Les voitures d’aujourd’hui seront les youngtimers de demain, ne l’oublions pas !

Publié le samedi 17 octobre 2015.
Mis à jour le lundi 8 juillet 2019.
Retour

J’ai encore le Volvo XC90 pour quelques jours, ce n’est donc pas aujourd’hui que je vais en faire un petit compte rendu. Pourtant, à force de mettre quelques photos sur la page Facebook, de discuter avec les uns et les autres sur le design Volvo d’hier et d’aujourd’hui, se pose pour moi la question de la nostalgie.

265 01

En présentant des photos de Volvo depuis 40 ans, l’idée était pour moi d’évaluer rapidement (et pas scientifiquement) l’évolution du design de la marque. Entre la 145 et le XC90, rien de commun, et pourtant, si l’on met un certain nombre de modèles Volvo (265, 780, 960, 850, S80, XC90 mkI puis mkII), il existe une certaine filiation, intéressante en fait ! D’ailleurs, à bien y regarder, la calandre du nouvel XC90 s’approche de celle de la 245 vous ne trouvez pas ?

740 01

Plus largement se pose la question de la nostalgie… Beaucoup de lecteurs m’ont signalé que « c’était mieux avant », et si vous me lisez régulièrement, vous savez qu’effectivement, je garde une tendresse particulière pour les voitures de mon enfance, tandis que je regarde plus cliniquement les nouveaux modèles. Mais si l’on se mettait pour une fois dans une autre position, celle d’un enfant d’aujourd’hui.

960 01

Grâce à Boîtier Rouge, mes enfants ont l’occasion de monter dans pas mal de voitures. S’il est acquis que ma Saab 9-5 les marquera plus sûrement que toutes les autres (lire aussi : Saab 9-5 Griffin), ou bien la Jaguar 240 de leur oncle (lire aussi : Jaguar 240), ils apprécient de pouvoir monter dans plein de bagnoles différentes. Pour eux, la nostalgie, se sera sans doute ces bagnoles modernes que l’on dénigre aujourd’hui, nous les quadragénaires ne jurant que par le vintage de notre enfance !

volvo_850_t5-r

Sans doute que mon fils, s’il prend la relève de son père, écrira dans 20 ou 30 ans dans Boîtier Rouge ses premiers émois en Volvo XC90, en Citroën C4 Cactus ou que sait-je encore ? Il regardera avec affection ces voitures à l’électronique antédiluvienne, et trouvera les bagnoles modernes de son temps comme des trucs bien compliqués : « c’était mieux avant dira-t-il peut-être.

S80 01

Sans doute trouvera-t-il les voitures que j’aime aujourd’hui trop anciennes pour lui, comme pour moi celles d’avant-guerre ! Ainsi va la vie ! De tout façon, nous sommes condamnés à être le vieux con de quelqu’un, et le jeune con d’un autre. Jamais content, anti-moderne, mais en oubliant souvent que sans nouvelles, pas d’anciennes hein !

XC90 01

Vous êtes-vous un jour demandé ce qu’il se passerait si chacun se rabattait sur une ancienne ou une young, délaissant le marché du neuf ? L’industrie automobile s’effondrerait, et nous resterions comme à Cuba, coincés dans une époque et obligé de réparer comme dans un « Jour sans fin » nos bagnoles pour qu’elles continuent à rouler.

XC90 01

Voilà pourquoi mes amis, en vérité je vous le dit, pas de boogie woogie avant vos prières du soir , ne soyons pas trop sectaires, ni trop péremptoires, et encore moins définitifs ! Regardons les nouveaux modèles avec nos yeux d’enfants, présentons les aux nôtres, afin qu’eux aussi puissent être nostalgiques un jour ! Amen !

 

Articles associés

27 commentaires

Nicolas

Le 17/10/2015 à 13:12

Complètement d’accord avec vous sur la nostalgie. Beaucoup moins sur la capacité des voitures jetables d’aujourd’hui à devenir un jour des youngtimers, ne serait ce qu’au regard du manque de fiabilité et du coût de l’électronique embarquée…

Paul

Le 17/10/2015 à 13:27

Les voitures d’antan souffraient de la rouilles par exemple (celles des 70’s ont été tuées par cette plaie hein 😉 )

Graber

Le 17/10/2015 à 13:36

Tout à fait d’accord, il y aura un grand souci au niveau de l’électronique.

Henri Graber

Le 17/10/2015 à 13:44

Il n’y a rien de plus écologique que de rouler au quotidien en youngtimer. Lorsque l’on nous aura fourni un bilan écologique sérieux ainsi que des comparatifs circonstanciés et mesurés sur le bilan énergétique de construction des véhicules présents et passés, on pourra discuter. De plus l’entretien et les réparations de ma Saab de 20 ans sauve des heures de travail au niveau local.

Paul

Le 17/10/2015 à 13:47

Il ne s’agit pas de porter un jugement technologique, ni de faire un bilan comptable, mais de ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain, et de ne pas oublier que les anciens disaient la même chose de nos bagnoles chéries de années 70 et 80, critiquant ceci ou cela, le plastoque, le turbo etc etc ! Remettons les choses en perspective plutôt qu’opposer les unes aux autres !

Andre

Le 17/10/2015 à 13:27

Oui je suis d accord mais citez mi un voiture qui as fais aujourd’hui autant d émoi que par exemple la r5 turbo
A part les marque prestigieuse
Une voiture qui etait fiable et solide les modeles n on plus rien de comparable au ancien elle est la la deception
Au plaisir de vous lire

Paul

Le 17/10/2015 à 13:29

n’idéalisons pas… certains jeunes d’aujourd’hui auront rêvé peut-être d’une Mégane RS comme nous d’une R5 Turbo… c’est une question de prisme, et d’uchronie: nous ne savons pas aujourd’hui ce qui marquera défintivement nos enfants !

Julien

Le 17/10/2015 à 14:27

Salut les amis. Je suis la relève de demain. Le petit jeune qui peut ne pas toujours comprendre la nostalgie que vous avez pour ces ancêtre quoi que comme beaucoup de jeune aujourd’hui j’aime me tourner vers ces vieille voiture pour plusieurs critère.

Déjà ces des voitures qui ont fait leur temps et du coup, on sait ce que ça vaux en termes de puissance, d’agrément de conduite ou encore de fiabilité je roule par exemple en safrane 2.2dt de 1999 alors que je n’ai que 21 ans. Beaucoup de mes amis me disent que ces vieux et moche.
Mais une fois à l’intérieur et après avoir essayé la voiture. Tous aimes mais aucun ne l’acheterais car oui, ces trop vieux.

Mon rêve à moi ces une Bmw, vous voyez le model e46 avec plein d’électronique que seul les gens un peut fortunée et ce souciant de l’image que pouvais apporter leur véhicule dans le début des années 2000 acheté. Quand ce model est sortis j’avais 6 ans. Et maintenant je le veux. En version cabriolet avec le plus d’option possible (surtout les utiles au quotidiens) et en finition individual si possible.

Bon après je peut ne pas être tres objectif sur ce point car je suis passionné par Bmw et surtout par le série 3 mais oui ces vrai je trouve que la Bmw e30 qui a connue de beau jours commence à vraiment ce faire vieille comme la e36 mais qui reste quand même plus moderne (et qui est un model que j’adore et sûrement le model vers le quel je vais me tourner très prochainement en version 2l8).

Donc oui les jeunes ne vous comprennent pas tous avec vos « vieux tacos » mais nous aussi on rêve d’avoir certaine voiture. Les critères ne sont certainement pas les mêmes que les vôtres mais pour nous on dira à nos enfants qu’on voudrais avoir ce model qui a pris un côte car ces une icône de nôtres jeunesse et aussi le model qu’on a toujours rêver de posséder.

Pierre

Le 17/10/2015 à 14:55

Julien,
Ta réaction est le parfait exemple pour cet article. Tu parles de véhicules qui sont modernes pour moi, et pourtant je n’ai que 10 ans de plus, j’ai grandi au milieu des youngtimers. j’ai un fort attachement pour elles car elles sont l’image de mon enfance.
Il ne tient qu’aux plus vieux de comprendre que nous avons tous vécu des époques différentes et que ce qui compte ce n’est pas le modèle mais la passion !

Pierre

Le 17/10/2015 à 14:38

Merci pour cet article qui remet les choses dans leur contexte Paul. N’oublions jamais que nous sommes toujours impactés par le prisme de notre vécu, qui fera que chacun sera plus ou moins attiré par tel ou tel type de voiture. A partir de là, tant qu’on accepte les évolutions du monde moderne, on doit comprendre que l’automobile est un reflet de ces évolutions.
Refuser l’électronique dans une voiture moderne, c’est refuser un monde d’ordinateurs, de passer un appel sans passer par l’opératrice… Bref vivre dans un autre temps, il n’y a pas de mal à ça, chacun fait ce qui lui plait.
Dernier point, les gens qui s’achètent une ancienne, pour beaucoup, vont s’acheter une voiture pour laquelle ils ont un lien affectif : la voiture de leur parents, la voiture avec laquelle ils ont appris à conduire, la première voiture qu’ils ont pu se payer à l’époque etc. Ainsi une personne de 40 ans sera plus attirée par des voitures des années 70-80, alors qu’un trentenaire sera plus attiré par les années 80-90, logique donc que les jeunes générations soient plus attirées par des modèles plus récents, a l’image de leur jeunesse.
Ce titre est des plus pertinents mon bon ami ! Et j’apprécie cette approche culturelle de l’automobile, qui offre un regard toujours emprunt d’un certain recul par rapport à son propre ressenti.

Paul

Le 17/10/2015 à 14:44

Merci Pierre, je n’en attendais pas moins de toi ! Et si on peut se moquer de la fiabilité et de l’electronique d’aujourd’hui, n’oublions pas les plastocs merdiques, l’électronique hésitante, l’électricité récalcitrante, la rouille galopante et la fiabilité toute relative des youngs ou jeunes anciennes que nous aimons pourtant par dessus tout… Les gens ont la mémoire courte parfois ahahahah

Pierre

Le 17/10/2015 à 15:20

Ah ça… Mais c’est naturel chez l’être humain, on retient mieux le bon que le mauvais !

Nicolas

Le 17/10/2015 à 16:33

On est bien d’accord, les youngtimers ne sont pas exemptes de défaut (certains les aiment même précisément pour ça!) mais ce sont des véhicules dont on peut s’occuper seul de l’entretien courant. Pas besoin d’une malette et d’un bac+6 en électronique pour s’en dépatouiller dans la plupart des cas. Comment feront demain ces futurs passionnés des modernes d’aujourd’hui pour entretenir leurs voitures eux mêmes? Trouvera t on encore toutes les pièces/puces électroniques? Quel en sera leur coût? Les imprimantes 3D nous permettront-elles de contourner ces problèmes?

Paul

Le 17/10/2015 à 16:51

L’imprimante 3D comme tu le souligne est aussi pleine de promesses !

Pierre

Le 17/10/2015 à 16:56

Étant possesseur de moderne en plus de youngtimers, honnêtement, ce n’est pas la catastrophe, un lecteur obd II ne coûte pas cher, puisque c’est une norme commune. Les programmes permettant d’agir ne coûtent pas non plus un prix faramineux.
Quant aux pièces électroniques je préfère une moderne a une ancienne, le remplacement coûte moins cher et la disponibilité est supérieure car les volumes sont plus importants aussi.
Dernier point, l’électronique offre un avantage énorme par rapport à la régulation mécanique, on peut prendre une gestion standard et l’adapter à sa propre voiture moyennant programmation, et ce même avec du matériel plus moderne.
Il ne tient qu’à nous d’apprendre ces nouveaux outils. On a bien su s’adapter à internet et à l’email, on peut tout autant le faire à l’électronique…

Eddy123

Le 18/10/2015 à 08:37

Oui mais attention, dans 10 ans esce que les ordinateurs pourrons toujours etre compatible?
Exemple ma Le Baron de 86, la valise diagnostic et introuvable….

luc todesco

Le 17/10/2015 à 16:43

Et bien pour une fois je ne suis pas tout a fait d’accord.
Ce qui fait que nous avons des youngtimers, c’est que ce sont surtout les dernières générations de voitures durables.
Prenons un exemple, la Citroen cactus, autant il est certain qu’il en restera dans 20 ans, mais combien rouleront encore avec tout leur équipement électronique d’origine ? Et je ne parle même pas des pièces de rechange qui seront peut-être encore moins nombreuses que ce que nous connaissons dans les piètres réseaux des constructeurs aujourd’hui.
Et sans compter sur des normes antipollution qui deviendront forcément rétroactives un jour pour dépolluer les parcs et faire vendre encore + de neuf!

Paul

Le 17/10/2015 à 16:50

Comme soulevé par Nicolas, l’imprimante 3D et ce genre de prouesses technologiques laissent entrevoir la refabrication bien plus facilement qu’avant ! Enfin j’anticipe, nul ne sait vraiment quel sera le futur, mais j’ai du mal à imaginer qu’un passionné de voiture ne s’intéresse pas aussi au présent et au futur…

Pierre

Le 17/10/2015 à 17:03

Les normes, du point de vue juridique, ne peuvent être rétroactives. Le seul souci qui peut apparaître, ce sont les restrictions de circulation dans les grandes villes, mais soyons cohérents un instant, il y a tellement peu de place dans les grandes villes que je vois peu de possesseurs d’anciennes, qui de manière générale ont une moderne en parallèle pour l’usage quotidien, y résider, puisqu’il n’y a pas de place, sauf pour quelques personnes plus fortunées, qui je pense pourront s’accommoder d’une taxe de résidence…
N’oublions pas également que la « dépollution » du parc concerne l’automobile ancienne d’assez loin, puisque cela reste une quantité marginale (en volume pur)

luc

Le 18/10/2015 à 01:21

Oui c’est certain, pour moi le phénomène Youngtimers n’est rien d’autre que de la nostalgie de ce qui se trouve 20 ans derrière nous, quelle que soit l’époque.

Kevin

Le 18/10/2015 à 10:50

J’ai 24 ans, et un facteur qui a beaucoup joué dans ma passion, c’est les jeux vidéos. Comme le circuit 24 ou scalextric ont pu jouer pour la génération d’avant. Je sais qu’une partie de ma passion pour l’automobile, et plus particulièrement des voitures japonaise vient du jeu que mes parents m’ont offert quand j’avais 6 ou 7 ans, vers 97/98. Je parle de Gran Turismo qui fut une révolution. Il m’a surtout permis de découvrir nombre de voitures inconnues ou méprisées chez nous et de leur trouver du charme. Aujourd’hui je roule en Accord Type R et Accord coupé V6. Les sportives japonaises des années 90 me font rêver, aussi bien pour leur gadgets, 4 roues directrices sur les Prelude ou autre Nissan Skyline, 3000 Gt, leur ligne et moteur comme la Rx7 et surtout leur rareté chez nous. Pourtant qui aurait cru que ces voitures deviendraient mythiques pour certain à leur sortie? Ces chinoiseries décriées par les journalistes et jugée bien trop chères par rapport aux européennes (pas aidée par les quotas douaniers).

Juste pour finir pour les détracteurs de l’électronique, j’ai grandi avec, et autant je me débrouille très bien avec les pannes de nos modèles actuels, le multiplexage et le diagnostic de problèmes, et leur réparation, autant je suis incapable de régler un carbu, même si j’aimerais apprendre. Je pense que les voitures actuelles, dans 20 ans elle rouleront bien, on disait la même chose des compteurs digitaux, et aujourd’hui la plupart marchent encore très bien.

poum

Le 18/10/2015 à 21:35

Pour avoir conduit pas mal de voitures récentes, le gros reproche que je ferais aux modernes est un caractère totalement lisse et interchangeable.

Le progrès technique est objectivement appréciable pour la sécurité … au détriment du plaisir.

J’ai eu quelques vieilles briques (avec un penchant prononcé pour les 740/940 bloc rouge tic) je continue aujourd’hui de prendre beaucoup de plaisir en honda civic gt ’87.

Ces youngtimers, au delà de la nostalgie, nécessitent un certain investissement de la part du conducteur pour en découvrir le potentiel et cerner leur caractère.

Perso, le plaisir de conduire ne consiste pas à rouler vite dans une voiture surchargée d’aides à la conduite avec des pneus de testarrossa et l’option châssis « sport » (terme pompeux pour justifier des suspensions plus dures que la version société), mais plutôt à découvrir la machine et à ressentir le travail de la mécanique sur la route.

Bref, une bagnole qui s’adapte au conducteur est d’un ennui profond …

Pierre

Le 18/10/2015 à 21:55

Il faut bien reconnaitre que le tempérament de beaucoup de voitures est bien plus lisse aujourd’hui qu’il ne l’était hier, mais de quoi parlons-nous ? De la voiture de monsieur tout le monde ? Dans ce cas, je dirais tant mieux, la majorité des utilisateurs n’est pas forcément passionnée de voiture, et une voiture au comportement neutre est on ne peut plus rassurante, et plus on est serein au volant, moins on risque de commettre un impair en situation critique.
Pour les sportives, les philosophies varient en fonction de chaque constructeur, ils développent leurs voitures en fonction de leur clientèle, et beaucoup de gens cherchent une voiture qui va vite, peu importe le plaisir ressenti, sinon l’argument du chrono sur le Nurburgring n’aurait pas la valeur qu’il a aujourd’hui. Mais si l’on se penche un peu du coté des japonais, ils sont portés vers ce « retour aux sources », une voiture bien née, loin d’être aussi puissante que certaines dans la même catégorie, mais une superbe interface conducteur/route.
Même si je te rejoins sur le fait qu’il faut s’adapter à sa voiture, plutôt que l’inverse, ce n’est pas donné à tout le monde, et les voitures modernes offrent une certaine « égalité des chances » (c’est tellement à la mode en ce moment) aux personnes moins à l’aise.

poum

Le 18/10/2015 à 22:29

Tu as raison pour la perception du conducteur lambda, nous sommes en effet entre passionnés.
J’ai aussi l’impression que trop de neutralité a tendance à émousser le sens de l’anticipation … du coup le risque s’accroit pour les autres usagers quand Monsieur tout-le-monde sent qu’il peut arsouiller en sécurité.

Pierre

Le 18/10/2015 à 22:49

Ce n’est pas faux non plus, mais le problème ne vient pas du fait que monsieur tout le monde arsouille, même des pilotes chevronnés commettent des erreurs. Je vais peut-être sembler pète-sec, mais la voie publique n’est pas faite pour arsouiller. Etant jeune (et con, comme disais Saez) permis, je l’ai fait comme beaucoup de jeunes conducteurs, mais, soyons honnêtes un instant, la densité de circulation est telle maintenant que c’est se mettre en danger et surtout mettre en danger les autres. De plus, les routes ne sont jamais dans un état parfait, du coup on est jamais a l’abri d’une irrégularité qui peut déséquilibrer la voiture, aussi affûtée soit-elle.
Je préfère largement faire un petit saut sur une autoroute allemande pour piquer une pointe avec ma RX-8 ou surtout me payer une journée de roulage sur circuit (tant avec elle qu’avec ma youngtimer), où je donne tout, voire je me fais peur de temps en temps, et où la voiture peut s’exprimer librement, sans risquer de croiser quelqu’un en face ou de percuter une famille dans son monospace. Et paradoxalement, ça m’a rendu beaucoup plus calme sur la route, car je sais ce que nous valons ma voiture et moi, et je n’ai pas besoin de le démontrer au kéké qui veut flatter son ego en ligne droite. Après cela reste mon opinion.

professeur tournesol

Le 26/10/2015 à 10:19

pour moi, l’engouement des yougtimers, vient plutôt de l’aspect économique de ces voitures. Ca se répare facilement, et çà se trouve à prix bas. …. tout en ayant un e « guele » plus sympa qu’une Dacia ou Clio , donc les nouveaux permis en sont friands de meme que nombre de personnes plus mûres au vu des salaires de misère d’aujourd’hui.
Dans les années 70/80 on achetait à nos 18 ans une 4 L , 2 CV. , 850 ou une Escort qu’on trouvait à vil prix et qu’on pouvait reparer en allant puiser des pièces dans les casses auto.

Rares sont les youngtimers qui ont un « quelque chose » qui attirent par leur concept, et leur allure (Mini, Coupés 80’s, BMW, Alfa…..) et là les prix ne sont plus si doux et s’elèvent vite.! On trouve là des youngtimeristes par passion ce qui est différent, car eux sont préts à y mettre le prix (achat et entretien) , prix proche souvent d’un modèle actuel si remisé par les concessionnaires au bord du gouffre.

Concernant Les modéles d’aujourd’hui dans 20 ans ,….ils auront le meme coût d’entretien elevé qu’aujourd’hui à cause de la sophistications des mécaniques , des suspensions et des accessoires technologique, et à mon avis intéresseront peu de monde, au vu de leurs couts d’usage.

Séb Buri

Le 25/12/2015 à 20:17

J’aimerait moi aussi répondre en tent que jeune passioné de young/oldtimer.
J’ai 21 ans, je roule tout les jours dans ma vieille ibiza de 92, pas d’option et 3 pauvres boitiers élèctronique pour l’injection, j’aime les vieilles caisses dont a mes yeux le plaisire de conduit est milles fois supérieur a une moderne, il ya aussi le coups des pièces qui est moindre par apports a une moderne, ou le fait que je fasse toute mes réparations et services moi même, enfin bref pour moi les vieilles charettes c’est que du bonheurs

Laisser un commentaire