Lamborghini Zagato 5-95 : quand le boucher s’offre un taureau

Publié le mardi 27 mai 2014.
Mis à jour le mercredi 20 février 2019.
Retour

J’ai hésité à faire cet article, les photos de la Lamborghini 5-95 Zagato ayant déjà fait le tour du monde avant même que j’ouvre ma boîte mail pour les découvrir. Un rapide tour sur le web me hérisse le poil : tous les articles ou presque sont sur la même trame, celle du communiqué de presse annonçant la présence de ce modèle unique au concours d’élégance de la Villa d’Este.

Et puis j’ai finalement cédé, notamment parce que le commanditaire de cet exemplaire unique dérivé d’une Gallardo LP 570-4 est un authentique passionné de la marque, collectionneur avisé (et pas seulement acheteur compulsif de sportives modernes). Il présentait pour l’édition 2013 de la Villa d’Este une magnifique Lamborghini 350 GTS couleur or du plus bel effet. Spiess est reconnu dans le monde de la collection, et c’était important de préciser qu’il ne s’agissait pas ici d’un caprice d’un prince arabe ou d’un joueur de foot ne sachant plus où placer ses pépettes.

Albert Spiess est l’ancien propriétaire du numéro 1 suisse de la viande de Grison, Spiess-Schiers, situé à Davos. Employant 300 salariés, il fut revendu en 2008 au groupe Orios, offrant au boucher passionné de Taureaux encore plus de moyens pour assouvir son vice.

La mode est au « bespoke », et le monde de l’automobile haut de gamme tire le tapis rouge à ces passionnés richissimes désireux d’acquérir une automobile unique. On se rappelle notamment qu’Eric Clapton s’était fait réalisé une Ferrari unique (lire aussi : Une Ferrari spéciale pour Eric Clapton !). Cette commande spéciale était aussi l’occasion pour la Carrosserie Zagato, fondée en 1909, de fêter dignement son 95ème anniversaire.

Si la mécanique reste inchangée, la carrosserie elle, change du tout au tout, passant des lignes pointues de la Gallardo aux rondeurs classiques d’une Zagato, double bossage du toit compris. Après, comme toujours avec le carrossier italien, on adore ou on déteste. Moi j’ai toujours eu un faible pour Zagato, alors j’ai choisi mon camp, par fidelité surtout. Et vous ?

Articles associés

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire