Nouvelle Citroën DS3 : des LEDS et puis c’est tout !

Publié le mardi 3 juin 2014.
Mis à jour le mardi 2 juillet 2019.
Retour

J’ai reçu il y a quelques jours les communiqués de presse de Citroën concernant la nouvelle DS3 et sa signature lumineuse à LED. Je n’en ai rien fait sur le moment, car je dois bien avouer que les voitures d’aujourd’hui ne me font plus rêver. La DS3 en est l’exemple frappant.

Quelques retouches esthétiques et des leds à la mode, voilà ce que nous propose la DS3 !
Quelques retouches esthétiques et des leds à la mode, voilà ce que nous propose la DS3 !

En fait, pour tout vous dire, je suis très partagé concernant la gamme DS. J’aime l’idée d’une marque premium en France (et en Chine, marché privilégié par Citroën pour sa nouvelle marque), et je dois avouer que le succès est au rendez-vous. Mais j’ai du mal avec l’appellation DS qui me rappelle une voiture révolutionnaire, loin du suivisme de Citroën actuellement (mis à part la DS5, où est la suspension hydraulique, hydractive, et je ne parle même pas du système Diravi permettant au volant de revenir dans l’axe automatiquement).

Révolutionnaire ? pas tant que ça !
Révolutionnaire ? pas tant que ça !

Je lis les communiqués, et je ne vois qu’une communication sur les fameux phares à LED, comme si la seule innovation aujourd’hui concernait l’éclairage. C’est en plus la partie que j’aime le moins sur la DS3 : ces LEDS omniprésents, toujours allumés, en forme d’arc sur les bords du pare-chocs. Pourtant, je suis obligé d’avouer que la DS3 est réussie, et rencontre un franc succès. Je préfère pourtant la sobre DS4, au design plus travaillé, moins grossier, plus discret, plus en phase en tout cas avec mon idée de l’automobile.

Un nouveau regard et hop, on fait du neuf avec du vieux !
Un nouveau regard et hop, on fait du neuf avec du vieux !

La DS4 n’est pourtant pas un franc succès, malgré sa superbe sellerie cuir « bracelet de montre » disponible en option, et que je rêverais voir dans ma Saab. En même temps, je n’ai pas souvenir d’un battage publicitaire médiatique autour de la DS4, voire de la DS5, comme cela a pu être le cas avec la DS3. D’ailleurs, ni l’une ni l’autre n’ont rencontré le succès. Seule la DS3 porte la « nouvelle » marque à la force de son sex-appeal… D’où l’importance de ce restylage.

J'ai été séduit par la DS4, mais nous ne sommes pas nombreux il faut croire !
J’ai été séduit par la DS4, mais nous ne sommes pas nombreux il faut croire !

Et c’est là que je m’étonne. Vue l’importance de la DS3 dans la stratégie de Citroën pour imposer sa nouvelle gamme premium, pourquoi se limiter à se timide rafistolage cosmétique ? Citroën serait-il devenu timide au point de ne surtout pas trop toucher à ce qui marche ? J’avais pourtant l’impression qu’avec le Cactus, la marque sortait de son immobilisme pour aller défricher des terres vierges de tout concurrent, au risque de se prendre le mur. Sans doute le risque est-il dévolu à la marque Citroën, un peu délaissée ces derniers temps, tandis que la marque DS se statutarise, « s’Audise » (ne jouant la nouveauté qu’à coup d’habiles retouches pour ne pas perturber une clientèle volatile) ?

la DS5 reste l'originale de la gamme... en attendant la DS9 !
la DS5 reste l’originale de la gamme… en attendant la DS9 !

Je sais bien les difficultés de PSA actuellement, limitant sans doute les moyens disponibles au renouvellement des gammes des désormais trois marques du groupe. Mais je reçois aussi les communiqués du groupe se vantant de l’augmentation spectaculaire des ventes ces derniers temps (Peugeot devenant même au mois de mai le leader du marché des VP).

Aussi, j’attends (sans acheter de DS, j’ai tellement mieux à acheter avant, au prix d’une DS3), et je suis curieux de voir jusqu’où cette aventure DS ira, en espérant voir prochainement une DS9 sur nos routes telle qu’elle nous avait été présentée : nous aurions enfin un VRAI haut de gamme français.

Lire aussi : DS6 WR

ou aussi : Le péril jaune

Nouvelle signature lumineuse DS :

Articles associés

Soyez le premier à commenter cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire