L’usine d’Envigado: la Sofasa et Renault à la conquête des Andes !

Publié le samedi 11 juin 2016.
Mis à jour le mercredi 10 juillet 2019.
Retour

Si les constructeurs n’hésitent pas à créer des usines pour conquérir de grands marchés (Chine, Brésil, Russie par exemple), on est parfois étonné de découvrir de plus petites unités de production dans des petits pays. Ainsi, en Amérique Latine, si Renault dispose d’une usine ultra moderne à Curitiba au Brésil, ou d’une autre à Cordoba, en Argentine, elle est aussi présente sur un autre marché, en Colombie, au travers de sa filiale Sofasa !

Sofasa 02

Pourquoi donc la marque française s’est-elle installée en Colombie ? Pour comprendre, il faut remonter le temps, et revenir le 26 mais 1969, date de la signature du traité de Carthagène (Colombie) par le Pérou, l’Equateur, la Bolivie, le Chili (qui s’en retirera en 1973) et la Colombie, créant le Pacte Andin. Le but : favoriser le développement économique des pays de la Cordillère des Andes, en protégeant ses marchés tout en créant une sorte de marché commun. Renault, qui jusqu’alors exportait dans ces pays là ses voitures produites en Argentine, voit les nouveaux droits de douane faire exploser le prix de ses voitures.

Sofasa 03

Incité par le gouvernement colombien, la Régie va donc décider de construire une usine à Medellin afin d’échapper aux droits de douane et de s’ouvrir un marché immense : il représente aujourd’hui une population de 100 millions d’habitants ! C’est ainsi que Renault créé la Sofasa (Sociedad de Fabricacion de Automotores SA) fin 1969, détenue à 50-50 avec l’état colombien. L’usine de montage d’Envigado, dans la banlieue de Medellin, sera quant à elle inaugurée par le président Pastrana en 1970. Devinez quelle voiture y sera fabriquée en premier ? La Renault 4 évidemment, bientôt rejointe en 1971 par la Renault 6 (lire aussi : Renault 6) puis en 1972 par la Renault 12

Sofasa 04
Le trio 4/6/12 permet à la Sofasa de s’imposer rapidement, prenant près de 64 % de parts du marché automobile colombien (1977), et en 1979, l’usine d’Envigado produit 25 000 véhicules ! Mais au début des années 80, la crise qui sévit dans le Pacte Andin conduit à une ouverture du marché, et Renault se retrouve à devoir lutter avec une nouvelle concurrence. Il faut réagir en proposant de nouveaux modèles. Après la Renault 18 lancée en 1981, c’est la Renault 9 qui deviendra le best-seller du losange en Colombie. Lancée en 1983, elle sera commercialisée jusqu’en 1999, et se vendra au total à 116 000 exemplaires, loin devant la R4 (96 000 ex) ou la R12 (56 000 ex).

Sofasa 06

La 9 sera vraiment considérée comme une voiture nationale par les Colombien. Elle recevra de nombreux restylages durant sa longue carrière, et des versions spécifiques comme la Maximo (une TXE à la décoration sportive) et surtout la plus rare et la plus désirable, la Prestige, construite à seulement 50 exemplaires en 1990 : cette série spéciale se voulait, comme son nom l’indique, luxueuse, offrant à son propriétaire sur une base TXE les sièges en cuirs, des bas de caisse spécifiques, de l’aluminium et un logo spécifique !

Renault 9 01
L’année précédente, en 1989, Renault avait racheté les actions du gouvernement colombien puis revendu 24 % du capital à Toyota ! A partir de 1992, la Sofasa produira des Toyota Hi-Lux et Land Cruiser (jusqu’en 2009). Pourtant, en 1994, Renault décide de se désengager de sa filiale colombienne en revendant une partie de ses actions à a société Bavaria, qui en devient l’actionnaire principal (51 %). Renault reste cependant un partenaire actif, avec 23,7 %. D’ailleurs, en 1995, la Twingo I (lire aussi : Renault Twingo) est lancée en grandes pompes. Elle restera produite à Envigado jusqu’en 2012 à un peu plus de 100 000 exemplaires. Ne soyez donc pas étonnés si lors d’un voyage en Colombie vous croisez autant de petite Twingo dans les rues de Bogota ! La Clio 1 est quant à elle lancée en 1996 !

Sofasa 05

En 2003, Renault change de braquet et reprend la majorité du capital (60 %) aux côtés de Toyota (28 %) et du japonais Mitsui (12 %). Il faut dire que la firme française a désormais de grandes ambitions dans les marchés émergents après le rachat de Dacia en Roumanie, et a dans les cartons des modèles adaptés ! La Logan sera lancée en 2005, et la Sandero en 2008. Le Duster apparaîtra en 2012, et le trio d’origine roumaine formera désormais le fer de lance de Renault en Colombie. En 2008 d’ailleurs, Renault rachète l’intégralité des parts de la Sofasa, qui devient une filiale à part entière du constructeur français ! Elle a produit près de 70 000 véhicules en 2014.

Voilà, vous savez tout sur l’histoire de Renault en Colombie. J’essaierai bien entendu de vous parlez des modèles spécifiques (Renault 9 Prestige, Renault 21 Etoile) histoire de vous rendre incollables sur les modèles improbables de l’ex-Régie. En attendant, vous aurez largement de quoi briller dans les dîners en ville avec des anecdotes croustillantes ou des devinettes du genre : « en quelle année fut stoppée la production de la Twingo 1 ? En 2012 pardi, et en Colombie ! »

 

Articles associés

6 commentaires

Eddy123

Le 11/06/2016 à 21:04

Article très intéressant. .
Je ne savais pas que la petite Twingo avait vécu si longtemps. ..

fc30

Le 12/06/2016 à 12:59

J’avais récupéré sur le site Internet de Renault Colombie une brochure de la Twingo en 2011 – 2012, il y avait quelques différences par rapport à la version française.
Idem pour la Clio II qui est encore fabriquée là bas ainsi qu’en Argentine / Brésil : un mix entre différentes phases (l’intérieur est grosso modo celui de la phase 1 de 1998, tandis que l’extérieur a été en partie repris des phases suivantes), le summum étant la curieuse Clio Mio, extérieurement restylée façon Clio IV et avec un intérieur maladroitement modernisé et vraiment tape à l’oeil…
A noter que certains équipements pourtant présents sur nos versions de base lorsque la Clio II est sortie en 1998 ont disparu sur les versions toujours en vente actuellement là bas : ABS, airbag, baguettes latérales, essuie glace arrière…

Eddy123

Le 13/06/2016 à 06:27

Il vont sûrement recuperer la sympathique les veinards…
Oui, la Mi-octobre et vraiment spécifique à l’Amérique latine…

Thomas Werner Meyer

Le 23/06/2017 à 15:11

Les informations sont partiellement incorrecte. L’Etat colombien n’était pas du tout actionnaire majoritaire de la Sofasa. C’était le Grupo Bavaria S.A..

Domingo

Le 13/03/2018 à 22:41

Je m’importerais bien depuis là-bas une Twingo I d’occasion presque neuve…

Robin

Le 14/03/2018 à 06:57

À noter que les Logan, Sandero, Duster sont badgées Renault en Colombie.

Laisser un commentaire