LTC TX4 : Le retour du Black Cab

Samedi 8 mars 2014
Retour

Londres a des symboles: Big Ben, la Tour de Londres, Buckingham Palace, Trafalgar Square, mais aussi ses bus à Impériale, et ses taxis noirs, les fameux « Black cabs ». Depuis 1948, sous différentes marques (Austin, Carbodies, London Taxi International puis London Taxi Company), le fameux taxi londonien est fabriqué à Coventry (fief de Jaguar).

Le FX4, qui datait de 1948, fut fabriqué à Coventry jusque dans les années 80 !
Le FX4, qui dérive du FX3 de 1948, fut fabriqué à Coventry jusque dans les années 80 !

Outre leur look, les Black cabs (du FX3 de 1948 jusqu’au TX4 actuellement en production) ont en commun la séparation vitrée entre chauffeur et client, l’espace à bord, l’accessibilité (les TX4 actuels permettent facilement l’accès aux fauteuils roulants), ainsi qu’un rayon de braquage impressionnant qui permet à ces taxis de faire demi-tour dans une rue londonienne en une seule manœuvre.

le TX1, lancé dans les années 90, inaugurait les « nouveaux » Black cabs !

La Grande Bretagne est le seul pays possédant une marque automobile totalement dédiée aux Taxis depuis que Checker a disparu (lire aussi: Checker). Il y eut même un temps un concurrent sérieux, MetroCab, entre 1989 et 2006, mais le marché n’était pas assez large pour deux constructeurs. La London Taxi Company (son nom depuis 2010), par le jeu des rachats successifs, est une filiale de Manganese Bronze Holding, dont le chinois Geely prit 20 % des parts en 2006. L’objectif de Geely (aussi propriétaire Volvo) était de créer une joint-venture en Chine, à Shangai, afin de produire le fameux taxi à destination du marché chinois. L’usine produit son premier TX4 dans l’Empire du milieu en 2009.

Metrocab tenta de concurrencer London Taxi, sans succès !
Metrocab (au début affiliée à Reliant) tenta de concurrencer London Taxi, sans succès !

Bon an mal an, LTC produit 2000 black cabs par an à Coventry, les deux tiers étant destinés à Londres, par l’intermédiaire du concessionnaire d’Islington. LTC produit pour la Grande Bretagne, et Shangai pour la Chine et l’exportation. Sa position dominante sur le marché du taxi est malgré tout ébranlée par l’arrivée de concurrent moins « spécifiques », notamment les vans comme le Mercedes Vito.

Le TX2 pris la relève dans les années 2000 !

En octobre 2012, l’entreprise dépose le bilan, et licencie une bonne partie de son personnel. Et miracle, en février 2013, Geely rachète LTC pour 11,4 millions £. La production repart en septembre 2013, tandis que le constructeur chinois assure vouloir investir 150 millions de £ sur les 5 ans à venir. Il faut dire que le marché du taxi commence à intéresser beaucoup de monde, comme Nissan qui a présenté en janvier 2014 sa version du black cab londonien.

Le TX4, actuellement en production en attendant le TX5 hybride !

Un TX5 hybride est mis à l’étude, et Geely s’active pour développer les marchés d’exportation. En octobre 2013, 92 TX4 repeints en blancs (des véhicules de pré-production, mis à aux normes et adaptés aux hautes chaleurs) sont livrés à la municipalité de Perth, en Australie, pour une période test. LTC est à nouveau d’attaque, et est bien décidé à conquérir le monde.

Enfin, Geely compte bien se servir de LTC pour son propre compte. En effet, une petite exploration du site internet du constructeur britannique délivre une information intéressante : LTC sera la tête de pont britannique pour la distribution des modèles Geely en Grande Bretagne, qui annonce que « Geely vehicules will been soon available for purchase in the UK ».

http://www.london-taxis.co.uk/index.jsp

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire