Les drôles de Lamborghini LM002 de Salvatore Diomante !

Publié le vendredi 31 octobre 2014.
Mis à jour le jeudi 4 avril 2019.
Retour

Des années 60 aux années 90, l’Italie a regorgé de petits artisans, carrossiers ou designers, ce qui confère toute sa singularité à l’automobile italienne malgré la tentaculaire expansion de la Fiat. Salvatore Diomante fait partie de ceux qui oeuvrèrent au développement du patrimoine automobile italien.

Dans les années 60, après s’être forgé une expérience chez CAREL, Diomante monte la société Carbondio et se met à fournir les carrosseries pour la marque Bizzarrini, qu’il finit par rejoindre avec ses salariés. Mais Bizzarrini fait faillite, et Diomante monte sa nouvel société, Auto Officina, qui se spécialisera dans l’entretien et les travaux de carrosserie des Bizzarrini. Il racheta d’ailleurs tous les outillages de l’usine et devient de facto capable de construire de A à Z une Bizzarrini.

Mais ce n’est pas cette partie de son histoire qui m’intéresse, mais plutôt ses tentatives de carrosserie « modernes ». En 1976, Diomante réalise une version limousine de la Fiat 131, appelée SD131. Cette première réalisation lui fait comprendre qu’il y a une niche à prendre dans les versions limousines, ou dans les réalisations spéciales pour de riches commanditaires. Ainsi, il réalisera pour le Sultan de Brunei une Rolls Royce Silver Spirit en version limousine en 1982, puis proposera une version rallongée de la Maserati Quattroporte III.

Cette première collaboration avec le Sultan de Brunei en amènera une deuxième qui nous intéresse plus particulièrement. Pour ce richissime souverain amateur de voitures, rouler en Lamborghini LM002 n’est pas assez exclusif (lire aussi : Lamborghini LM002). Et puis il n’a que 4 places. Pas assez pour le Sultant qui demande à Diomante de lui réaliser en 1986 une version appelée « Estate » : en fait un break sur la base de la LM 002, mais bien plus long, et doté de tous les équipements de confort dans un véritable petit salon à l’arrière.

Le Sultan de Brunei semble avoir une soif particulière de break (il ira même jusqu’à commander des versions break de Ferrari 456, nous en reparlerons), mais aussi pour les véhicules hors du commun. Quand on a de l’argent à ne plus savoir qu’en faire, tout est possible. Pour assouvir sa passion de la chasse au faucon, il demande à Diomante de lui réaliser un autre LM 002 spécifique !

Ce LM 002 un peu spécial dispose d’un siège façon « monte escalier » Stannah permettant d’être en hauteur et de pouvoir récupérer le Faucon. Diomante se distinguera aussi en réalisant les 8 prototypes de la De Tomaso Bigua qui deviendra ensuite la Qvale Mangusta (lire aussi : Qvale Mangusta). Si vous désirez une Lambo LM 002 un peu spéciale, il faudra aller l’acheter à Brunei. Pas sûr que vous l’obtiendrez même si le Sultan a tendance à revendre des pans entiers de sa collection.

Lire aussi: Lambocars

 

Articles associés

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire