Mercedes SLK : premier Coupé/Cabriolet de l’ère moderne

Samedi 19 avril 2014
Retour

Si Peugeot a démocratisé le coupé/cabriolet grâce à la Peugeot 206 CC (lire aussi: Peugeot 206 CC), c’est bien Mercedes qui le premier l’a remis au goût du jour en lançant en 1996 la SLK. On l’a vu, le marché des petits roadsters s’est relancé au début des années 90 sous l’impulsion de Mazda et de sa MX5. Dans la foulée, de nombreux constructeurs s’engouffreront dans ce créneau : Fiat et sa Barchetta, MG et sa F (lire aussi : MG F), BMW et sa Z3, entre autres. Mercedes pénètre ce marché un peu plus tard, mais avec un réel succès.

Exercices de style, qui amèneront au SLK Concept, puis au SLK de série

Car le SLK est un véritable best-seller. Fabriqué de 1996 à 2004, il s’est vendu à 311 000 exemplaires (pour la première génération dite « R170 »). Son succès ? Il le doit d’abord à cette innovation (bien que le système fut étrenné par Peugeot dans les années 30 avec la 402 Eclipse) qu’est le toit en dur rétractable électriquement. Mercedes est donc le premier de l’ère moderne à proposer en même temps un coupé et un cabriolet, ringardisant pour un temps la capote en toile sensible au vandalisme, à l’étanchéité parfois douteuse, et à l’insonorisation difficile.

Le concept de la SLK R170, anagrame de la R107

Moteur à l’avant, propulsion, toit rétractable, prix raisonnable (199 000 F en 1996 pour le modèle de base SLK 200), ligne craquante et image Mercedes, voici les raisons du succès du SLK. A sa sortie, le SLK se contentera de deux 4 cylindres, un 2 litres de 136 ch (SLK 200) et un 2,3 litres à compresseur de 193 ch (SLK 230 Kompressor). On trouvera aussi un SLK 200 Kompressor de 2 litres et 192 ch destiné à l’Italie, à la fiscalité lourde pour les moteurs de plus de 2 litres de cylindrée.

Avec la phase 2 présentée en 2000, l’offre moteur s’élargit : 200 Kompressor (2 litres compresseur de 163 ch), 230 Kompressor (2,3 litres compresseur de 197 ch), et 320 (V6 3,2 litres de 218 ch). Pour ceux qui en demandent encore plus, une version AMG sera proposée à partir de 2001, le SLK 32 AMG (au V6 gonflé par un compresseur à 354 ch). Comme vous le voyez, il y en a pour tous les goûts, et toutes les bourses aussi. A noter qu’une version « américaine » fabriquée chez Karman existera pour l’allié Chrysler : la Crossfire (lire aussi : Chrysler Crossfire).

Aujourd’hui, le SLK se trouve facilement en occasion (l’avantage d’une large production), et à des tarifs parfois très alléchants, notamment pour les versions 200 atmosphériques. L’été approchant, l’idée d’un petit cabriolet pourrait vous titiller , qui sait ?

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire