MG EX-E Concept : coup de pub en forme de supercar

Jeudi 16 août 2018
Retour

Dans les années 80, la marque anglaise MG, intégré au groupe Austin-Rover, n’était plus qu’un prête-nom pour des déclinaisons sportives de berlines d’origine Rover. L’heure n’était plus (croyait-on sur les îles britanniques) aux roadsters à l’anglaise, supplantés par les GTI survitaminées. C’est dans ce contexte plutôt austère que l’équipe du design d’Austin-Rover imaginait une supercar siglée Morris Garage : l’EX-E.

Chez MG, l’époque des roadsters était terminée. Adieu MGB (lire aussi : MGB GT), place aux Metro et Maestro en survêtement, parfois équipées d’un Turbo (lire aussi : MG Metro et MG Maestro) pour tenter de rivaliser avec les Volkswagen Golf et Peugeot 205 siglées GTI, nouvelle mode de ce début de décennie ! En 1983, MG tenta de faire revivre le mythe en présentant la MG Midget, en fait un concept AR6 décapsulé, sans pousser plus loin l’expérience. Mais chez Austin-Rover, on est conscient qu’il faut aussi faire un peu d’image, une image que la Metro 6R4 de Rallye ne pourra à elle seule assumer pour l’ensemble du groupe (lire aussi : MG 6R4), alors qu’elle se préparait à participer au Groupe B du championnat du monde des rallyes.

Il s’agissait donc de faire un peu briller le groupe anglais englué dans ses problèmes financiers et commençant tout juste sa collaboration avec Honda (initiée avec la Triumph Acclaim), intéressante mais difficile à valoriser tout de suite. Dans l’important portefeuille de marque du groupe, MG, encore en activité (même s’il ne s’agissait que d’un blason sportif), semblait la plus propice pour un concept car qui permettrait de faire parler d’Austin Rover.

C’est Roy Axe, directeur du design d’Austin Rover, qui poussait ce projet en interne. Il était conscient qu’aucune production en série n’en découlerait, mais avait particulièrement envie de dessiner une « Sportscar », concurrente potentielle d’une Ferrari. C’est d’ailleurs la marque italienne qu’il avait en ligne de mire et particulièrement la 308 (lire aussi : Ferrari 208/308 GTB/GTS). L’architecture retenue était d’ailleurs identique, avec un moteur central arrière. Comme au même moment se profilait la 6R4, il était tentant d’en reprendre la base (modifiée) et surtout le moteur, un V6 3 litres atmo passé chez Cosworth développant 410 chevaux : un V6 qu’on retrouvera plus tard sous le capot arrière de la supercar Jaguar JX220 (lire aussi : Jaguar XJ220).

Le design de l’EX-E (EX pour expérimentale, E pour la logique de dénomination MG) était résolument moderne, tout au moins dans un style caractéristique de ce début des années 80. On retrouvera des similitudes dans le design du concept-car Saab EV-1 paru la même année, en 1985 (lire aussi : Saab 900 EV-1). Dans les deux cas, l’inspiration venait de l’aéronautique : Saab de par son activité de constructeur d’avion, et MG par la passion de Roy Axe pour les chasseurs, et particulièrement le F16 américain. En résulte un pare-brise/toit de verre semblable à un cockpit d’avion.

L’intérieur était lui-aussi futuriste, digne d’un K2000 qui n’allait pas tarder à envahir nos écrans télévisé (lire aussi : K2000) et dans la lignée d’une autre voiture anglaise, l’Aston Martin Lagonda (lire aussi : Lagonda). La voiture, prévue pour le salon de Genève, ne sera présentée finalement qu’au salon de Francfort 1985 : son dessin agréable, ses proportions et son potentiel sportif lui permirent de rencontrer un beau succès d’estime.

Il n’était pas prévu de la produire en série, et malgré la tentative Midget de 1983, MG ne semblait pas prêt à revenir sur le terrain ni des sportives, ni même des roadsters. Pourtant, Mazda prouva au monde entier que l’idée du petit cabriolet « fun » et « à l’anglaise » avait encore des beaux jours devant lui en lançant la fameuse Miata /MX5 (lire aussi : Mazda MX5) : un crime de lèse-majesté qui eut le mérite de réveiller les anglais. Malgré la période instable du début des années 90, MG décida donc de relever le défi. D’abord en proposant une version modernisée de la MG B dotée d’un V8 en forme de teaser (lire aussi : MG RV8) puis en lançant l’adorable petit roadster F (lire aussi : MG F). Petit clin d’oeil à Roy Axe et à l’EX-E, ses feux arrières s’inspiraient fortement de ceux du concept-car de 1985. Il se dit aussi que Ken Okuyama, le designer de la Honda NSX, s’inspira du concept pour réaliser son chef d’oeuvre. Aujourd’hui, l’EX-E existe toujours et on peut l’admirer à l’Heritage Motor Centre de Gaydon.

 

Articles associés

24 commentaires

michel

Le 16/08/2018 à 18:49

et sinon le bouquin Boitier Rouge, on en est où ?

Cyril

Le 16/08/2018 à 19:14

+1
Marre de ta communication merdique et l’absence de réponse. Si tu veux pas le faire, (Fillon) rends l’argent !

Eddy123

Le 16/08/2018 à 21:01

Par ce que vous avez donnés de l’argent?

Cyril

Le 16/08/2018 à 22:03

A ton avis ? Je reclame quelque chose qui ne m’appartient pas ?
Je suis surtout excédé par l’absence de communication de Paul, sans nouvelles et sans moyen de rembourser l’argent ca s’appelle de l’escroquerie,meme avec de la bonne volonté.

Eddy123

Le 16/08/2018 à 22:17

🙂 cela m’étonne… Je me vois mal donner de l’argent pour quelque chose qui existe pas à quelqu’un que je ne connais pas… donc je n’attend rien de « Paul ».. si demain il fermait le site… ben je passerai à autre chose..

Après je comprends mieux vôtres désappointement….

Cyril

Le 17/08/2018 à 08:25

Il arrive qu’on choisisse de faire confiance a quelqu’un qui a un beau projet… Visiblement on s’est trompé

Choco

Le 17/08/2018 à 10:20

Pas vraiment concerné par le bouquin (et son absence) je comprends toutefois vos inquiétudes.
Pour en revenir à cette MG (que j’avais totalement oublié) avec ces faux airs de XJ220, bien appétissante ! En revanche le tableau de bord ! 🙂

Cyril

Le 17/08/2018 à 16:34

Pour info Paul a tout de même récolté plus de 13500 euros il y a plus d’un an, et se contente de répeter tout les 6 mois qu’il annonce une date d’impression la semaine prochaine.
On parle pas de 300€ là.

McCloud

Le 20/08/2018 à 06:22

On peut épiloguer sur ce que devient le projet papier tant que Paul ne s’en explique pas – ce que, je pense, il fera dans les jours qui viennent. Recourir à un financement participatif est toujours risqué de part et d’autre. Les donateurs croient au projet qui, soumis à l’épreuve du réel, peut se révéler nécessiter plus de travail et de fonds qu’il ne rapportera d’argent. L’initiateur du projet est redevable de fait et cela lui impose de devoir communiquer régulièrement sur son avancée.
Au-delà de ça, je conçois les critiques de certains à propos des articles sponsorisés (que peu d’entre nous lisent, je pense), en ce qu’ils donnent l’impression que BR « vend son âme au diable ». Mais si BR a su au fil des années devenir une référence auprès des lecteurs comme des marques et des constructeurs indépendants, c’est que derrière il y a une équipe, laquelle se livre à un travail journalistique imposant des frais, travail auquel s’ajoute celui des « petites mains » qui assurent la maintenance du site, sa mise en page, la correction d’édition (pas toujours évidente), la modération des commentaires, etc.
Sauf à limiter ses ambitions en s’enlisant dans le statut associatif « sans but lucratif » et espérer intéresser vaguement une dizaine de lecteurs en publiant des articles illustrés de photos puisées sur le Net, un site comme celui-ci doit entrer dans les cadres hyper-contraints imposés par le système français à toute entreprise privée. Ou on finance le site par la pub et on passe une partie de son temps à convaincre les éventuels sponsors, ou on court les banquiers qui exigent un retour sur investissement, ou on dispose d’une fortune personnelle et on croise les doigts pour sortir du lot, ou on recourt au financement participatif, le crowdfunding, quitte à donner l’impression de « faire la manche ».
Beaucoup d’autres sites recourant au crowdfunding se sont sabordés ou se contentent de vivoter au jour le jour, avec des articles de plus en plus ponctuels pondus par des équipes de plus en plus réduites. Je ne prends pas là la défense de Paul, je me borne à souligner des évidences. Peut-être Paul s’est-il embarqué dans un projet dont il constate aujourd’hui qu’il est dépassé, ou qu’il est dépassé, lui, par l’ampleur du travail à accomplir. J’espère qu’il ne traverse pas une crise personnelle et qu’il nous reviendra bien vite.

Cyril

Le 20/08/2018 à 11:03

Salut,

Concernant les sponsors tu fais fausse route. Je n’ai personnellement aucun problème avec le fait de faire pérenniser son très bon site. Mais je cherche a remuer les choses car prendre l’argent des gens et ne plus communiquer dessus par la suite (sauf pour raconter n’importe quoi, car oui annoncer des dates qui n’arrivent jamais c’est raconter n’importe quoi), ca se rapproche dangereusement de l’escroquerie. Et si ces sponsors sont le seul moyen de remonter l’info puisque Paul fait la sourde oreille (il voit très bien nos nombreuses remarques sur le magazine), et bien je prend.

zeboss

Le 17/08/2018 à 20:05

si Paul a confié à Laurent la réalisation du bouquin….

Sentenceman

Le 18/08/2018 à 13:40

Comme il n’est plus question de version papier sur le blog, on peut estimer que Paul a renoncé à son projet. Par ailleurs, à l’heure où la presse papier est au plus mal et où les lecteurs se tournent de plus en plus vers le numérique, BR magazine allait plutôt à contre-courant.
Ce qui me gêne le plus c’est qu’il ait délaissé le blog (une voire deux semaines sans nouvel article). Le début de la fin ?….

Tof

Le 18/08/2018 à 21:21

Un avant de corvette, une bulle de nsx et un arrière de xj220…. Franchement assez bof comme assemblage je trouve

Olgiata

Le 19/08/2018 à 16:15

A propos du Magazine je suis également assez agacé ! Je peux parfaitement comprendre que ce ne soit pas simple et que ça prenne du temps, mais où en est la communication ?!?!?! J’ai donné mon argent une fois, je le referais surement pas…!

Billou

Le 20/08/2018 à 10:59

MG.exe a cessé de fonctionner

mdr

Le 20/08/2018 à 18:55

t’as donné combien ?
pour pleurnicher comme ça sur tout les derniers articles tu as du donner beaucoup !
car bien évidement tu n’avais pas compris qu’il y avait un risque !
enfin, pas de stress, Paul a indiqué , lors de sa dernière communication à ce sujet qu’il n’étais pas parti avec la caisse …

Jérôme Bohame

Le 20/08/2018 à 21:49

Ce n’est pas tant le montant que le principe qui est limite. Quelque soit la somme ça fait chier de s’être fait avoir. Et puis il y a des gens pour qui 20€ en plus ou en moins à la fin du mois ça compte

Cyril

Le 20/08/2018 à 23:55

Commentaire meprisant et inutile.1€, 20€ ou 100€ c’est la meme quand on est berné. C’est une notion qui s’appelle l’honnêteté, et qui se passe de celle de valeur.
Il n’y avait de plus pas de « risque » annoncé.
Enfin, Paul m’a envoyé un mail annoncant une deadline pour mi septembre.
Wait and see…

pop eye

Le 21/08/2018 à 11:38

Meprisant ? pas plus que de nous pourrir tous les articles avec ce sujet hors sujet !

Cyril

Le 21/08/2018 à 12:44

Quand tu n’as pas de réponse autrement, c’est bien le seul moyen de se faire entendre.
Je n’ai réagis que sur cet article et celui parlant du magazine.
J’imagine que tu n’as pas mis d’argent dans le financement pour avoir ce genre de réaction, pas comme 600 autres personnes.

a

Le 21/08/2018 à 22:56

Un risque ? Quel risque ? Ou avez-vous vu la présence d’un risque ?

Il s’agit d’un contrat, ou , au pire, d’un quasi-contrat.

Imaginez, vous achetez une voiture chez un concessionnaire Renault, et une fois payé, vous voyez le garage fermer, et le gérant se barrer au Venezuela.

La protection du consommateur, c’est quoi ? Une utopie ? Paul savait combien d’exemplaires il fallait fabriquer car déjà payés ! Pour lui, aucun risque de se lancer dans une aventure sans savoir s’il ça se vendrait. L’objectif ayant été atteint, dépassé, il rentrait dans ses frais, largement.

Cyril

Le 24/08/2018 à 09:49

https://www.blog-premium.com/boitier-rouge-le-magazine-version-papier-arnaque-incompetence-ou-je-men-foutisme-ehonte/

à lire la réaction de Niko qui contribuait souvent au blog… Lamentable cette histoire. Je contacte les sponsors avec lien ci-dessus.

McCloud

Le 24/08/2018 à 12:06

Bonjour Cyril,

Je viens de prendre connaissance de l’article dont vous fournissez le lien, et de la réaction de Niko, dont j’appréciais les articles dans BR.
Je précise que je n’ai pas suivi l’affaire du début et que je ne fais pas partie des donateurs. Mais là je vois que, OK ! il y a un os.

Le modèle économique « libertaire » (no pub, no sponsors, tu donnes ce que tu veux) défendu au départ par Paul – dont on a vu qu’au contact d’incontournables réalités, il s’est orienté vers un modèle disons plus « libéral » – pouvait suffire à faire fonctionner le blog tel quel, à la condition que ses intervenants aient à côté une source de revenus stable. En somme, qu’ils aient un job qui leur permette de gagner leur vie et d’assumer à côté de ça leur passion pour nous la faire partager. De nombreux blogs et sites fonctionnent comme cela.

Ceci posé, venons-en à la fameuse version papier de BR.
Etait-ce seulement un projet économiquement viable, du moins tel que son initiateur l’envisageait ?
Les visuels de la première de couverture, reproduits dans l’article que je viens de lire, n’ont rien de particulièrement attrayant ni inventif. On a l’impression de voir un vieux magazine des années 80. Les concepteurs des fanzines auxquels j’ai pu contribuer en tant qu’auteur de nouvelles dans les années 90 se montraient bien plus créatifs et sortaient des fascicules de belle qualité avec très peu de moyens – ceux fournis par nos abonnements annuels, de l’ordre de quelques dizaines de francs de l’époque (je ne me souviens plus de la somme exacte). Et nous n’étions au plus qu’une petite centaine d’abonnés !

Je me demande si Paul n’aurait pas mieux fait de museler ses ambitions (n’intègre pas qui veut le panier de crabes de la grande presse, tenu par les groupes multinationaux que l’on sait) et de nous proposer une version papier peut-être plus modeste mais bien tangible, sous la forme d’un fanzine vendu sur abonnement qui serait devenu un collector pour nous, passionnés.

Sans vouloir porter aucun jugement, c’est le silence de Paul que je trouve le plus troublant dans cette affaire. Quel intérêt aurait-il à perdre toute crédibilité auprès de ses souscripteurs et lecteurs ?

pop eye

Le 21/08/2018 à 11:40

Merci Paul de nous faire re decouvrir cette auto passee plutot inapercu.

Laisser un commentaire