Lancia Delta HF Futurista by Amos : « make Lancia great again »

Mardi 4 septembre 2018
Retour

Décidément, le « Restomod » est la nouvelle tendance automobile. Singer avait lancé le mouvement chez Porsche, suivi par d’autres (RUF par exemple) tandis qu’en Angleterre, ce sont parfois les marques elles-mêmes qui proposent à leurs clients des restaurations/modernisations à la carte (lire aussi : Jaguar XJ6 « Greatest hits »). En Italie, un certain Eugenio Amos s’est donné pour mission de ressusciter Lancia et son modèle le plus mythique : la Delta, en révélant prochainement sa version Futurista.

Le 21ème siècle est un siècle de nostalgie, et c’est particulièrement vrai dans l’automobile. Que ce soit en grande série (Volkswagen New Beetle, Fiat 500) comme en petite série, le marché du rétro et du restomod explose. Au même moment, le mouvement Youngtimer remettait au goût du jour les automobiles des années 80 ou 90. En outre, le 21ème siècle aura vu la disparition d’un sacré paquet de marques que l’on croyait iconiques et indestructibles (Pontiac, Oldsmobile, Saab, Rover). La dernière en date, Lancia, possède pourtant un palmarès incroyable et un de nombreux Lancistes marqués au fer rouge depuis les victoires en rallye de la marque italienne.

Eugenio Amos est comme beaucoup de ces « jeunes nostalgiques » (il n’a que 32 ans), et il possède une Lancia Delta HF Integrale Evoluzione (lire aussi : Lancia Delta HF 4WD) dans son garage, au milieu d’autres voitures spectaculaires (une Ferrari F40 vert anglais, une Mercedes-Benz CLK GTR, entre autres babioles). Mais contrairement à vous ou moi, il a les moyens ! Sa famille fut longtemps propriétaire de la marque d’outillage USAG, l’équivalent de FACOM de l’autre côté des Alpes. Etre héritier donne les moyens de ses ambitions, et après avoir été collectionneur, mais aussi pilote (il fit sensation récemment au Paris-Dakar au volant d’un buggy), Eugenio Amos s’est mis en tête de faire revivre un peu du mythe Lancia avec sa vision moderniste de la mythique Delta sous le nom de Lancia Delta Futurista.

« Genio », comme on l’appelle, a donc créé Amos Automobili SpA, à Varese, et lancé son projet. Avec l’aide de BorromeodeSilva (Design), Autotecnica Motori (pour le moteur) et Podium Advanced Technologies (pour la production) mais aussi une tripotée de fournisseurs exclusivement italien, il nous a donc concocté une Delta modernisée particulièrement réussie. Esthétiquement, elle conserve la silhouette d’une Delta Classique, mais de subtiles modifications viennent remettre au goût du jour ce classique automobile signé Giugiaro.

Ce qui frappe le plus, au premier coup d’œil, c’est qu’il s’agit d’une 3 portes. Pourtant, Amos Automobili se sert d’une base de Delta HF Integrale 16V, mais la carrosserie est totalement démontée pour laisser place à une nouvelle, plus légère, en fibre de carbone. Pourquoi prendre une base de 16V ? Aux yeux d’Amos, les versions Evo sont trop rares, et doivent rester dans leur configuration d’origine. L’autre détail frappant de la voiture : sa face avant qui, tout en restant dans l’esprit de la Delta, reprend un trait stylistique de la Beta Monte Carlo (lire aussi : Lancia Beta Monte Carlo) : l’entourage noir des phares, en plastique sur la première, en carbone sur la seconde ; une association très « Lancia » qui marche parfaitement sur la Delta.

Si la base est une 16V, la carrosserie reprend, elle, les extensions d’ailes si typiques des Evo, ainsi que le capot moteur bombé et strié d’ouïes d’aération. Sous ce capot, on retrouve le 4 cylindres de la 16V, mais doté d’un plus gros turbo, d’une admission revisitée et d’une nouvelle ligne d’échappement. Ainsi, la voiture passe de 200 à plus de 300 chevaux : le chiffre de 350 est même évoqué, mais les spécifications moteurs ne sont pas encore fixées. La voiture conserve sa transmission intégrale, mais la suspension a été totalement revisitée, avec (seule concession à la modernité) une hauteur de caisse réglable via une appli smartphone (!). A l’intérieur, le tableau de bord a été retravaillé (avec des rajouts de carbone) tout en restant très « années 80 ». Les sièges ont été aussi revisités.

Ce qui ressort de cette nouvelle Delta HF Integrale, c’est sa sobriété ! Contrairement à d’autres, Amos a su rester fidèle à l’origine, n’apportant que de légères touches de modernité qui rendent cette Futurista particulièrement désirable. Le prix n’est pas encore fixé, mais gageons qu’il ne sera pas à la portée de tous, tandis que la production sera limitée à 15 exemplaires (il faut 3 à 4 mois pour construire chaque voiture). La voiture sera officiellement présentée à Bâle du 6 au 9 septembre.

Galerie d'images

Voir toute la galerie

Vous recherchez ou vendez

une auto de collection

Concours

CLASSIC & SPORTS CAR


Tentez de gagner un reportage sur vous et elle dans notre magazine partenaire
Classic & Sports Car France.

Contenu alimenté par

Articles associés

18 commentaires

Choco

Le 04/09/2018 à 10:47

Je ne sais pas si c’est cette couleur verte limite kaki ou nostalgie des Delta survolant les rallyes mais j’aime beaucoup !

Eddy123

Le 04/09/2018 à 12:11

humm.. Les photos dans la pénombre. .. A voir. .

LordJim

Le 04/09/2018 à 12:38

Pourquoi ne suis-je pas héritier ?

troisetdeuxquatre

Le 04/09/2018 à 12:50

Question que vont se poser à peu près tous les lecteurs de BR qui lisent cet article… Sniff…

troisetdeuxquatre

Le 04/09/2018 à 12:48

Le cocktail « respect du modèle d’origine » et « améliorations discrètes » est détonant.
C’est juste magnifique (malgré ce Vert un peu spécial auquel le Lanciste que je suis n’est pas habitué…) Il me tardait que quelqu’un se penche sur ce modèle hautement mythique en « Restomod »… Résultat convaincant !!!
Je l’ajouterais bien aux Lancia Delta, Thema et Phedra qu’il y a dans mon garage, mais celle-là ne me sera jamais accessible……………………..

Whealer

Le 05/09/2018 à 20:18

Le Verde York fait partie des coloris les plus rares sur une Evo.

Troisetdeuxquatre

Le 05/09/2018 à 21:12

Vrai… Ce qui en fait un bijou par son paradoxe : je suis très rouge pour les sportives, mais le Verde York sur une Delta, c’est la classe sur la furie. Chef d’œuvre.

Germain

Le 04/09/2018 à 16:34

Ils ont essayé de magnifier la ligne d’un modèle qui ne brillait pas vraiment par son coup de crayon m, je verrais mieux une «restomod » sur Alfetta GTV

Troisetdeuxquatre

Le 04/09/2018 à 23:16

Coup de crayon génial qui ne se fondait pas dans la masse ! Et dans la version intégrale avec ses ailes de Musclor !!! Quand j’en croise une, c’est toujours une émotion de petit garçon des 80’s…
Je ne suis sûrement pas objectif mais cette voiture est… magnifique !

Rayan

Le 04/09/2018 à 21:17

Et ayons une pensée émue pour Lancia qui est « là haut » avec Rover , Simca, Saab etc

salva

Le 04/09/2018 à 23:01

Sacrifier un exemplaire original pour cette bouse ? Et il se dit passionné ?????

Eddy123

Le 05/09/2018 à 10:41

bi €n €vid€m€nt qu’ il$ $ont pa$$ionn€$…..

troisetdeuxquatre

Le 05/09/2018 à 10:57

C’est étrange que sur un modèle « populaire » on descende en flamme le propriétaire-re-constructeur, et que sur des modèles élitistes (911, Jaguar E-Type…) on s’extasie. Vous m’expliquez ?
Vous reprochez à Mr Amos de faire revivre un modèle qui le passionne, vous reprochez aux futurs propriétaires un mauvais goût de nouveaux riches parvenus, ou peut-être reprochez-vous de prolonger la vie d’un modèle dont le design ne vous convient pas ?
Je ne comprends pas là…

Eddy123

Le 05/09/2018 à 18:44

Je ne m’extasie sur rien et ne descend personne… relisez moi!

De plus si vous aviez pris la peine de lire les commentaires et quel que soit le modèle. .. il y a des pour et des contres…

Troisetdeuxquatre

Le 05/09/2018 à 21:03

Vous ne descendez certes personne, mais je cite : « Bi€n €vid€Mm€nt… » etc… : vous n’êtes pas hyper soft non plus en soupçonnant Mr Amos de ne réaliser ce modèle par pur appât du gain…
Mais je suis peut-être naïf. Mon côté… lanciste passionné peut-être !

Eddy123

Le 06/09/2018 à 09:28

ben! je ne pense pas qu’il modifie 15 véhicules identique seulement pour agrémenter sont seul parc automobile…
Il y a rien de mal à gagner sa vie… si en plus on y joint la passion…..
Je ne faisais que répondre à « Salva »…

Seb

Le 05/09/2018 à 20:11

La Delta HF Integrale 16V n’est pas non plus d’une rareté absolue, on parle de presque 13 000 exemplaires. 15 exemplaires customisés ça fait à peine 0,1%, on est loin du « sacrifice.

Et puis comme il rajoute les ailes des EVO, perso ça me va. Ça me ravie même

Laisser un commentaire