MG ZR Express Van : pour livraison rapide

Mardi 22 mai 2018
Retour

Un utilitaire qui s’appelle Express, cela n’a rien d’original : les plus chauvins d’entre nous se rappelleront leurs souvenirs d’enfance ou de jeunes professionnels avec le Renault Express (lire aussi : Renault Express); d’autres, plus pointus ou plus fous, c’est selon, se souviendront que ce fut le nom du cousin des Peugeot J5, Fiat Ducato, Citroën C25 ou Alfa Romeo AR6, le dernier modèle à porter le nom de Talbot (lire aussi : Talbot Express). Ce qui est sûr en revanche, c’est que la MG ZR Express n’aura pas marqué les esprits alors qu’elle proposait pourtant d’allier sportivité, prestige du blason et praticité : un concept qui finalement n’entrera pas dans l’histoire.

 

C’est en 2003 qu’apparut cette bizarrerie dans la gamme MG. A cette époque, BMW s’était déjà débarrassé de l’encombrant groupe MG-Rover (lire aussi : Oui BMW a tué Rover et Non BMW n’a pas tué Rover) auprès d’un groupe d’investisseurs, Phoenix, bien décidés à relancer la marque sans en avoir tout à fait les moyens. Cette période fut donc celle des tentatives de grappiller des parts de marché, et d’écouler des voitures sans dépenser beaucoup d’argent.

L’idée de la MG ZR Express était simple : la marque MG disposait d’un nombre de fans important, notamment en Angleterre, et pour augmenter les ventes de la compacte ZR et de sa sœur Rover 25, peut-être fallait-il les toucher sur un autre marché, celui de l’utilitaire. Après tout, on trouvait des afficionados de la marque dans toutes les couches de la société, et certains auraient sans douté été prêts à payer un peu plus cher, ou bien à disposer d’un véhicule moins pratique, pourvu qu’il fut siglé MG.

 

C’est ainsi que la direction de MG-Rover partit sur un projet de Van assez simple et peu onéreux à réaliser : pour transformer la ZR en utilitaire, il suffisait de boucher les vitres arrières, d’enlever la banquette arrière, de prolonger le fond plat du coffre et de séparer l’habitacle du coffre par une grille permettant le chargement jusqu’au plafond sans risque de voir tout passer à l’avant.

 

Si ces modifications simples transformaient la ZR en petit utilitaire, rien ne fut sacrifié à la sportivité, la ZR Express s’offrant tous les appendices distinctifs des ZR (aileron de coffre, pare-chocs et jupes sportifs, jantes de caractère). 3 motorisations étaient proposée : deux en entrée de gamme, un 2 litres Turbo Diesel de 101 chevaux et un 1.4 essence de 103 chevaux, mais surtout, MG proposait en haut de gamme le 1.8 litres essence VVC de 160 chevaux : de quoi surprendre bien des livreurs aux feux rouges.

 

Car le petit « plus » de la ZR Express, c’est qu’en devenant utilitaire, elle perdait des kilos par rapport à ses sœurs classiques (en perdant se vitres et les sièges notamment), tout en gardant le fameux moteur 160 chevaux largement suffisant pour cette petite voiture, améliorant les performances honorables de la ZR160 (211 km/h pour cette dernière, et le 0 à 100 en 7,4 secondes).

 

Malgré ces efforts pour toucher une cible de professionnels suffisamment amateurs de la marque pour s’offrir la ZR Express, cette déclinaison « Van » ne rencontrera pas le succès. Produite entre 2003 et 2004, et ne trouvera que 317 acheteurs seulement, exclusivement en Angleterre. Combien de ces ZR furent équipées du moteur 160 ? Difficile à dire. Mais si vous tombez un jour sur une petite annonce marquée ZR Express, et qu’en plus, la voiture dispose de ce moteur un peu puissant, sachez que vous vous trouvez face à une rareté.

 

Galerie d'image

Voir toute la galerie

Contenu alimenté par

Vous possédez une

auto de collection

Racontez votre histoire et soyez publié dans Classic & Sports Car

Découvrez le meilleur moyen de bien vendre votre Auto

Vendre

Vous recherchez une

auto de collection

Faites appel à nous pour trouver la meilleure auto

Articles associés

8 commentaires

Germain

Le 22/05/2018 à 14:52

J’en veux une

british MOTOR

Le 22/05/2018 à 15:32

Pour info il y a eu 337 MG Express produites dont 71 en VVC 160ch 🙂

Paul

Le 22/05/2018 à 15:35

ah merci pour ce complément d’information 😀

pilote91

Le 22/05/2018 à 16:05

La sœur de la MG ZR, c’est la Rover 25, pas 45. 😉

damien vatine

Le 22/05/2018 à 20:39

Merci pour cet article,court, mais suffisant!
Je pensais vraiment pas quelle aurait droit à son article un jour

En parlant de petit utilitaire, j’ai trouvé dans une casse à deux pas de chez moi une 205 utilitaire »BR »

fc30

Le 22/05/2018 à 22:32

Comme variantes utilitaires dans le même style (mais sans le moteur sportif), il y a également la Renault Megavan et les nombreux breaks tôlés ou 2 portes (ex : R21 Société, à portes arrière soudées) dont ont parlait sur l’article de la 305. Cette catégorie a totalement aujourd’hui disparu, Opel restait le dernier avec son Astra avant de jeter l’éponge…

AbuShemsy

Le 23/05/2018 à 00:05

Le rêve de tout livreur de pizza !

Heathcliff

Le 23/05/2018 à 00:38

Je crois que c’est l’equivalent Au Royaume Uni de nos voitures de société sans banquettes arrieres. Là-bas, elles doivent aussi avoir les vitres arrières condamnées. A peu près toutes les citadines y ont eu droit outre manche (clio, corsa, 206, punto etc). La Rover 25 n’echappait pas a la règle (elle s’appelait Rover 25 Commerce) et ca n’a donc demandé aucun investissement de faire la même chose sur sa jumelle la MG ZR.

Laisser un commentaire