Renault Safrane II : l’inconnue du Moyen Orient !

Publié le lundi 17 mars 2014.
Mis à jour le jeudi 20 juin 2019.
Retour

Depuis 2000, Renault est l’actionnaire majoritaire du constructeur Coréen Samsung, renommé par la suite Renault-Samsung. Et contre toute attente, c’est Renault qui puise dans le catalogue de Samsung pour combler certaines niches du marché à moindre frais. Ainsi, si vous pensiez que la Fluence était fabriquée à Flins ou Sandouville, c’est raté : elle sort des chaîne de Busan, en Corée (elle dérive d’une Samsung SM3). Idem pour le Koléos, qui n’est autre qu’un QM5, ou pour la Latitude (une SM5).

Mais un autre modèle, produit par la filiale coréenne, est badgé Renault. Cette auto est inconnue en France, certes, mais porte un nom bien connu des amateurs des grandes berlines Renault : la Safrane (lire aussi : Renault Safrane I). Si la latitude est basée sur une SM5 de 3ème génération, la Safrane 2 est elle basée sur une SM5 de 2ème génération.

Cette grande berline n’est pas destinée au marché français, mais aux marchés du Moyen Orient (les pays du Golfe essentiellement) depuis 2008 et, allez savoir pourquoi, au Mexique depuis 2009. Depuis peu, elle a été remplacée par la Safrane 3, qui s’avère très proche de la Latitude (sur une base de SM5 de 3ème génération). Vous suivez toujours ?

Une question se pose cependant. Alors que Renault et Samsung pataugent en haut de gamme sans véritablement percer (pas plus en Corée qu’en France ou au Moyen Orient), pourquoi ne pas se servir d’une base autrement plus sexy, j’ai nommé Infiniti, la filiale « luxe et performance » de Nissan ?

[EDIT 23/02/2015] La Safrane II s’est vendue à 147 exemplaires en 2014 (Source: Atlas Renault 2014 édition Avril 2015)

Lire aussi: Renault Talisman

Articles associés

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire