Mais où va donc Lancia ?

Publié le vendredi 3 octobre 2014.
Mis à jour le jeudi 4 avril 2019.
Retour

Depuis mai, on savait que Lancia serait l’oubliée du plan de relance du groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA), aussi je n’ai pas pu m’empêcher d’aller poser quelques questions sur le stand de la marque italienne au Mondial de l’Auto. A voir le stand, caché dans un coin, entre Abarth et Jeep, avec tout au plus 3 Ypsilon sans aucun autre modèle de la marque, j’avais déjà quelques réponses.

Autant tout de suite commencer par les questions qui fâchent : où va Lancia ? La réponse est claire : pour l’instant nul part. La marque va se concentrer sur le marché italien à partir de 2017. Mais lorsque je parle d’une disparition de la marque, on se défend : il s’agit d’une mise en sommeil le temps de réaliser les investissements prévus pour relancer Alfa Romeo et développer Maserati. Même si aucun nouveau modèle n’est prévu, l’Ypsilon aura tout de même droit à un restylage en 2015. C’est déjà ça !

Lorsque je parle du passé sportif de la marque et de son difficile positionnement, la réponse fuse : Lancia c’est désormais le luxe, avec une cible plutôt féminine. En témoigne l’Ypsilon Elle, fruit d’un partenariat avec le célèbre magazine féminin. Adieu donc la référence sportive. On m’avoue à demi mot qu’un projet d’Ypsilon HF, à moteur Abarth, a bien existé, pour finalement tomber aux oubliettes, faute d’un marché suffisant. Dommage. Pour les amateurs de Lancia, il n’y a plus qu’à patienter, en espérant qu’un réveil de la marque ne soit pas qu’un espoir vain.

NDLR : depuis, la marque est officiellement morte après épuisement des stocks en Italie (08/02/2018)

 

 

Articles associés

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire