Overfinch : découverte dans les rues de Londres

Publié le mardi 4 mars 2014.
Mis à jour le mardi 20 août 2019.
Retour

Londres, janvier 2014. Dans les rues, Aston Martin, Bentley, Lotus et même McLaren pullulent… J’en prends plein les mirettes. Je profite aussi de mon séjour londonien pour me rendre en pèlerinage à l’angle de Holland Road et de Kensington High Street, devant l’unique concession de la vénérable marque Bristol. Sûr de ma culture automobile, je regarde, sans jamais être surpris.

Pourtant, au détour d’une rue à Chelsea, mon œil aiguisé est attiré par la silhouette d’un Land Rover Evoque. Land Rover ? Erreur, car sur le capot, en lettre capitale, s’étale le nom de la bête : Overfinch.

 

Je dois avouer que la découverte de ces quelques lettres sur un capot fût un véritable camouflet pour moi : comment avais-je pu n’avoir jamais eu vent d’Overfinch, dont la création remonte tout de même à 1975, à Leeds pour être précis ? Hors de question de rester inculte plus longtemps, et voici le résultat de mes recherches :

 

Ce que je subodorais à la vue de cet Evoque, le net me le confirma : la réputation d’Overfinch ne fut pas toujours fantastique, la faute aux footballeurs (Waynes Rooney en tête) qui s’entichèrent des réalisations de la marque. Pourtant, malgré quelques modèles de mauvais goût (aux jantes XXL chromées et démesurées), Overfinch n’est pas un « tuner ». Au contraire, la marque a notamment noué un partenariat avec la marque de luxe Holland & Holland pour produire une série ultra luxueuse du Range Rover.

13329346822

Une petite recherche d’images sur Google vous montrera que la limite entre le luxe, la personnalisation (Bespoke in english) et le mauvais goût est parfois ténue, mais il est difficile de ne pas apprécier la qualité du travail d’Overfinch sur les modèles Land Rover. Les modifications se limitent à la carrosserie et à l’intérieur, sans modifications moteur.

 

La marque a frôlé la faillite en 2011, mais semble se redresser, annonçant l’ouverture d’un show room dans le centre de Londres prochainement. Tous les modèles Land Rover sont personnalisables (de l’Evoque au Range, en passant par le Defender), à des tarifs indécents.

http://www.overfinch.com/

Articles associés

3 commentaires

benjouy

Le 05/12/2014 à 11:29

L’extérieur est plus sobre que les conducteurs…

gtman

Le 20/03/2016 à 20:57

A une époque la marque proposait des conversions de Range avec des blocs Chevrolet 5,7l.

Suisse

Le 06/07/2018 à 15:21

Il y a une vingtaine d’années, lorsque les Range Rover se contentaient du vénérable V8 tout alu d’origine Buick, Overfinch s’occupait aussi de la motorisation. Avec le 57S, un Rangé Classic doté du V8 « small block » 5.7l de la Corvette contemporaine, puis le 63S, un P38 doté du moteur de la Corvette passe à 6.3l.

Bien entendu, châssis, roues et freins étaient revus en conséquence. Et le 63S était même doté de phares au Xénon.

Laisser un commentaire