MTX Skoda Favorit Roadster : un étrange cabriolet tchèque

Jeudi 7 août 2014
Retour

En 1991, j’ai 16 ans et mon intérêt pour la chose automobile me pousse à en savoir plus. J’ai l’occasion cette année là de découvrir ce qui était encore la Tchécoslovaquie, et de drôles d’automobiles, comme les Tatra 613 (lire aussi : Tatra T613 et Tatra T700). A partir de ce moment là, j’ai toujours gardé un certain penchant pour l’automobile tchèque.

Me renseignant sur le sujet, j’apprends alors que ce pays, avant guerre, était industriellement très développé, avec une vraie industrie automobile : Laurin& Klément, Skoda, Tatra pour ne citer qu’eux. Plus étonnant, cette industrie a survécu avec une certaine singularité dans une bloc de l’est peu enclin au luxe et au sport : Tatra notamment, Skoda biensûr, mais aussi des petits artisans, comme un certain Metalex, créé en 1969 et dédié à la réalisation de voitures de courses (si si!).

Malgré la chute du rideau de fer, et la désorganisation qui s’en suit, Metalex brille en ce début des années 90. Car en 1990, le carrossier de Melnik, à 25 km de Prague, présente deux nouveautés assez étonnantes : la superbe MTX Tatra V8 (lire aussi : MTX V8 SuperTatra) et un drôle de petit roadster dérivé de la Skoda Favorit.

Derrière le MTX Roadster, la fabuleuse MTX V8

Avec le Roadster, il ne s’agit pas d’un vulgaire cabriolet, mais bien d’un dérivé deux places deux portes à l’arrière retravaillé. Metalex pense clairement à l’exportation puisqu’il est présenté au salon de Birmingham fin 1990. A l’origine, les ingénieurs de Metalex envisageait un cabriolet 4 portes avant de se rabattre sur la solution du roadster. Un gros travail de rigidification sera effectué, rendant le Roadster plus lourd de 50 kg qu’une Favorit 5 portes.

Avec le Roadster, il ne s’agit pas d’une étude de style, mais bien d’un produit destiné à la commercialisation et à l’exportation. Il rentre en production début 1991 et ce jusqu’en 1996. Il coûte deux fois le prix d’une Favorit, et quasiment le prix d’une Golf cabriolet. En tout, 150 exemplaires seront construits, et vendus soit en République Tchèque, soit à l’export vers l’Allemagne, l’Angleterre et les Pays-Bas.

Le Roadster n’a jamais été exporté vers la France mais il n’est pas impossible d’en trouver une dans les petites annonces. Vous en trouverez une plus sûrement en Allemagne, mais la vrai difficulté sera de l’immatriculer en France. Cependant, avec une telle voiture, vous ne risquerez pas de passer inaperçu !

 

Articles associés

1 commentaire

L'Ornithorynque

Le 12/01/2015 à 19:22

Une Skoda à moteur avant … je m’y fait pas 🙂

Metalex faisait du beau boulot cela dit !

Laisser un commentaire