MG : à la reconquête de l’Angleterre !

Publié le dimanche 5 avril 2015.
Mis à jour le vendredi 5 juillet 2019.
Retour

A l’usine de Longbridge, près de Birmingham, en cette année 2005, ce n’était pas vraiment la joie. MG et Rover faisaient faillite, et il semblait bien improbable qu’on y construisit à nouveau des voitures. Inaugurée en 1905, l’usine de Longbridge était pourtant un symbole de l’industrie britannique, employant jusqu’à 25 000 personnes dans les années 60. Mais après avoir été lâchées par BMW, et maintenues quelques temps à flot par un groupe d’investisseurs (Phoenix), il fallait se rendre à l’évidence : MG et Rover c’était du passé.

Le relancement de la MG TF à Longbridge en 2009 (image BBC)
Le relancement de la MG TF à Longbridge en 2009 (image BBC)

Et pourtant, en ce début d’année 2015, l’usine revit, et désormais, 500 personnes, ouvriers ou ingénieurs, y travaillent toujours pour fournir les 56 concessionnaires de la marque MG en Grande Bretagne. Incroyable résurrection grâce au chinois Nanjing qui (avec SAIC) racheta les droits des marques MG et Rover en 2005. Aujourd’hui, Rover s’appelle Roewe (lire aussi : Roewe 750) mais n’est plus vendue qu’en Asie et au Moyen Orient, tandis que Morris Garage tente un come back depuis 2009 en Angleterre.

L'usine de Longbridge (un peu vide) au moment du lancement de la MG6 !
L’usine de Longbridge (un peu vide) au moment du lancement de la MG6 !

C’est d’abord avec un produit « so british » que Nanjin tenta de faire revivre la marque, en relançant la MG TF sur ses terres. Livrés en CKD depuis la Chine, la TF étaient assemblée à Longbridge et vendue aux amateurs. Difficile pourtant de percer avec un modèle datant de 1995, et la production de la TF s’arrêtera en 2011 à Longbridge, après 906 exemplaires produits. 2011, c’est d’ailleurs la date du renouveau de MG en Europe, avec le lancement de la MG6, une grande berline dotée d’un 4 cylindres 1,8 litres turbo de 160 ch (elle recevra un moteur diesel 1,9 litres et 150 ch en 2014) et disponible en 4 ou 5 portes.

MG 03

Bon n’exagérons rien, ce n’est pas avec la MG6 que MG va tout renverser sur son passage, mais elle génère une certaine activité à Longbridge où elle est montée en CKD. De 362 exemplaires vendus en 2011, elle passe à 787 exemplaires en 2012, pour chuter à 513 exemplaires en 2013. Autant dire qu’elle fait acte de présence, le temps d’étoffer la gamme MG. Et puis, elle est basée sur la Roewe 750, elle même basée sur la Rover 75 : autant dire qu’elle date un peu malgré un look en phase avec les tendances actuelles.

MG3 03

Le vrai essor de MG en Grande Bretagne viendra d’un modèle tout nouveau, la MG3, une citadine (4 cylindres 1,5 litres de 106 ch) rivale de la si britannique Mini mais aux tarifs low cost (moins de 10 000 euros). Comme elle, elle est personnalisable grâce à des stickers, et porte un blason britannique : suffisant pour exister sur le marché anglais. En 2014, les ventes totales de MG bondissent à 2326 exemplaires.

MG3 05

En Chine, la gamme s’est étoffée d’une MG5, une compacte au dessin attractif, et de la MG GS, un SUV basé sur le Ssangyong Korando de 2010. Pour l’instant, ces deux modèles ne sont pas importés en Angleterre, mais laissent présager une progression prochaine de la marque qui annonce par ailleurs son retour dans le championnat BTCC ! Fort de ces débuts encourageants, qui sait si MG ne traversera pas le channel pour tenter sa chance en Europe continentale et en France en particulier ? En attendant, si vous voulez vraiment rouler en MG neuve, il vous est toujours possible de tenter l’importation à titre isolé. Good luck !

Le site MG en Grande Bretagne !

Articles associés

1 commentaire

mad

Le 26/05/2015 à 13:55

MG-Rover fut totalement dépecée… La marque Rover (séparée de MG et Land), propriété de BMW, puis de Ford et finalement de l’indien Tata. Les restes industriels, disputés entre deux chinois qui produisirent la Rover 75 chacun à leur compte et sous des marques différentes. Saic, qui aujourd’hui semble avoir pris la tête de l’opération, n’est -il pas associé à GM ? A quand les voitures chinoises en kit sous license américaine et assemblées en Angleterre ? Ca vous tente vraiment ? Ou vous préférez attendre une Rover indienne à la sauce Tata ? Qui se souvient de la « City Rover » ?
Entre nous, ce drame industriel n’a fait qu’une survivante : elle est anglo-allemande, fabriquée en Angleterre et elle s’appelle Mini.

Laisser un commentaire