Maruti 800: la Star Indienne, c’est elle !

Publié le dimanche 3 juillet 2016.
Mis à jour le jeudi 11 juillet 2019.
Retour

Ne cherchez pas à Bollywood la vraie star de l’Inde, puisque c’est dans les rues bondées de Bombay, Delhi ou Calcutta que vous la trouverez : la Maruti 800 ! Si l’Hindustan Ambassador a pour elle son côté kitsch et délicieusement rétro (lire aussi : Hindustan Ambassador), c’est bien à la petite Maruti que l’on doit la motorisation de la classe moyenne indienne. Et c’est l’occasion pour moi de vous raconter son histoire.

Indira Gandhi présente officiellement la Maruti 800 en décembre 1983 !
Indira Gandhi présente officiellement la Maruti 800 en décembre 1983 !

Derrière une banale histoire d’industrie automobile se cachent l’amour d’une mère pour son fils, la tragédie, la mort, et la politique, le tout accouchant le 14 décembre 1983 d’une toute petite voiture qui deviendra la star de son pays, permettant à Maruti encore aujourd’hui de détenir près de 47 % de parts d’un immense marché, celui de l’Inde !

800 08 Mk1 Indira Gandhi
Si la 800, clone de la Suzuki Alto (1ère puis 2ème génération), prendra son envol dans les années 80, il faut remonter aux années 70 pour en voir les prémices. En effet, c’est en juin 1971 que Sanjay Gandhi, le fils préféré (et quasi dauphin) d’Indira Gandhi, conscient du besoin des Indiens pour une petite voiture économique et accessible, créé la société Maruti Motors Ltd. Sanjay prend alors contact avec Volkswagen avec une idée simple : produire en Inde la fameuse Coccinelle ! Malheureusement, le projet n’aboutira jamais, avec un Volkswagen réticent, un Sanjay Gandhi dilettante, très jeune, et préoccupé de politique ! La société fera faillite en 1977 sans avoir jamais produit une seule voiture.

800 05 Mk1

Sanjay reprend alors sa vie politique dans l’ombre de sa mère (qui dit-on, était très influencée par son fils), jusqu’à enfin accéder à un mandat électif, celui de député, en 1980. Il n’a alors que 33 ans ! Cette année là semble le début d’une vraie carrière mais le 23 juin, tout s’effondre: à bord d’un avion du Delhi Flying Club, Sanjay se tue en effectuant une acrobatie aérienne lui faisant perdre le contrôle.

800 09 Mk1

C’est aussi en 1980 que sa mère, Indira, devient pour la deuxième fois Premier Ministre ! Si la mort de son fils la dévaste, elle n’en oublie pas moins son projet de motoriser l’Inde. Elle fera revivre le projet le 24 février 1981, avec la création de Maruti Udyog Ltd. Rapidement, des contacts sont pris avec le constructeur japonais Suzuki. Durant toute l’année 81, des experts japonais étudieront le marché indien, et Shinzo Nakanishi, le bras droit d’Osamu Suzuki, finira par confirmer l’intérêt de Suzuki pour le projet.

En 1986, la Maruti 800 prend l'allure de sa soeur Suzuki Alto "new generation"
En 1986, la Maruti 800 prend l’allure de sa soeur Suzuki Alto « new generation »

En 1982, Suzuki prend 26 % de la société Maruti (elle montera au capital lentement mais sûrement pour finir par devenir majoritaire en 2013 avec 56,2 %) avec l’ambition de construire un dérivé de son van Carry (Maruti Omni, qui sera lancé en 1984) et une petite voiture, la 800, dérivée elle de la Suzuki Alto ! Le marketing n’ira pas chercher bien loin son nom : 800 étant l’arrondi de la cylindrée du modèle, 796 cm3 (3 cylindres et 38 chevaux) !

800 03

En décembre 1983, la première 800 sort des chaînes de l’usine de Gurgaon devant une Indira Gandhi ravie d’accomplir le rêve de son fils tout en offrant à l’Inde un nouveau constructeur automobile plein d’avenir ! Elle ne verra pourtant pas le succès de l’entreprise, assassinée le 31 octobre 1984, soit à peine un an après la sortie de la petite Maruti 800 !

800 10
Pourtant, l’histoire était en marche. Elle ne s’arrêtera que 30 ans plus tard, en 2013 (elle ne passait plus les normes antipollutions, tout comme l’Ambassador), quand la 800 prendra enfin sa retraite après 2 870 000 exemplaires produits (dont 2 660 000 vendus en Inde). Elle ne quittera la tête des « charts » qu’en 2003, supplantée par sa descendante la Maruti Alto, plus moderne, tout en restant au catalogue dix ans de plus ! Grâce à elle, Maruti prendra une place prépondérante en Inde, ne laissant que des miettes aux Hindustan, Mahindra (lire aussi: Mahindra Verito Vibe), Tata (lire aussi : Tata Estate), Premier (lire aussi: Les aventures de Peugeot en Inde) ou Standard (lire aussi : Standard 2000). Cette mainmise sur le marché indien permet (entre autres) encore aujourd’hui à Suzuki d’être indépendant malgré les vagues de concentration et d’alliances !

(Image: AFP)
(Image: AFP)

La 800 connaîtra un restylage en 1986, suivant sa sœur japonaise Alto, puis au fil des ans quelques modifications esthétiques mineures. Moins emblématique que l’Ambassador, plus discrète aussi, presque banale, elle sera celle qui fera véritablement rentrer l’Inde dans le monde de l’automobile ! Aujourd’hui, on en trouve pléthore en Inde bien sûr, mais vous pourrez aussi en trouver en France, en conduite à gauche, car elle fut importée un temps par Suzuki France sous le nom de Suzuki Maruti ! Alors pourquoi pas en dégoter une ?

 

Articles associés

7 commentaires

Jimmy B

Le 03/07/2016 à 15:59

La Maruti 800 a d’abord été importée et distribuée en France, avec un certain succès d’ailleurs, de fin 1989 à fin 1992 par le Réseau Chardonnet, qui importait à cette époque les FSO, Yugo, Aro 4×4, Bertone Freeclimber et la gamme Maserati. C’est suite à la faillite de ce dernier qu’elle a ensuite été distribuée par Suzuki.

Paul

Le 03/07/2016 à 16:09

exact 😉

molodoï

Le 07/02/2018 à 12:39

Les ARO étaient importés par l’entreprise MAM STRAGER située à Trappes (78), en compagnie des camions AVIA & TATRA (tchécoslovaques).

wolfgang

Le 04/07/2016 à 10:09

J’avais un collègue qui en avait une il y a 10 ans.
Elle ne me faisait pas rêver !

crash71100

Le 04/07/2016 à 16:00

Il y en a une de couleur rouge en superbe état qui je croise souvent à Chalon conduite par une vielle dame. J’essayerais de la prendre en photo un jour.

Bern

Le 04/07/2016 à 23:22

Et Remy Bricoltout d’Auto Plus l’adorait….

Laurent BUNNIK

Le 06/11/2017 à 12:42

La première Maruti des années 70 a quand même été fabriqué sous forme de prototype… Et si certains ne sont pas enchantés par la Maruti by Suzuki, quelle aurait été leur réaction à la vue de cette horreur ! En tout cas une histoire intéressante sur fond d’argent public gaspillé…

http://indiatoday.intoday.in/story/the-story-of-maruti-the-small-car-which-made-big-news/1/435487.html

Laisser un commentaire