Nissan Autech Skyline R32 : le sport en famille !

Publié le samedi 5 décembre 2015.
Mis à jour le lundi 8 juillet 2019.
Retour

Les amateurs de japonaises (ou de Gran Turismo) connaissent bien entendu l’emblématique Nissan Skyline R32 GTR. Une petite bombe au look indémodable, dotée de 4 roues directrices (déjà, comme la Citroën ZX ou la nouvelle Renault Talisman), et motrices aussi tant qu’à faire, ainsi que du fameux moteur RB26DETT gavé par deux turbo développant la bagatelle de 280 ch, ce qui, à l’époque (1989-1993) était une sacrée puissance !

La Skyline GTR, sans équivalent 4 portes dans la gamme Nissan !
La Skyline GTR, sans équivalent 4 portes dans la gamme Nissan !

Jamais importée en France, la R32 GTR est en soi déjà une rareté. Mais en bon amateur de berlines qui, malgré leurs 4 portes, permettent de tâter un peu du sport, je me suis mis en quête d’une version du même acabit. Sans tomber sur l’équivalent de la GTR, j’ai trouvé une hyper rareté qui s’en rapproche fortement : l’Autech Skyline R32.

L'Autech Skyline, 220 ch 4 RM et 4 portes, mais sans turbo !
L’Autech Skyline, 220 ch 4 RM et 4 portes, mais sans turbo !

Autech ? Ce petit nom commence à être familier des lecteurs de Boîtier Rouge. Cette division « véhicules spéciaux » recèlent de curiosités amusantes, comme l’Autech Stelvio dessinée par Zagato (lire aussi : Autech Stelvio), l’Autech Nissan President Royal Limousine (lire aussi : Autech President Royal Limousine) ou l’étrange Autech Mid-11 et son V6 dans le coffre (lire aussi : Autech Mid-11).

R32 Autech 03

Dans la gamme Nissan Skyline de l’époque, aucune version 4 portes n’est vraiment proposée en configuration sportive, et le plus gros moteur plafonnait à 180 ch (6 en ligne de 2,5 litres RB25DE). La filiale de Nissan ne pouvait pas l’ignorer plus longtemps : en 1992 (soit presque à la fin de la commercialisation de la R32), Autech proposa donc une série limitée puissante et sportive dénommée Autech Skyline, tout simplement.

R32 Autech 04

Elle reprend le look de la GTR, pour plus de sportivité, mais adapté à la berline naturellement moins agressive que le coupé. La voiture est évidemment dotée des 4 roues motrices et directrices, mais c’est sous le capot que tout change. Sans atteindre la puissance de la GTR, l’Autech en reprend le moteur (RB26DE) sans double turbo : une version atmosphérique donc, mais offrant tout de même 220 ch pour un poids de 1480 kg (soit un peu plus qu’une GTR forcément). Il ne s’agit donc pas d’une version radicale comme sa sœur coupé, mais bien d’une puissante berline pour père de famille pressé !

R32 Autech 05

Outre son label (Autech était à cette époque presque l’équivalent de Nismo avant que celui-ci prenne le dessus) ce qui fait l’intérêt de ce modèle c’est aussi sa rareté. Seuls 188 ou 198 exemplaires (selon les sources) de l’Autech Skyline seront vendus. Tous seront dotés d’une boîte automatique à 4 vitesses !

R32 Autech 02

A l’origine réservée au marché nippon, on en trouve quelques exemplaires aux Etats-Unis, mais aussi en Grande Bretagne : avis donc aux amateurs de japonaises sportives et décalées qui voudraient en mettre plein la vue avec cette rare berline presque GTR !

Sachez qu’aujourd’hui, Autech existe toujours et propose des modifications esthétiques ou des véhicules spéciaux pour le compte de sa maison mère Nissan: Le site d’Autech

Articles associés

6 commentaires

Kev.b

Le 05/12/2015 à 15:17

Je connaissais pas. Par contre le début de l’article m’a piqué les yeux. La zx on peut pas vraiment parler de quatre roues directrice et pour Renault ils ont juste ressorti le système Nissan au final. Honda sur les Prelude et certaines Accord à vraiment lancé le système. Mazda le proposait sur la 929 chez nous. Ou encore Mitsubishi sur la 3000gt. En tous cas sur Prelude je trouvais le comportement routier exceptionnel.

Gds

Le 05/12/2015 à 22:09

Mais il existe une Autech avec le même moteur turbo de la GTR également 😉

Paul

Le 05/12/2015 à 22:20

Oui mais une R33, pas une R32, réalisée en série limitée pour les 40 ans de la Skyline 😉

Gds

Le 06/12/2015 à 11:20

Ah, autant pour moi. J’ai tendance de toutes facons de accoler la R32 et R33, pour je ne sais quelle raison 🙂

Fox

Le 08/12/2015 à 02:46

Hello,

Merci pour ton blog, excellent, toujours un plaisir à lire et découvrir ou redécouvrir des bagnoles bizarres, préférence pour celles aux histoires improbables.

Quelques petites choses :
– On parle plutôt d’essieu autodirecteur sur la ZX. Des cales élastiques qui ont tendance à faire survirer la voiture. Donc à braquer les roues arriere en sens inverse des roues avant lors de transferts de masse… La vitesse aidant. Un système passif.

– La Skyline, c’est un système actif. Un système hydraulique (ou electro-hydraulique) qui braque les roues arrières en fonction de plusieurs paramètre (angle volant, grip…), le tout contrôlé via un calculateur doté de son proco 16 bits qui calcule plusieurs fois par seconde l’angle idéal (200 fois / seconde de tête. Quoique ça fait beaucoup quand même.) Tout ça en 1989, c’est le Super HICAS.
En gros, la rêgle doit être de braquer les roues arrière dans le même sens que les roues avant, à un angle très réduit pour stabiliser la charrette… Et gommer l’embonpoint sur les R-33 et R-34.
Comme une Talisman, effectivement.

Très belle voiture, ATTESA et RB26, inédit dans cette version atmosphérique. Il est avec la GT-R la seule Skyline de l’époque à avoir un papillon par cylindre.

Je voulais pas plomber l’ambiance, mais j’adore cette lignée.

La prochaine, la Stagea ?

Eric

Le 12/12/2015 à 22:35

Je la préfère à la GTR, car dépourvue des ailerons et gros spoilers.

Laisser un commentaire