acheter pour que ça se vende plus! ».

Alexandre c.

Le 06/12/2017 à 08:56

Ce urus est pour moi le symbole d’une mode incongrue des suv de luxe tous sauf exception que ce soit maserati porsche bentley en ont désormais un… Mis à part leur luxe et leur praticité font ils ou feront ils rêver comme une 911 une countach ou même des voitures plus récentes comme une M3 ?

AbuShemsy

Le 06/12/2017 à 09:07

Leur praticité ? Je ne suis pas certain que le côté pratique intéresse ce type de clientèle. Je n’ai connu qu’un seul PDG multi-millionnaire que ça intéressait. Il avait bâti sa fortune de ses mains et venait à l’usine avec des ballots de paille à l’arrière de son Cayenne. Enfin, je n’ai aussi connu qu’un seul PDG multi-millionnaire.

wolfgang

Le 19/01/2018 à 18:55

Le mauvais goût de Lambo ne date pas d’aujourd’hui…
ça a commencé avec la Countach. Ils font depuis dans le spectaculaire et le tape à l’oeil.
Mais elles font un bruit plus sympa que les Ferrari à mon goût.

pipo

Le 06/12/2017 à 09:00

Le défi c’est de crayonner un SUV qui soit jolie !
Vraiment, le genre de véhicule qui ne m’inspire pas !

SuperBee

Le 06/12/2017 à 10:35

Je suis tellement d’accord ! Soit ils se ressemblent tellement qu’on a du mal à faire la différence entre eux, soit ils tombent dans l’exubérance ce qui est pire. Seuls Land Rover et Jeep, dont c’est le métier depuis toujours, tirent leur épingle du jeu.
Le reste n’est qu’effet de mode temporaire comme les monospaces en leur temps.

Greg

Le 06/12/2017 à 09:11

Bon, ben il ne nous manque plus que le Rolls Royce Cullinan… (désignation non définitive)

Greg

Le 06/12/2017 à 09:30

Lamborghini Urus: fallait pas…

Ruddy

Le 06/12/2017 à 10:23

A vrai dire, il n’a pas grand chose d’impressionnant. Je lui préfère nettement un Toyota CH-R qui a des lignes tout aussi agressives, mais sans en faire des caisses.

Un SUV ne sera jamais une voiture sportive. Dans 60 ans, je doute qu’on voie un Urus, un Levante, ou un Macan au Mans Classic. Loin de dire « c’était mieux avant », il fut un temps ou pour faire une voiture sportive, on travaillait sur l’aérodynamisme et le poids. Aujourd’hui, on gave de turbos des mastodontes de 2 tonnes pour qu’ils puissent passer de 0 à 100 en – de 5 secondes. Pas très efficient. Étonnamment, et sans parler de design, le Bentayga a mieux saisi l’essence du SUV de Luxe en proposant de l’espace, et sans vraiment rechercher un véhicule capable de battre des records sur la boucle nord du Nurburgring.

Reste que, pour moins cher, on peut rouler en Range Rover. Pas original, certes, mais certainement mieux équipé, et plus discret.

Bertrand

Le 25/02/2018 à 12:42

ben , moi je le dis  » c’était mieux avant » et d’ ajouter, « c’est pire maintenant »!
bref, sus au suv!

Math430

Le 06/12/2017 à 10:32

C est pour une clientèle qui aime le racolage en soit.Son style ne fait que répondre aux attentes d une clientèle exubérante et plein aux as,histoire d éblouir son monde.
Après reste à en prendre le volant,au vue de la fiche technique, elle a de quoi mettre pas mal de sportive.
Ensuite,la force de vente de Lambo va tout simplement racoler tout son fichier clientèle,l Urus venant en second véhicule,plus « familial »,avec tout l esprit de ma marque.
Son design reste dans la lignée de la marque.

Flo

Le 06/12/2017 à 11:00

Non c’est cool on dirait qu’il a un Kit Dimma. C’est un youngtimer ! Voila ! Hahaha

Eddy123

Le 06/12/2017 à 13:30

Dans l’ensemble vous êtes dure… c’est une jolie voiture de Footballeurs. … qui ira à merveille avec leurs coupes de cheveux

Heathcliff

Le 06/12/2017 à 13:55

Je n’aime pas les SUV ni les Lamborghini, et là, étonnamment, je trouve le résultat plutôt sympa (je dois être le seul ici). Ils ont évité le côté batracien enflé de la plupart des SUV d’aujourd’hui (Bentley en tête). J’aime beaucoup les lignes fines et tendues. Je trouve cet Urus bien plus équilibré que les caricaturales Veneno et autres Centenario (qui sont pourtant des supercars).

Julien

Le 06/12/2017 à 14:40

Les footballers vont tous en achete: tellement plus pratique pour ramener des filles à l’hotel qu’une ferrari qui n’a que 2 places.

Buggy

Le 06/12/2017 à 22:19

Cher monsieur BR
L’important n’est pas votre opinion sur l’esthétique de cette auto…
L’important, c’est qu’entre une semaine de vacance en famille au soleil et votre liberté d’opinion, vous ayez clairement choisi…
Continuez, vive BR !

Germain

Le 07/12/2017 à 03:12

Perso je déteste les SUV et les Lamborghini, alors là je suis pas déçu

momo

Le 07/12/2017 à 22:55

Incroyable comment le groupe Vw forcent à lancer des Suv ou 4×4 à toutes ses marques autant Vw Audi & Porsche oui pourquoi pas mais Lamborghini Bentley le pire c’est qu’ils se ressemblent tous que ce soit petites marques ou grandes du groupe…

Emmanuel

Le 08/12/2017 à 14:08

Autant je plussoie Paul sur la vulgarité et l’incongruité de cet SUV, autant je le trouve un peu dur sur l’Huracan: elle est certes exubérante mais très équilibrée visuellement.

martin

Le 17/12/2017 à 20:53

Un peu trop viril cette nouvelle Lamborghini, c’est le moins que l’on puisse en dire, en même ce look bodybuildé et ostentatoire ne fait il pas partie de l’adn de la marque? La contatch n’était pas un exemple d’élégance distingué.
Ni même ce modèle plus recent: https://www.google.fr/imgres?imgurl=https%3A%2F%2Fcdn3.regie-agricole.com%2Fulf%2FTNGuide%2FLAMBORGHINI%2520SPARK%2520160.jpg&imgrefurl=https%3A%2F%2Fwww.terre-net.fr%2Fguide-machinisme%2Ffiche-technique-tracteurs-lamborghini-spark-160-vrt-2014%2Ff6287t0&docid=NTD79fu8y5T_7M&tbnid=_30Nkl1-uT0XrM%3A&vet=10ahUKEwiP55nW6JHYAhUJPhQKHbAYCcgQMwhOKAEwAQ..i&w=467&h=378&bih=601&biw=962&q=lamborghini%20tracteur%20&ved=0ahUKEwiP55nW6JHYAhUJPhQKHbAYCcgQMwhOKAEwAQ&iact=mrc&uact=8

Wolfgang

Le 21/12/2017 à 01:19

Faudrait le voir en vrai.
Pour l’instant il me fait surtout penser à du Lexus.
Je pense que c’est une Audi rebadgée.
Si je devais acheter un SUV, je prendrais un Range Vogue d’il y a 10 ans. C’est ce qu’il y a de plus classe et de plus authentique

Did Cactus

Le 22/02/2018 à 22:04

Je n’aime pas, comme tous les SUV, mais c’est bien dans la lignée des Lambo de ces dernières années, rien de choquant.
L’article sur le Bentayga était plus neutre, alors qu’il est aussi laid et tout autant dans la ligne de sa marque.

Laisser un commentaire